Arnaud Fajoux, ouvre moi ton sac!

“Difficile d’être original quand on est le 5ème à passer, surtout avec le niveau des plumes des auteurs des autres articles de cette nouvelle rubrique” : voilà ce que je me suis dit quand Nghia m’a dit : “Nono, c’est ton tour de vider ton sac !

Mais l’idée m’a séduit et j’ai accepté volontiers de me prêter au jeu du vidage de sac (parce que cela fait trop longtemps que je garde tout ça pour moi, me suis-je dit :)).

En tant que motard “roule-toujours”, même l’hiver et ce depuis maintenant plus de 21 ans, je pourrai peut-être apporter mon expérience de geek nomade et inspirer les plus jeunes d’entre vous sur la meilleure façon de s’équiper. Sans avoir la prétention d’égaler le niveau de mes prédécesseurs,  je vais faire de mon mieux pour essayer de rendre l’ouverture de mon sac aussi intéressante que possible.

 

Mon sac

Le sac qui me suit de très près (puisque c’est un sac à dos) depuis déjà de nombreuses années est un modèle assez simple de chez Décathlon. C’est un Geonaute de la gamme « Urban », prévu pour accueillir un pc portable. Si j’ai choisi ce sac à dos, c’est pour ses nombreux compartiments (qui me paraissent toujours insuffisants) mais surtout pour ses sangles qui sont maintenues par un élastique, très pratique pour éviter d’être « fouetté » à (très) haute vitesse…

Cerise sur le gâteau pour le motard « tous temps » que je suis, il est équipé d’une sorte de « capuche », une housse escamotable étanche cachée dans la partie supérieure, et qui permet de maintenir le contenu au sec, enfin plus ou moins…

01-Sac 03-Sac 02-Sac

Le contenu justement, parlons-en.

Avant de commencer, sachez que tout ce que je vais énumérer, c’est ce que je transporte réellement  tous les jours, telle la tortue transporterait sa maison dans son dos, à l’exception du matos « occasionnel » que je ne sors que pour certains évènements (APN, notebook).

 

Le « obligatoire »

Tout d’abord, je transporte mon pc de travail, un Lenovo 12″ X220 parfait pour son poids et qui loge parfaitement dans le compartiment dédié, mon badge d’accès aux locaux bien entendu, ainsi que la clé électronique de mon bureau, à laquelle j’ai ajouté un mini adaptateur microSD avec une carte de 16Go que j’ai dans ma poche en permanence (pratique quand je vais d’un bureau à l’autre).

04-Sac

A cela s’ajoute mon fidèle Smartphone Google Nexus 4, un tampon encreur avec mes coordonnées postales (pour le verso des enveloppes, parce que même de nos jours, on peut encore avoir besoin d’écrire un courrier à la main et pas que sur un clavier), un porte-cartes de visite Kawasaki et un stylo du même constructeur dont je suis fan (ah bon ?).

Pour en finir avec le chapitre “obligatoire”, j’ai opté il y a de cela plusieurs années pour une clé USB OCZ Rally2 Turbo de 4Go plus pour sa vitesse en lecture que par sa capacité, car elle me sert pour les applications portables (Filezilla, Chrome, Notepad++, etc.). A l’heure de l’avènement de l’USB 3.0, ce choix ne se justifie plus et il faudra que je trouve sa remplaçante d’ici quelques temps.

 

Le stockage

Tout geek qui se respecte doit disposer de suffisamment d’espace de stockage, au cas où…

Bien sûr, chacun interprètera son “au cas où” à sa manière, mais il m’est arrivé d’avoir à prêter (voire donner) à plusieurs reprises  une de mes clés USB, ou de les utiliser pour pouvoir récupérer en urgence pas mal de fichiers « vitaux » (series, movies, music, etc.). Je dispose donc de plusieurs clés USB allant de 1Go à 16Go (microSD avec un adaptateur), de quelques adaptateurs SD et quelques cartes mémoires.

Et pour éviter que tout cela ne se balade n’importe où dans le sac à dos, je les range soigneusement dans une élégante vieille trousse Air-France aux coloris orange/marron du plus bel effet d’un goût douteux.

05-Sac

Et comme on se sait jamais, j’ai aussi une mini clé USB fixée en permanence à mon porte clés de domicile, au cas où… 😉

La mémoire flash, c’est bien, mais ce n’est jamais suffisant pour un geek digne de ce nom. Alors comme je n’en ai jamais assez, je suis aussi équipé de quelques disques durs externes au format 2,5″, à l’exception de mon fidèle Arcdisk de 20 Go, un mythique 1,8″  du début des années 2000. J’ai choisi moi-même mes boîtiers pour insérer les disques que je voulais (750Go dans le MaxInPower SATA, 60Go dans le Tekstor IDE), sauf pour le Seagate qui est un FreeAgent externe de 160Go.

06-Sac

Les câbles et prises électriques

Parce que tous les accessoires ne sont pas forcément sans fil, et qu’il faut bien aussi recharger notre cher matériel électronique, les câbles restent incontournables.

Pour répondre à la plupart de mes besoins, j’ai l’équipement de base qui consiste en câbles mini et micro USB (rétractables et/ou non), une ou deux paires d’écouteurs stéréo, 1 chargeur secteur 4 ports USB et une ingénieuse prise internationale modulable issue de mon ancien Flybook v33i.

A cela j’ai ajouté quelques bonnes trouvailles comme un hub USB Belkin avec entrées mini et micro USB supportant la recharge ET la synchro, ainsi qu’un boitier de transferts USB/USB entre pc.

07-Sac

Les batteries de secours

Qui n’a pas rencontré un jour le problème de voir son Smartphone complètement déchargé et ne plus pouvoir être joint ?

J’ai commencé à utiliser une batterie autonome en même temps que le GPS à moto. Les PND TomTom n’avaient en effet pas assez d’autonomie pour me permettre un long trajet sans avoir besoin de recharger . J’avais donc opté pour une batterie de 3200 mAH relativement fine de chez X-Tream  et qui continue de me donner entière satisfaction malgré plusieurs années de bons et loyaux services. Dernièrement, à cause de grâce à mon ami Georges, je me suis laissé tenter par une vente privée Belkin qui m’a permis d’acquérir une 4000 mAh avec 2 ports USB pour la moitié de son prix initial.

Je ne regrette rien, mais je déplore le fait qu’elle ne se recharge que sur secteur, pas en USB contrairement à mon X-Tream.

08-Sac

Et une 3ème batterie de secours va prochainement rejoindre les 2 premières, car grâce à une opération vente flash de MaxiMobileShop, la batterie Bevena de 5200 mAh sera bientôt mienne.

Les outils

Encore un bel exemple (qui a dit pathétique ?) du « au cas où… ».

Je transporte quotidiennement un tas d’outils dont je ne me sers évidemment quasiment jamais. Dans la liste on trouve un jeu de tournevis 37/1, du scotch américain, un faux leathermann, un canif, une mini maglite, un tournevis 3/1 issu d’une ancienne carte mère Asus et qui m’a dépanné plus d’une fois, une pince à ongles, un coupe-ongle, une lime, une pince à épiler et 2 crochets pour mon filet de casque moto.

09-Sac

Les accessoires « improbables »

Cela fait des années que je côtoie le milieu de la mobilité et durant mon parcours et mes nombreux achats, j’ai accumulé (et conservé) des tas d’adaptateurs fournis avec mes différents matos.

Et pour les garder encore longtemps, je les range dans une trousse à maquillage Agnès B (j’assume mon côté féminin), très pratique aves tous ses compartiments. On trouve aussi des dongles BT et WiFi, des adaptateurs exotiques tels que « CF to PC CARD » (si si ça existe) et son opposé « PC CARD to CF », « CF to 5in1 card reader », « CF to BT » et le fameux “kit de survie” de Skpad avec les adaptateurs pour charger tout type de téléphone mobile du temps où les connectiques étaient « propriétaires ».

Et enfin, 2 Arcdisk de 4Go à base de microdrive de 1″ (dont un est démonté).

10-Sac

Les divers

Dans les objets divers on trouve un paquet de mouchoirs, un mobile de secours (le psychopathe du « au cas où… » est de retour), un stylet multifonction (stylo-stylet-torche-laser) qui me suit depuis mes premiers PDA et un pendentif en forme de pièce du trésor de Pirates des caraïbes (c’est une sorte de gri-gri).

11-Sac

Le matos mobile qui reste à la maison

Et oui, mon sac reste un peu limité en taille et mon dos plus tout jeune je dois bien l’avouer (sans compter les risques pour la colonne en cas de chute), alors je dois faire quelques concessions. Le choix s’est porté naturellement sur les objets qui n’avaient plus vraiment leur utilité dans mes déplacements quotidiens, les notebooks et les APN.

D’abord le Vaio U101 (à gauche) que je conserve juste en tant que “collector” car il n’a été commercialisé qu’au Japon entre mai et août 2003. Il supporte Seven mais faut pas trop lui en demander quand même, le HDD étant très petit (30Go), je n’ai presque rien installé dessus.

Ensuite ma tablette, une HP Touchpad 32Gb (au centre) passée sous Android JB. Elle me sert surtout pour la lecture des news ou autres email quand je rentre le soir, mais depuis que j’ai un Smartphone de 4,7″, elle est un peu à l’abandon… Enfin sauf quand ma fille est là pour jouer avec.

Enfin mon ultraportable (si si, jusqu’à 2 kgs on peut encore dire que c’est un ultraportable, même si les standards ont changé depuis…), un Dell XPS M1210 (à droite)  toujours en forme malgré son âgé avancé. Il a subi des upgrades successifs, RAM, HDD (jusqu’à 750 Go) pour arriver à son état actuel avec un SSD 128 Gb (j’ai privilégié les perfs à la capacité). Lui non plus ne me sert plus beaucoup si ce n’est pour les transferts de fichiers avec le NAS ou la rédaction d’articles comme celui-là. 😉

12-Sac

Pour les APN, plus besoin de s’encombrer avec ce genre d’appareil que les Smartphones ont plus ou moins bien remplacé au quotidien. Je parle bien sûr des prises de vues sur l’instant, les captures de tranches de vie,  qui ne nécessitent pas une qualité d’image exceptionnelle.

En revanche, je les emmène dès que je pars en vacances et chacun a sa fonction.

Pour commencer, mon vieux Pentax Optio 750z (à gauche) me sert dans les environnements « à risque » (ski, plage, etc.) car il n’a plus rien à craindre et prend toujours de belles photos. C’est aussi avec lui que j’ai pris toutes les photos des appareils et accessoires que j’ai testés pour WeAreMobians (plus de 15 au total) depuis PdaFrance et en passant par MobiFrance.

Pour les photos et vidéos un peu plus « poussées » je me satisfais de mon Pansaonic TZ7 (au centre), aussi compact et léger que performant. Il est si petit que je peux l’emmener dans ma pochette bandoulière. Le reflex quant à lui, un Pentax K20D (à droite), ne me sert que pour les photos de paysage ou de portrait, même si je suis loin de l’exploiter au maximum de ses capacités (limitées par les miennes ;)).

13-Sac

La mobylette

Voilà donc en images la brêle qui me sert à transporter tous les jours mon sac de geek, et accessoirement, votre humble serviteur, moi.

Il s’agit d’un ZX10R de 2012, mon 5ème 10R depuis 2004, et ma 8ème Kawasaki. Ma devise c’est d’ailleurs “Kawa for ever”.

14-Moto 15-Moto

J’ai arrêté de me servir d’un kit main libre pour écouter de la musique (et surtout pas pour répondre au téléphone), car je trouvais cela de plus en plus dangereux. Quelle idée aussi de se mettre du Prodigy ou la B.O de Mortal Kombat avant d’enfourcher un bolide d’un peu plus d’une centaine de chevaux pour arpenter chaque matin les routes à peine empruntées de la région parisienne. 😉

Emporté par le rythme effréné des titres qui défilaient sous mon casque, je prenais de plus en plus de risques, j’ai donc arrêté du jour au lendemain.

La dédicace

Je ne pouvais pas faire un article sur mon sac de geek, sans faire référence au site qui m’a fait confiance il y a de cela 9 ans en me proposant de rejoindre la fameuse « Team », alors que je n’étais inscrit sur le forum que depuis 2 ans (juin 2002 pour être exact), sous le pseudonyme de NonoKawa.

Depuis que je fais partie de la grande famille “PdaFrance“, d’abord devenu MobiFrance puis tout récemment WeAreMobians, j’ai conservé tous les objets et autres goodies que j’ai pu me procurer au fil du temps.

16-PdaFrance

Le mot de la fin

Grâce à PdaFrance, j’ai pu rencontrer des personnes de tous horizons, certains personnages hauts en couleurs, d’autres intéressants par leur philosophie de la vie, des gens qui partagent les mêmes passions que moi (ou pas mais c’est ce qui fait la richesse des échanges) ou bien les mêmes valeurs, et surtout me faire de vrais amis.

Après tout, We Are Mobians.

Arnaud est un ancien de notre communauté et il fait presque partie des meubles. Membre de l'équipe des rédacteurs depuis le début, il a grandi avec le site. C'est un motard et un geek dans l'âme :) Edit 12/06/2015 : Nono nous a quitté cette semaine... Gardons de lui ses fous rires, ses blagues et son talent.

14 Comments

  1. Christophe LEFEVRE

    29 avril 2013 at 12 h 26 min

    Félicitations !

    Un vrai anti-Macgyver dans l’ame 😉

  2. starseb

    29 avril 2013 at 12 h 49 min

    bon article agréable à lire en tout cas. je connaissais meme pas ton vrai nom… que de souvenir encore une fois… en goodies je vois pas le porte carte covertec de la MP 2003… :p

    • Arnaud FAJOUX

      30 avril 2013 at 6 h 58 min

      Starseb, je n’ai sorti que les goodies purs “PdaFrance”, j’ai encore des t-shirt Palm et HTC, etc… mais pas d’étui covertec 🙁

  3. leatherface

    29 avril 2013 at 13 h 01 min

    Je pète un câble sur la terrifiante ZX10R !! Sublimissime. Je suis également motard !

    • Arnaud FAJOUX

      30 avril 2013 at 6 h 57 min

      Je suis un vrai passionné depuis plus de 20 ans, toujours de Kawa… 😉 Après un GPZ500S de 1991, un GPX750R de 88, un ZX7R de 1996, je suis rentré dans le monde du 10R à partir du modèle 2004 (ma première moto neuve)… pour en changer tous les 2 ans !!! C’est mon 5ème ! 🙂

      • leatherface

        30 avril 2013 at 16 h 01 min

        J’avoue être très fan de Kawa aussi. le ZX10R est ma sportive préférée et le Z mon roadster préféré.

  4. Jerome

    29 avril 2013 at 16 h 05 min

    je t aime Nono! super article et tu as plus de goodies Mobifrance – PDAfrance que moi 🙂

    • Arnaud FAJOUX

      30 avril 2013 at 6 h 56 min

      Moi aussi je t’aime mon Gégé !!! Merci, cela faisait un bail que je n’avais pas écrit… Si tu veux, je peux t’en vendre des goodies !! 🙂 lol

      • starseb

        30 avril 2013 at 8 h 52 min

        bouhhh ca se vend pas les goodies pdafrance, ca s’encadre (pas toujours facile)

  5. Pingback: Cocoon Slim Backpack, un sac à dos pour les geeks | w3sh.com

  6. stephane

    7 juin 2015 at 17 h 51 min

    Bonjour Arnaud;
    Suite à la disparition de mon joli sac à dos (Et de tout son contenu ! 🙁 ) lors d’une nuit à Madagascar, j’aimerais bien le racheter et comme vous avez le même, Est-ce que je peux vous demander si la référence figure dessus ?
    Merci et appel de phare (Même si je suis passé au scooter …)
    Stéphane.

    • Gérald

      12 juin 2015 at 14 h 31 min

      Bonjour Stéphane,
      malheureusement, Arnaud nous a quitté assez brutalement cette semaine, mercredi matin pour être plus précis.
      Il ne pourra plus jamais poster ni répondre…
      Il semble que le sac Geonaute Urban de Decathlon n’existe plus… En tous cas, la gamme Urban ne comprend manifestement plus aucun sac.
      Peut-être faudrait-il se renseigner auprès de Decathlon ?
      Bien à toi, et appel de phare 😉

      • stephane

        12 juin 2015 at 17 h 43 min

        Bonsoir Gérald et merci pour votre réponse.
        De retour de chez Décathlon,il semble bien que la gamme géonaute n’existe plus effectivement. Pourquoi garder une gamme si bien foutue ?
        Désolé pour Arnaud. J’espère qu’il ne faisait pas partie de ceux qui trouvent le moyen de me doubler le matin quand je suis déjà à 90 / 100 entre les voitures.
        Tristesse anyway.
        Cordialement.
        Stéphane.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll Up

Recevez le meilleur de l'actualité mobile tous les matins directement dans votre boite email !

Ne manquez plus un de nos articles! Avec la newsletter gratuite de WeAreMobians, nous vous envoyons tous les matins les meilleures articles publiés la veille. Nous nous engageons à ne JAMAIS diffuser/vendre ou louer notre base de données à des sociétés tierces.

  • Le meilleur de WeAreMobians tous les matins
  • Pas de spams... JAMAIS
  • Soyez prévenu en premier de nos concours
  • La newsletter est rédigée avec des bits recyclés et écologique
  • Bonne lecture :)