[Test] La nouvelle Aura de Kobo…

kobo-aura

Le marché des liseuses électroniques s’étoffe de plus en plus. Les modèles se suivent, se ressemblent ou pas, et il n’est pas toujours facile de faire son choix. Dans la famille Kobo, voici la Aura qui suit de près son ainée, la Aura HD.

Prise en main et caractéristiques
La Aura assure une bonne prise en main de par sa taille, et surtout par son dos plastique noir (une version rose est également disponible…) à l’aspect granuleux anti-dérapant. Aucun bouton en façade ne vient troubler la surface, seules les tranches supérieures et inférieures accueillent respectivement les boutons d’éclairage, de mise en veille et sous tension, ainsi que le port micro USB de charge/connexion et le slot d’extension mémoire micro SD.
La finition est parfaite et l’absence de bordure autour de l’écran donne une surface parfaitement lisse des plus agréables.

kobo-aura_dos kobo-aura_rose kobo-aura_superieure kobo-aura_inferieure

Côté technique, la Aura est dotée d’un écran tactile “ClarityScreen Pearl E Ink” (ouf !) de 6 pouces affichant 16 niveaux de gris avec une résolution de 1014 x 758. Cet écran bénéficie d’un éclairage très homogène qui se déclenche depuis le bouton poussoir de la tranche supérieure.

La batterie assure une autonomie de plus de 2 mois, ce que nous ne pourrons pas vérifier au cours de ce test, mais qui se révèle un peu supérieure à celle des modèles précédents.
La mémoire de 4 Go (environ 3000 livres), est extensible jusqu’à 32 Go avec une carte micro SD à glisser dans le lecteur situé sous la liseuse. Terminons le tour d’horizon en citant la connectivité WiFi 802,11 b/g/n, et le processeur Freescale de 1 GHz.
Enfin, la Aura mesure 150 x 114 x 8,1 mm pour un poids plume de 174 grammes, ce qui en fait la liseuse la plus fine et légère du marché.

Utilisation
Il suffit de faire glisser l’interrupteur rouge du dessus de la liseuse pour l’allumer en quelques secondes. La première utilisation affiche un tutoriel expliquant en quelles mots et illustrations son utilisation. Celle-ci est des plus simples et il suffit de configurer le WiFi et son compte (Kobo ou FNAC) pour commencer à acheter des livres parmi les 4 millions de titres au format ePub, ou encore récupérer sa bibliothèque existante depuis le Kobo Cloud. Tout se pilote au(x) doigt(s) : un glissé vers la gauche ou la droite permet de tourner les pages, balayer avec deux doigts permet de régler la luminosité de l’écran lorsque celui-ci est éclairé, un appui long permet d’effectuer une sélection de texte tandis qu’un pincement autorise un zoom avant ou arrière sur les images. Difficile de faire plus simple.

L’écran de cette Kobo s’avère très bon, et l’éclairage apporte un vrai confort de lecture dans un environnement sombre, et augmente de façon significative le contraste.

kobo-aura_eteint kobo-aura_nuit kobo-aura_luminosite

La page d’accueil affiche le dernier livre ouvert et son pourcentage de lecture. De plus, les activités récentes sont organisées sous forme de tuiles qui comprennent les livres ouverts ou achetés dernièrement. Une autre tuile affiche les recommandations de Kobo avec des livres susceptibles de vous plaire, en fonction de ceux que vous avez déjà lus, et une autre encore permet, après avoir ouvert un compte Pocket, de sauvegarder des articles Web et des histoires provenant de sites Web pour une consultation ultérieure et même hors ligne sur votre liseuse.

kobo-aura_accueil kobo-aura_librairie kobo-aura_bibliotheque kobo-aura_livres kobo-aura_stats

Comme on peut s’y attendre d’une liseuse complète, la Aura propose des dictionnaires de langue et de traduction, la prise de notes, la sélection de texte ainsi qu’un partage d’avis ou de recommandations de lecture sur Facebook.
Les options de lecture sont multiples (11 polices – dont 2 pour dyslexiques – et 24 tailles) proposant jusqu’au réglage de l’épaisseur et de la finesse de la police !

kobo-aura_reglages kobo-aura_polices kobo-aura_parametres-avances

Enfin et parce que c’est dans l’air du temps, la Aura offre des badges Reading Life en fonction de vos réalisations. Pas franchement utile, mais amusant.

kobo-aura_recompenses3 kobo-aura_recompenses2 kobo-aura_recompenses1

Pour être complet, précisons que la Kobo Aura prend en charge une multitude fichiers eBooks (EPUB, PDF et MOBI), images (JPEG, GIF, PNG et TIFF), texte (TXT, HTML, XHTML et RTF) et enfin les bandes dessinées (CBZ et CBR) !

kobo-aura_livres kobo-aura_bd2

L’ajout de livres se fait par l’accès à la librairie en ligne, la copie de fichiers sur une carte micro SD ou par simple glisser-déposer depuis un Mac ou un PC. Par ailleurs, Kobo propose des applications de lecture sur smartphones (Android, Blackberry 10 et iOS) et ordinateurs Mac et PC afin de retrouver toutes vos lectures, y compris vos marque-pages, qui seront synchronisés si vous commencez à lire sur un appareil et continuez sur n’importe quel autre. Pratique non ?

Bien que petite par sa taille, la petite dernière de Kobo s’avère bien grande par ses qualités.

D’ores et déjà disponible à La FNAC pour 149,90€, cette Aura de Kobo devrait faire un carton !

________________________________________________________________
Dyslexie
La dyslexie rend l’identification des mots plus difficile. La lecture et l’orthographe sont moins précises et, en général, on éprouve une fatigue lors de la lecture d’un texte.

Comment fonctionnent les polices pour dyslexiques ?
Le cerveau s’amuse parfois à nous jouer des tours avec les lettres. La police OpenDyslexic parvient à en éviter certains en ajoutant une “gravité” aux lettres.  Toutes les lettres de cette police ont leurs bases plus lourdes, ce qui aide le cerveau à les garder droites, les empêchant ainsi de tourner et de pivoter pour qu’elles ressemblent à d’autres lettres. Comme les lettre sont uniformément plus lourdes, la ligne de texte est renforcée. La forme de chaque lettres est également pensée pour leur éviter de tourner ou de pivoter.

Audiophile passionné d'informatique et de mobilité depuis une bonne vingtaine d'années, j'ai débuté avec un Psion (certains se souviennent du 5ème Site et de EpocBoulevard entre 1997 et 2002) et ai possédé à peu près tout ce qui s'est fabriqué comme PDA, pour finalement switcher sur les produits Apple... Geek? Oui! Vieux? Pas tant que çà quand même... Mobian? Assurément et définitivement!

2 Comments

  1. Laurent THALER

    21 octobre 2013 at 9 h 40 min

    j’y penserai pour remplacer ma kobo glo, mais c’est indestructible ce truc…

    à noter sur les Kobo le navigateur internet caché dans les paramètres, il permet de télécharger facilement les epub (légaux bien sûr) préalablement stockés sur son cloud perso (dropbox par exemple)

  2. Pingback: Kobo Aura H2O, la liseuse haut de gamme - WeAreMobians - WeAreMobians

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Scroll Up

Recevez le meilleur de l'actualité mobile tous les matins directement dans votre boite email !

Ne manquez plus un de nos articles! Avec la newsletter gratuite de WeAreMobians, nous vous envoyons tous les matins les meilleures articles publiés la veille. Nous nous engageons à ne JAMAIS diffuser/vendre ou louer notre base de données à des sociétés tierces.

  • Le meilleur de WeAreMobians tous les matins
  • Pas de spams... JAMAIS
  • Soyez prévenu en premier de nos concours
  • La newsletter est rédigée avec des bits recyclés et écologique
  • Bonne lecture :)