Test Blackberry Q10

Test Blackberry Q10

 

00-00Top

 

Après une année 2012 très difficile, le constructeur canadien RIM se devait de réagir afin de rester dans la course sur un marché très concurrentiel qu’est celui des smartphones, tant au niveau des terminaux, que de celui des OS.

En présentant la version 10 de l’OS BlackBerry, RIM semble avoir repris du poil de la bête, mais le chemin restant à parcourir pour reprendre la place qui fut jadis la sienne, est assez long.

 

En sortant courant mai 2013 son « Q10 », un magnifique smartphone intégrant un clavier physique et un écran AMOLED, RIM espère frapper un grand coup, tant au niveau du grand public, que des entreprises.

 

Passage en revue de la bête …

 

 

Caractéristiques :

Dimensions : 119,6 x 66,8 x 10,35

Poids : 139 grammes

Clavier BlackBerry physique, doté de fonctions de correction automatique contextuelle, de prédiction du mot suivant et d’un moteur d’apprentissage personnalisé, capable de retenir votre mode de saisie.

Ecran super AMOLED de 3,1 » (720 x 720)

OS BlackBerry 10

Logiciel Blackberry Link pour permettre la synchronisation des données et de fichiers multimedias sur l’ordinateur

Processeur double coeur 1,5 Ghz

Méroire : RAM (2 Go), Flash (16 Go) + lecteur de cartes Micro SD (jusqu’à 32 Go)

Port USB 2.0

Port HDMI (connexion télévisuer HD ou projecteur)

Batterie amovible 1 800 mAh

Autonomie : 13,5 heurs en communication 3G, 14,8 jours en veille

Appareil photo 8 Mpixels avec mise au point automatique et flash au dos

Appareil photo de 2 Mpixels en façade

Enregistrement Vidéo HD 720p

Formats d’image : BMP, WBMP, JPG, GIF, TIFF, SGI, TGA

Formats Audio et vidéo : 3GP, 3GP2, M4A, M4V, MOV, MP4, M4V, MPEG-4, AVI, ASF, WMV, WMA, MP3, MKA, AAC, AMR, F4V, WAV, MP2TS, …

Encodage / décodage audio et vidéo : H.264, MPEG-4, H.263, AAC-LC, AAC+, eAAC, MP3, PCM, WMA 9/10, WMA10 professionnel, …

Wifi 802.11 a/b/g/n

4G LTE

NFC

Bluetooth 4.0 Low Energy

a-GPS avec l’application Blackberry Maps

Accéléromètre

Magnétomètre

Capteur de lumière ambiante

 

 

Pour plus d’information sur le smartphone 

 

Lien vers BlackBerry World 

Lien vers le téléchargement (manuel utilisateur, pilotes, …)  et ici

 

 

 

 

 

Le test a porté sur les trois points suivants :

 

1 – Prise en main et découverte

2 – Internet et messageries écrites

3 – Lecture de musiques et de vidéos

4 – Capture de clichés

5 – Navigation GPS

6 – Lecture de fichiers bureautiques

7 – Contacts et Agenda

8 – Applications

9 – Téléphonie et communications sans fil

 

 

1 – Prise en main et découverte

 

Le BlackBerry Q10 est un magnifique smartphone très classieux, composé de matériaux de très bonne facture, qui sont très agréables au toucher.

La prise en main est bonne.

 

A l’allumage, le magnifique écran de Blackberry Q10 s’illumine. La qualité d’affichage est bonne, la navigation dans les différents écrans et menus est très fluide. Aucune lenteur n’a été relevée lors des différentes navigations.

 

A partir de l’écran d’accueil, le fait :

– de glisser le doigt vers la droite, permet d’afficher le BlackBerry Hub,

– de glisser le doigt vers le bas permet d’accéder aux paramètres du terminal,

– de glisser le doigt vers la gauche permet d’accéder aux applications.

 

A partir de toute application, le fait de glisser le doigt de bas en haut, permet de retourner à l’écran d’accueil, sur lequel s’affiche un volet de raccourcis vers toutes les applications ouvertes.

 

 

2 – Internet et messageries écrites et internet

Internet :

Avec son grand écran de 3,1″, visualiser des sites web n’est pas toujours très confortable, même en sélectionnant par défaut une police de caractères de petite taille.

La qualité d’affichage des sites web est globalement bonne.

Sélectionner tout ou partie d’un texte afin d’en effectuer la copie dans une autre application n’est pas très aisé, surtout avec de gros doigts. Par contre, il est possible d’effectuer une copie d’écran des informations affichées en appuyant simultanément sur les touches « + » et « – » de réglages du volume.

L’activation d’un champ de saisie sur une page web à l’aide du doigt peut s’avérer être très périlleuse, car il faut parfois s’y reprendre à plusieurs fois avant que cela fonctionne.

 

 

E.Mail, SMS, MMS :

Une ou plusieurs messageries mail(s) peuvent être paramétrées, que ce soit avec un compte Gmail ou d’un celle d’un autre fournisseur.

Envoyer et recevoir ses E.mail s’effectue le plus simplement du monde.

L’affichage des contenus au format HTML est très bien géré.

Les pièces jointes aux E.Mails peuvent être lues, voire modifiées, grâce aux lecteurs bureautiques embarqués en standard.

Le clavier du Blackberry Q10 permet une saisie correcte des informations, bien que cette action soit un peu plus lente que sur un clavier virtuel (surtout par les caractères accentués). Au cours de la saisie, des mots sont proposés en bas de l’écran, et peuvent être sélectionnés (le menu « Paramètres » permet de renseigner de sélectionner jusqu’à trois langues dont on peut utiliser le dictionnaire en simultané lors d’une saisie. Bien vu !).

Le gros souci rencontré dans la saisie d’E.mail, est le fait de pouvoir positionner le curseur à un endroit précis sur l’écran à l’aide du doigt : la manipulation s’est à chaque fois avérée assez peu précise, et l’absence de touches muti directionnelles dans le clavier physique du Q10 est un gros handicap.

Point nouveau par rapport aux anciennes versions de l’OS BlackBerry que j’ai pu tester : lorsque l’on lit un E.mail reçu sur une boite personnelle, ce même E.mail est déclaré comme lu dans la boîte mail d’origine après synchronisation, ce qui n’était pas le cas auparavant.

L’envoi de SMS et de MMS fonctionne très bien. Par contre, ce qui est déroutant lors de la saisie de ce type de message, c’est que la sélection de la touche « entrée » déclenche l’envoi automatique du SMS ou du MMS, alors que sur les autres OS, cela permet de positionner le curseur sur la ligne suivante.

L’accès aux principaux comptes de messageries écrites, messages et notifications sont accessibles via un point unique : « BlackBerry Hub », qui réunit en un seul endroit facilement accessible, tous les messages et notifications reçues sur les différents comptes E.mails, les messages texte, les chats BBM, … voir et répondre à des notifications depuis ses comptes de réseaux sociaux, avoir un aperçu des événements à venir, ….

 

 

Autres outils de communication écrite :

Je n’ai pas eu l’occasion de tester l’application « BlackBerry Messenger », car je ne connais personne qui utilise cette messagerie. Cependant, cela devrait prochainement changer, car une application du même nom sera bientôt disponible en téléchargement sur Google Play et iTunes Store.

Certaines des applications classiques telles que Facebook, Twitter, Viadeo, Linked sont disponibles soit en standard, soit en téléchargement … ce qui n’est pas le cas de Google Play, Instragram, …. 

 

3 – Lecture de musiques et de vidéos

Le BlackBerry Q10intègre de nombreux outils multimédia, qui permettent la lecture de musiques et de vidéos.

Dans le cadre du test, le transfert de fichiers vers le BlackBerry Q10 s’est effectué en insérant la carte mémoire Micro SD dans une clé USB, et en la connectant à un MacBook Pro.

La lecture de fichiers audio s’effectue par le biais d’une application standard nommée « Musique », tout simplement.

La qualité du son est correcte, mais elle devient crachouillarde dès que l’on augmente le volume un peu trop.

D’autres titres peuvent être achetés sur la boutique en ligne BlackBerry World.

Les fichiers vidéo aux formats MPEG4, MKV, AVI … sont parfaitement lus, et malgré la taille assez réduite de son écran, la lecture des vidéos est assez confortable. 

L’application YouTube, disponible en standard, permet d’accéder à la lecture de nombreuses autres vidéos.

 

 

4 – Capture de clichés

Doté d’un appareil photo de 8 Mpixels avec Autofocus, un flash LED, … le BlackBerry Q10 est bien équipé pour réaliser de bons clichés. En théorie seulement.

Le lancement de l’application appareil photos s’effectue en sélectionnant l’icône en forme d’appareil photo en bas à droite de l’écran d’accueil.

En bas à gauche de l’écran de capture, un raccourcis permet de visualiser les photos précédemment capturées, en bas à droite un visuel en mode d’appareil photo permet de basculer du mode capture photo à capture vidéo, et le raccourcis en bas à droite de l’écran permet d’effectuer les quelques réglages disponibles pour l’appareil photo (le mode, l’activation du flash, le format de capture, ou la camera avec laquelle on souhaite effectuer la capture).

La capture d’une photo s’effectue en posant simplement le doigt sur l’écran, et la photo est capturée instantanément, sans effectuer de réglage préalable de la netteté de l’image, comme cela est le cas sur la plupart des smartphones.

Dans l’ensemble, la qualité des photos capturées n’est pas extraordinaire, et malheureusement le Q10 confirme, si cela était nécessaire, que la photo n’est vraiment pas le point fort des smartphones Blackberry.

 

 

Il est possible de connecter le Blackberry Q10 à un écran HDMI, afin de visualiser ses photos. Cette fonctionnalité n’a pas été testée.

Les vidéos capturées semblent, quand à elles, assez correctes.

La qualité de l’image est assez bonne, et il n’y a pas ou peu de flou lorsque l’on se déplace tout en filmant.

La visualisation sur un ordinateur offre un rendu correct. 

Lien vers la vidéo

 

5 – Navigation GPS

Doté d’une puce GPS épaulée par la technologie a-GPS d’une part, de l’application « Cartes » d’autre part, le BlackBerry Q10 est équipé pour la navigation … du moins en théorie.

La Navigation GPS via « Cartes » est assez particulière : les tentatives pour lancer une navigation effective vers un lieu donné ont toutes échouées, l’application se fermant à chaque fois.

J’ai téléchargé Wisepilot « gratuitement » (mais en version limitée) dans la boutique BlackBerry World, mais le temps nécessaire pour initialiser l’application après son téléchargement a été tellement long, que j’ai renoncé à attendre aussi longtemps.

Google Maps « version made in Google » n’est apparemment pas disponible dans la boutique BlackBerry World, mais de nombreuses applications utilisant Google Maps peuvent être téléchargées en version payante.

Fort heureusement, pendant toute la durée du test, j’ai conservé sur moi mon fidèle iPhone 5, qui via les applications Google Maps et Copilot Live, m’a emmené à chaque fois à bonne destination et ce, sans délai !

Suite à ces déconvenues dans mes premières tentatives de navigation, j’ai renoncé à utiliser le Blackberry Q10 pour me guider dans mes déplacements.

 

 

6 – Lecture de fichiers bureautiques

Une application nommée « Docs To Go », permet de visualiser, de modifier et/ou de créer des documents Word, Excel / Powerpoint, et de lire les fichiers Acrobat.

L’affichage des documents bureautiques est assez bon dans l’ensemble, mais le « petit » écran du Blackberry Q10 impose quand même certaines limites.

Des échanges de documents sont possibles : par mail, via BlackBerry Messenger, ou via des applications comme Dropbox.

Le transfert de fichiers vers/depuis un MackBook Pro n’a pas été testé, la présence d’une carte mémoire Micro SD dans le Blackberry Q10 permet de s’affranchir de l’installation d’un logiciel dédié sur un ordinateur, pour effectuer ce type de transfert.

 

 

 

7 – Contacts et Agenda

Mon répertoire de contacts et mon agenda sont stockés dans Gmail ; la synchronisation de ces données s’effectue automatiquement, dès que les identifiants Gmail sont renseignés dans le Hub (et en sélectionnant l’option « synchronisation contacts et agenda »).

L’application Agenda livrée en standard est assez bien conçue, et plutôt complète, les différents affichages (mois, jour, semaine) permettent une visualisation correcte des rendez-vous.

Le répertoire de contacts est quant à lui assez fastidieux à consulter, et de plus, les contacts Facebook, Twitter, … se mélangent aux fiches contacts.

 

8 – Applications

Dans sa boutique « Blackberry World », RIM revendique plus de 100 000 applications disponibles.

Pourtant, de nombreuses applications sont manquantes à l’appel, telles que Instagram, eBay, Google+, Mobiletag, FoodReporter, applis bancaires, Booking.com, hotels.com, Transilien, Tripadvisor, LaFourchette, Evenbrite, PassVIP, ou Bonial !

Parmi les applications téléchargées, bon nombre d’entre-elles ont été désinstallées immédiatement, soit pour cause de plantage, soit parce qu’elles nécessitent un accès aux données personnelles de l’utilisateur, à internet ou à la localisation, alors que ces pré-requis ne semblent pas efficients (surtout pour un jeu d’arcade, par exemple).

 

 

9 – Téléphonie et communications sans fil

Côté téléphonie, le BlackBerry Q10 fonctionne bien. Le son en communication est bon.

La sensibilité au réseau est correcte.

Les nombreuses tentatives d’ « appareillage » en Bluetooth à la console centrale d’un Nissan Qashqai ont toutes échouées.

Côté autonomie, le BlackBerry Q10 offre une bonne autonomie ; en usage assez soutenu, la batterie tient plus d’une journée avant de rendre l’âme.

 

Les plus :

+ prise en main, qualité des matériaux utilisés pour la coque

+ OS BlackBerry 10 plus convivial que les versions précédentes

+ fluidité de la navigation dans les différents menus et les applications

+ possibilité d’utiliser le dictionnaire de trois langues simultanément lors d’une saisie

+ autonomie batterie

 

Les moins :

– taille de l’écran

– saisie sur le clavier parfois délicate pour de gros doigts

– sélection d’information à l’écran pas toujours efficiente

– affichage des sites web un peu juste par rapport à la taille de l’écran

– mode de capture des photos, qualité des photos

– le son sur haut parleur sature rapidement

– navigation routière avec l’application standard

– absence de nombreuses applications que l’on trouve sur les autres plateformes

– échec des tentatives d’ « appareillage » en Bluetooth à la console centrale d’un Nissan Qashqai

 

 

Conclusion :

 

Note Globale : 50 %

[checklist][/checklist] FINITION – 90 %

[checklist][/checklist] AUTONOMIE – 90 %

[checklist][/checklist] ERGONOMIE – 80 %

[checklist][/checklist] COMMUNICATION ECRITE – 80 %

[checklist][/checklist] MULTIMEDIA – 40 %

[checklist][/checklist] QUALITE PHOTOS – 30 %

 

Le Blackberry Q10 est un smartphone qui semble robuste, esthétique, qui offre une bonne prise en main, intègre un OS en nette amélioration par rapport aux versions précédentes, et un clavier physique qui ravira les adeptes de ce type de clavier.

Passé ce constat, je n’ai (globalement) pas été séduit par l’utilisation de ce produit, qui pêche par le nombre et la qualité des applications disponibles, par la taille de l’écran (un peu juste pour visualiser certains sites web, certains mails ou travailler sur des documents bureautique), la navigation gps (qui n’a pas fonctionnée durant le test), la qualité des photos, ….

Pourquoi acheter le Blackberry Q10 ?

Les adeptes de smartphones à clavier physique, les gros consommateurs de communications écrites (E.Mail, Facebook, Twitter, MMS, SMS, BBM, …), et ceux qui recherchent un smartphone assez classieux pour des usages simples, y trouveront leur compte.

Les gros consommateurs d’applications et de contenus multimédias se dirigeront plutôt vers des smartphones intégrant les OS Androïd ou iOS.

Commercialisé au prix d’environ 639 euros (hors subvention opérateur), le Blackberry Q10 est également disponible avec les nouveaux forfaits Smart Pro d’Orange, une offre mobile sans engagement pour les professionnels et les entreprises.

Laurent BARRIERE

Technonews

 

Adeater, geek ... Et plein d'autres choses ... Créateur et administrateur de Technonews (Blog Geek dédié aux Nouvelles Technologies et aux tendances actuelles) : http://laulau2000.over-blog.com/ Rédacteur et testeur pour WeAreMobians et W3sh.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Scroll Up