Test du kit mains-libres moto Cardo G4

Introduction

Une fois n’est pas coutume, nous allons aujourd’hui nous intéresser à un produit audio mobile mais que vous n’avez pas l’habitude de voir sur MobiFrance. En effet, nous possédons quasiment tous une oreillette Bluetooth pour nous rendre la vie plus facile et ne pas devoir à chaque fois approcher notre téléphone de l’oreille. De même, certains possèdent des kit mains libres pour la voiture qui permet de discuter avec son interlocuteur en toute sécurité (à utiliser avec modération tout de même). Mais qu’en est il des motards ? Peu de modèles sont disponibles et il est donc difficile de faire notre choix. Nous allons donc tester pour vous aujourd’hui le nouveau kit mains libres spécial moto de Cardo, le ScalaRider G4.

cardoG4-powerset

 

Présentation

Spécialiste des kits mains libres moto, Cardo possède une réputation qui n’est plus à faire. Fort du succès du ScalaRider, le modèle Q2 en tête, Cardo a fait le bonheur des motards et utilisateurs de 2 roues motorisés, tout en cherchant à perfectionner ses modèles. C’est dans cette optique que le constructeur nous propose aujourd’hui son modèle haut de gamme, le ScalaRider G4.

Comme à l’accoutumé chez Cardo, le G4 est proposé en deux versions. Le ScalaRider G4  et le ScalaRider G4 Powerset. La seule différence réside dans le nombre de module de communication (intercom) fourni. Dans le premier cas, vous n’aurez qu’un seul intercom alors que dans le second, deux intercoms sont fournis. Ce couple permet d’ailleurs de communiquer entre pilote et passage, mais la grande nouveauté réside dans le fait de pouvoir discuter de pilote à pilote sur une distance raisonnable.

 

cardoG4_9611

cardoG4_9615

 

Passons aux choses sérieuses et déballons le produit. On y trouve :

  • un ou deux G4 en fonction du modèle
  • un chargeur secteur
  • un câble USB-micro USB
  • des velcros autocollants double face
  • un câble jack-jack 3.5mm
  • un support adhésif à fixer au casque
  • un support à pince à fixer au casque
  • un étui de transport
  • 4 bonnettes de micro
  • un guide d’utilisation

cardoG4_9616

La première chose qui saute à yeux c’est que Cardo nous a gâté !! En effet, entre les bonnettes de différentes tailles pour le micro, l’étui et le jack pour brancher un appareil auxiliaire, il y a de quoi faire. Même la clé Allen pour fixer le support à votre casque est fournie…

Cardo fourni également un manuel multilangue ultra complet et très bien fait!! heureusement d’ailleurs, vu les innombrables fonctionnalités que nous allons voir par la suite, un coup de main ne sera pas négligeable.

cardoG4_9641

Le nouveau G4 change radicalement de « formfactor » par rapport à ces prédécesseurs et au lieu du galet arrondi du Q2, nous avons là une barre longiligne.

cardoG4_9618

cardoG4_9626

Le G4 se compose en deux parties, une partie à fixer sur votre casque que l’ont pourrait considérer comme le socle, et l’autre qui peut se déconnecter du socle pour être emmené avec soi, soit par sécurité (contre le vol), soit tout simplement pour le recharger chez soi.

cardoG4_9629

cardoG4_9627

cardoG4_9628

cardoG4_9630

En ce qui concerne le micro, deux versions sont proposées. Une avec une tige semi-rigide à utiliser avec un casque de type Jet, et une autre avec un fil électrique reliant le micro au socle, à utiliser sur un casque type intégral, le fil pouvant se cacher à l’intérieur du casque.

Dans ce cas précis, le micro est fixé à l’intérieur de la mentonnière du casque via une étiquette velcro autocollante.

cardoG4_9657

Sachez tout de même que le modèle avec tige peut très bien s’adapter à un casque intégral. La tige passant de l’extérieur du casque à l’intérieur par le coté, sans gêner le pilote/passager.

En ce qui concerne les écouteurs, ils possèdent tous les deux un velcro afin d’être fixé à la mousse à l’intérieur du casque.

cardoG4_9662

cardoG4_9664

N’hésitez pas à vous y reprendre à plusieurs fois pour bien les positionner.

Les velcros, malgré leur petite taille, ont un pouvoir de fixation très élevé. Ils ne risquent pas de bouger, même lorsque vous enfilerez le casque. Un bon point.

Le Scala Rider G4 est certifié IP67 donc totalement imperméable à l’eau et la poussière. Le port USB possède d’ailleurs une languette afin de le protéger des intempéries.

 

Présentation – suite

Le G4 est un modèle relativement gros, voire imposant. La partie mobile tient dans le creux de la main, mais une fois fixée au socle, lui-même attaché au casque, ça en impose… un peu trop d’ailleurs… on aurait aimé quelque chose de plus discret… mais pour la discrétion, il faudra repasser !!

cardoG4_9624

cardoG4_9631

cardoG4_9632

 

la finition est excellente et les matériaux utilisés de très bonne facture. L’ensemble est très léger et la partie mobile se fait vite oublier dans la poche, si vous décidez de l’enlever à chacun de vos arrêts. En revanche, le sigle « Scala Rider G4 » inscrit sur le socle et de couleur argentée, n’a pas fait long feu… Au bout de quelques semaines d’utilisation, la peinture est partie presque entièrement, donnant l’impression que le produit a quelques années.

Grosse nouveauté par rapport à ses prédécesseurs, le G4 permet de communiquer avec un autre motard, en plus de le faire avec votre passager. La distance autorisée et de 1,6km et cette fonction est compatible avec les modèles Q2 de la marque. Une antenne rabattable permet justement de faire passer les communications sur une grande distance.

cardoG4_9633

cardoG4_9634

 

Le G4 est compatible A2DP et AVCRP et permet donc d’écouter de la musique, avec une gestion des appels en même temps. Une radio FM est également intégrée

Pour ceux qui ne possèdent pas de lecteur musical Bluetooth, Cardo a eu la bonne idée d’intégrer une prise jack sur le socle afin d’y connecter votre baladeur.

cardoG4_9669

 

Passons en revue maintenant le G4. Sur la face avant on trouve 2 boutons et une LED d’activité. Cette LED vous permet de savoir dans quel mode vous vous trouvez. Les deux boutons l’entourant (A et B) sont des touches multifonctions, à savoir qu’elles permettent d’activer/désactiver plusieurs options en fonction de l’utilisation dans laquelle vous vous trouvez.

cardoG4_9620

Par exemple, la touche A permet la lecture/pause d’une piste MP3 mais également de se connecté à un autre G4 (passager ou autre pilote). Quant à la touche B, elle permet de se connecter à un troisième G4 (passager ou pilote) mais également d’activer ou non la radio FM.

Sur la face supérieure se trouvent 3 boutons. Au milieu, la touche permettant de décrocher/raccrocher un appel entrant, et les deux autres l’entourant, permettent de régler le volume.

cardoG4_9619

Ces deux touches de volume sont également multifonctions car elles permettent d’activer le mode silence par un appui bref et simultané.

Derrière ces trois touches, on trouve l’antenne rabattable pour une meilleure réception intercom entre deux pilotes.

Sur le coté on trouve un prise micro USB cachée par un rabat en silicone, étanche.

cardoG4_9621

cardoG4_9623

 

Le G4 étant étanche, toutes les touches sont recouvertes de plastique souple. Les touches sont très accessibles, même avec de gros gants d’hiver. L’imposante taille du G4 se voit ici récompensée par une accessibilité aux touches accrue. De plus comme les touches sont de différentes tailles et différentes épaisseurs, il suffit de passer le doigt dessus pour savoir où on se trouve et immédiatement trouver le bouton adéquat.

C’est une habitude à prendre. Au début on n’arrive pas à les trouver sous les doigts, on s’emmêle les pinceaux, puis très vite, on accède à tous les boutons avec une certaine dextérité.

Le G4 possédant énormément de possibilités de réglages, d’écoute, par combinaison de touches, les fonctionnalités sont en grand nombre ! Malheureusement, cela entraine un nombre impressionnant de combinaison de touches à connaître pour pleinement profiter du G4. Un petit moment d’adaptation vous sera nécessaire, mais une fois acquis, c’est un véritable bonheur.

cardoG4_4

Le G4 permet, dans l’ordre des priorités, de prendre des appels, de parler avec votre passager, d’écouter de la musique via le Bluetooth, d’écouter la radio FM,  d’écouter de la musique connecter au G4 via le câble jack.

cardoG4_schematic

En fonction de l’utilisation du moment, la musique se coupe lorsqu’un appel entrant arrive ou lorsque votre GPS vous donne une nouvelle indication.

 

Paramétrages

Le Cardo G4 peut être configuré de deux façons différentes. Soit via un logiciel (pour Windows uniquement) à télécharger sur le site de Cardo, soit directement sur le G4.

cardoG4_14

Pour la partie logicielle, celle ci vous permet de mettre à jour votre G4 ou bien de restaurer une ancienne version du firmware. Très important car Cardo met régulièrement à jour ses appareils, aussi bien pour corriger des bugs que pour ajouter/améliorer les fonctionnalités existantes.

Vous pouvez également paramétrer les options VOX (paramétrages du téléphone) et de l’AGC (Automatic Gain Control : gestion du volume sonore en fonction du bruit ambiant)

cardoG4_e1

Vous avez la possibilité de paramétrer la langue utilisée. Ceci étant très utile pour le paramétrage du G4 sans passer par le logiciel, vous verrons cela par la suite.

cardoG4_e3

Dernière petite option sympa, le paramétrage des stations radio FM. Vous pouvez paramétrer jusqu’à 6 stations, directement sélectionnable sur le G4 par la suite.

cardoG4_e2

Plutôt que de jouer avec les boutons du G4 pour chercher une station, paramétrez la à partir de votre ordinateur et le tour est joué.

Le logiciel ne nous paraissait pas très stable, surtout pour la partie réglage du tuner FM. L’application a planté 2-3 fois avant de finir par prendre en considération les stations que nous avions enregistré.

Pour ce qui est des autres réglages, aucun souci particulier.

Mais le gros point positif du paramétrage du G4 vient surtout du fait que vous pouvez le faire directement sur l’appareil, sans passer par un ordinateur.

En effet, en appuyant sur les boutons A et B simultanément, vous accédez au menu du G4 qui vous est dicté oralement. Il suffit alors de naviguer dans les menus oraux et de suivre les instructions pour activer/désactiver/régler des options.

Les voix proposées sont multilingues… mais malgré l’effort de proposer les menus en français, la voix anglaise est bien plus agréable à écouter.

Sachez également que cette même voix est utilisée pour vous donner des informations sur l’état de connexion de vos appareils. Une charmante « Téléphone connecté » se fait entendre dans vos oreilles lorsque le téléphone et le G4 sont connectés.

 

A l’utilisation

Nous avons testé le Cardo G4 sous quasiment toutes les configurations. Ecoute de MP3 via un baladeur en connexion Bluetooth, téléphone en kit mains-libres, discussion avec le passager, discussion avec un autre motard, écoute des annonces GPS, écoute de la radio FM.

Tout d’abord il vous faudra positionner le Cardo sur votre casque. L’installation du centre névralgique du kit s’installe sans soucis grâce à tous les accessoires fournis. Quel que soit votre casque, vous trouverez un moyen de l’accrocher sans soucis. Soit via une pince munie de deux vis, soit via une fixation autocollante à fixer sur le coté du casque.

cardoG4_9635

cardoG4_9637

cardoG4_9638

 

Une fois installé sur le coté de votre casque, le G4 paraît… énorme !

cardoG4_9649

cardoG4_9653

cardoG4_9655

cardoG4_9648

Placer le micro (bande adhésive ou tige flexible) à l’intérieur du casque, devant votre bouche.

cardoG4_9657

Pour ce qui est des écouteurs, c’est un peu plus laborieux. A moins de savoir exactement où se situent vos oreilles à l’intérieur du casque, il vous faudra quelque temps avant que les écouteurs soient bien en face de vos conduits auditifs. Le velcro utilisé pour les écouteurs est relativement costaud et les détacher de l’intérieur du casque n’est pas chose aisée.

cardoG4_9662

Le bon point c’est qu’une fois bien positionnés, ils ne risquent pas de se détacher à force d’enfiler et d’enlever le casque.

Le pairrage avec les différents appareils s’est fait sans aucun souci. Un appui long sur une touche pour mettre le G4 en mode pairrage et il est immédiatement reconnu par les appareils que nous avons utilisé : Baladeur MP3Sony NW-A829, téléphone iPhone 4 et TomTom GO 930.

Autant en parler tout de suite, le pairrage avec un GPS s’est avéré laborieux avec notre  TomTom GO 930. Le problème ne venant pas du Cardo mais de TomTom, lui-même. Le constructeur ayant une façon particulière de pairer et d’utiliser la sortie audio de son PND vers le G4.

Après des moments de doutes, d’énervement, nous y sommes enfin arriver…

A l’utilisation, l’écoute des instructions de navigation est assez mitigé. En effet, il s’est avéré plusieurs fois que le début des instructions ne s’entendait pas. La faute vient sans doute du fait que la communication entre le PND et le G4 n’est pas permanente et s’active lorsqu’une instruction arrive. Le temps d’activation nécessaire fait que le début des phrases de notre charmante guide se perdent dans la nature.

Chose étonnante, si vous voulez utiliser votre GPS et votre téléphone mobile pour écouter les instructions de navigation et accessoirement répondre au téléphone, vous devez, selon Cardo, pairer votre téléphone avec le GPS et non pas le G4. Il aurait été plus censé de créer deux canaux de transmission simultanée entre les deux appareils et le G4, plutôt que de faire une chaine de communication de la sorte.

La connexion au baladeur MP3 n’a posé aucun souci. Nous avons procédé au test avec un baladeur Sony NWZ-A829. En ce qui concerne l’écoute, c’est autre chose… en effet, le G4 n’est pas à priori un système d’écoute audiophile. Bien qu’extra fin, la disposition et la conception des écouteurs font qu’il vous faudra vous passer de basse lors de l’écoute de vos morceaux.

Les aigus sont plats et les médiums essaient de s’en sortir comme ils peuvent, mais l’équilibre musical n’est pas au  rendrez vous. N’espérez pas écouter de la musique comme dans une voiture, la partie audio n’est pas faite pou ça. Ajouter à cela le bruit du vent dans le casque…

Le réglage du volume n’est d’ailleurs pas un must non plus. Se faisant par palier, il peut s’avérer trop haut ou trop bas, sans arriver à trouver un juste milieu. Mais le passage du firmware en 3.0 a réglé une partie de ce problème. Même si le réglage du son n’est toujours pas linéaire, dorénavant il y a moins de différence de volume entre les différents paliers.

En revanche, le réglage automatique du son en fonction du bruit ambiant et de la vitesse (AGC) est une réussite. Lorsque vous roulez sur une grande voie, le niveau sonore ne bouge pas d’un poil. Il suffit de vous arrêtez à un feu rouge pour que le son diminue aussitôt.

La manipulation des morceaux pendant le roulage est excellente et très bien conçu. La taille plutôt conséquente du G4 y est pour quelque chose puisque vos doigts tombent très vite et sans soucis sur le bouton recherché. Changer de piste, régler le volume, tout se fait aisément. Il y a juste le mode PLAY/PAUSE qui ne nous paraît pas très bien pensé. En effet, il faut laisser son doigt appuyer pendant quelques secondes pour arrêter la lecture ; Pas très pratique lorsque vous vous arrêtez et que soudainement quelqu’un s’approche de vous pour vous demander quelque chose. Il aurait été plus pratique de ne pas mettre autant de temps de latence pour arrêter/lancer la lecture.

Chose impossible auparavant, la mise à jour du firmware en 3.0 a permis de connecter un baladeur numérique et un téléphone en même temps sur le G4 et de les utiliser tous les deux. Dans sa précédente version, le firmware ne permettait que d’utiliser un seul appareil pour l’écoute audio et le téléphone.

Lorsque vous écouter un morceau sur votre baladeur et qu’un appel entrant arrive, le téléphone prend alors le dessus sur le baladeur et vous permet de prendre l’appel. Une fois l’appel terminer, vous pouvez retourner à votre musique. On en revient alors à l’interrogation précédente concernant la connexion avec un GPS et un téléphone mobile…

Concernant les appels téléphoniques, le G4 est tout simplement extraordinaire en terme de qualité d’écoute. A tel point que les interlocuteurs ne savaient pas si votre essayeur était sur sa moto ou pas… Mieux encore, vous avez la possibilité, via la technologie VOX, de parler pour décrocher, plutôt que de chercher le bouton en vain. Un simple « Allô » décroche le téléphone et vous voilà prêt à discuter avec votre interlocuteur.

De même si votre téléphone prend en charge les commandes vocales, il vous est possible de prononcer le nom de la personne que vous voulez appeler afin que le téléphone compose son numéro.

Dans ce cas précis, les tests se sont avérés assez efficaces, même si parfois, le téléphone ne reconnaissait pas le nom prononcé. Mais dans la plupart des cas, cela fonctionnait, malgré les bruits ambiants du vent en plein roulage.

Le contrôle du bruit ambiant est très bien géré par le G4. Vous pouvez parler tout en roulant à vitesse élevée (dans la limite de vitesse autorisée, bien sûr), et écouter votre interlocuteur en toute tranquillité et de façon intelligible.

En ce qui concerne la communication entre pilote et passager, le constat est presque aussi bon. Nous avons, comme précédemment, une qualité d’écoute impressionnante, même en roulant à vitesse élevée, mais il est arrivé (très rarement) d’avoir des grésillements assez insupportables, en l’occurrence en ville. Peut être dû à des interférences… Ayant contacté le SAV de Cardo, ils nous ont affirmé ne jamais avoir eu à faire à ce genre de problème. Cela venait peut être du modèle de test que nous avions.

Malgré cela, en tant que motard, votre essayeur du jour ne peut que vous conseiller de rouler tout en parlant avec votre passager(e), la route est bien plus agréable et la qualité audio du G4 fait en sorte qu’on oublie vite qu’on se trouve dans un casque.

Enfin concernant la communication entre pilotes, le constat est très mitigé. En effet, le G4 permet de communiquer d’un pilote à un autre sur une distance maximum  conseillée de 1,6km.. N’oubliez pas dans ce cas de déployer l’antenne rabattable, pour atteindre de « grandes » distances.

cardoG4_e5

Sans avoir sorti le décamètre pour vérifier la distance, nous avons fait le test sur un peu plus d’1km selon nos estimations.  Et là, la qualité audio est tout simplement impressionnante… Vous avez alors l’impression de parler à votre passager alors que votre correspondant se trouve à plusieurs centaines de mètres.

Mais c’est sur la portée que nous nous interrogeons. Jusqu’à 1km, tout se passe bien mais en nous éloignant, les communications perdent vite de leur qualité, jusqu’à devenir inaudible.

Attention tout de même, parler avec quelqu’un jusqu’à 1km tout en roulant, est très honnête,  mais nous nous interrogeons sur la portée indiquée par Cardo. Pour atteindre cette distance il vous faudra parcourir une route dégagée tel la route 66 et surtout pas les Alpes.

Vous avez également la possibilité de créer une conférence audio à 3 pilotes. Il suffit dans ce cas d’utiliser les canaux A et B poru chacun des deux pilotes qui vous accompagnent.

cardoG4_e6

Mieux encore si vous partez en vacances avec votre passagère et un couple d’ami à moto, vous pouvez organiser une conférence à 4. Tout le monde devra bien évidemment posséder un G4. Les possibilités de communication sont impressionnantes… mais il vous faudra vous armez de patience et garder le manuel près ed vous pour pairer tous les appareils entre eux.

cardoG4_e7

Nouveauté apparue avec le firmware 3.0, vous avez également la possibilité de vous connecter à un autre motard, ayant un G4, sans même passer par une synchronisation des deux appareils (comme c’est le cas pour la communication pilote/passager ou pilote/pilote). Ceci grâce à la fonctionnalité Click-To-Link. Seule contrainte, autoriser les connexions entrantes dans les réglages du G4.

Un simple appui sur une touche et vous voilà prêt à discuter avec votre voisin de feu rouge que vous venez juste de rencontrer.

Pour finir, l’écoute de la radio FM s’est avéré correcte, malgré quelques coupures en roulant. Rien de bien méchant, le tuner FM rempli correctement son rôle.

 

Autonomie

S’il y a bien une chose qui nous a totalement impressionnés et séduit, c’est l’autonomie du G4. Elle est tout simplement gigantesque ! Lors de nos tests, nous avons utilisé le G4 quotidiennement sur un trajet d’une heure environ, en écoute musicale continue. Tout en prenant régulièrement des appels téléphoniques. De même, nous avons utilisé  régulièrement le GPS avec ses indications vocales. Et pour terminer, des petites balades en moto avec communication pilote/passager ou pilote/pilote…

Il vous faudra au moins tout ça pour arriver au bout de l’autonomie du G4 !! En effet, sans pouvoir réellement quantifier la durée de la batterie, vous pourrez utiliser le G4 une bonne petite semaine sans besoin de le recharger. Les données constructeur indiquent 1 semaine d’autonomie en veille et 13h en communication.

 

Conclusion

Après des semaines de tests et d’utilisation quotidienne, le résultat est plus que positif ! L’utilisation du G4 en particulier et d’un système de communication en général sur un deux roues vous change votre façon de vivre le deux roues. Vous n’êtes plus enfermé dans votre casque mais plus ouvert à ceux qui vous entourent.

Malgré encore quelques détails qu’il serait bon de corriger, le G4 est un excellent produit,  très abouti, autant d’un point de vue ergonomique que des qualités audio qu’il propose. Les appels téléphoniques se font d’une facilité et d’une qualité rare, aussi pour vous que pour votre interlocuteur. Les commandes vocales sont également un plus, nul besoin de chercher le bouton pour décrocher. D’un point de vue écoute musicale, sans s’attendre à des merveilles, le G4 fait bonne figure et permet d’écouter un peu de musique tout en roulant. La gestion des communications entre plusieurs appareils est très bien gérée et l’option Click-To-Link vous permet de discuter plus longuement avec un autre motard sans être obligé de hurler et d’écourter la conversation parce que le feu est passé au vert.

L’intercom pilote/passager qui n’est pas nouveau en soi, est un réel plaisir. Mais c’est surtout la communication pilote/pilote qui est un réel plus dans les grands déplacements. Vous n’êtes plus seul sur votre moto avec d’autres motards autour de vous, mais vous formez une véritable équipe.

l’autonomie excellente vous permettra de partir en balade sans vous soucier du temps de communication pilote/passager, pilote/pilote ou même les deux.

Dans les points négatifs, on aurait aimé une meilleure gestion du couple téléphone/GPS. L ’utilisation de toutes les fonctionnalités peut s’avérer laborieuse, il y a un temps d’adaptation nécessaire avant d’en tirer pleinement profit. Certaines commandes ne nous ont également pas paru très bien pensées, comme la commande PLAY/PAUSE et le réglage du volume par palier devrait être plus fin.

Malgré l’accessibilité des boutons bien pensée, le G4 est tout de même très encombrant. Cela est dû surtout au fait que vous avez une partie mobile et le socle assez imposant.

Mais le plus gros point négatif du Cardo G4 reste son prix : comptez près de 450€ pour le kit Power Set (2 exemplaires du G4) et 250€ pour un seul G4 (prix indicatif)… de quoi refroidir quelques ardeurs en ces moments de départ en vacances…

Un conseil : si vous vous équipez d’un G4 (seul ou en version Power Set), appliquez la mise à jour 3.0 qui apporte des améliorations non négligeables mais également de nouvelles fonctionnalités, comme le pairage simultané d’un téléphone et d’un baladeur audio.

 

Nous avons aimé:

  • la qualité de fabrication
  • la qualité sonore
  • l’intercom pilote/pilote
  • le reglage automatique du niveau sonore
  • la manipulation aisée
  • le nombre de fonctionnalités impressionnante
  • l’autonomie

 

Nous avons moins aimé:

  • le prix
  • le temps d’adaptation pour se rappeler de toutes les commandes
  • l’encombrement

 

 


This article is copyrighted.

Georges (aka. Troylee) est un grand passionné de high-tech, d'Apple, de photo, de cinéma, de musique, et surtout de tous ces baladeurs multimédias et ces casques audio qui ornent ses oreilles. La chevelure au vent sur sa grosse moto allemande, il se pose comme le Don Quichotte des années 2000.

2 Comments

  1. Pingback: Intercom moto Cardo Shoei SHO-1 - WeAreMobians

  2. Pingback: Le point sur la loi du 1er juillet 2015 et ce qui est autorisé en roulant - WeAreMobians

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Scroll Up