[TEST] Prise en main du Nokia X, un drôle d’Android !

Et Nokia dévoila son smartphone sous Android. Nous étions au Mobile World Congress il y a quelques semaines. Aujourd’hui le Nokia X est une réalité, puisque sa commercialisation commence le 7 avril, contre 119eur. Nous avons un exemplaire en test, voyons ce que ça vaut.

 X-screens

Concept

De prime abord, on croirait un petit Lumia. Face avant exclusivement noire, coque enveloppante flashy en polycarbonate, logo Nokia… Tout y est sauf le logo Windows. Et pour cause, ce nouveau venu tourne sous Android. Mais ne vous méprenez pas, Nokia ne propose pas un Android comme HTC ou Samsung, mais une version revue et largement corrigée. En fait d’Android, il ne subsiste que le noyau, à l’image de ce qu’a pu faire Amazon et ses tablettes Kindle Fire. De l’Android oui, mais pas de l’Android à la sauce Google. Pas de Gmail, pas de GMaps, et plus important, pas de Google Play Store.

Nokia n’a gardé d’Android que le squelette, rhabillé d’une nouvelle interface avec des tuiles « à la Windows 8» et une navigation partagée entre deux écrans, les tuiles des apps et des services d’un côté, et d’une timeline personnalisable de tous les événements appelée Fastlane. Du côté des services, Nokia fait bien évidemment la part belle aux services maison, avec la cartographie et la navigation GPS de HERE ou MixRadio, la solution maison de streaming mixé. Les services Microsoft Skype et OneDrive sont eux-aussi pré-installés.

X-body

Prise en main

Le Nokia X est un petit smartphone, avec son écran de 4 pouces il mesure 115mm de haut, 63 de large pour une épaisseur de 10mm. Dans la main il est assez large et pas très haut. La coque arrière incurvée nous fait oublier son bon centimètre d’épaisseur, cette « triche » est très efficace et on ne sent pas les 129 grammes quand on le manipule.

Sa prise en main est d’ailleurs très agréable, les matériaux sont de bonne facture, les assemblages bons, tout comme les finitions. Le Nokia X est dense, il ne craque pas quand le manipule, il semble être solide, compact. Sa construction est rassurante.

La coque arrière est donc déclipsable et peut être échangée contre les coques optionnelles pour varier les couleurs (et contre la modique somme de 10eur). On pourra donc aisément choisir parmi 6 couleurs : blanc, bleu, gris, rouge vert ou jaune et pourquoi pas, associer la couleur de son smartphone à sa tenue.

Il dispose seulement sur le côté droit du bouton du réglage du volume et du bouton power. Sur la tranche supérieure, la prise jack 3.5mm. Sur la face inférieure, la prise data et recharge micro-USB. Et sur la face avant, sous l’écran, un seul bouton capacitif « retour ». L’essentiel uniquement donc.

Ce que je retiens des premières minutes avec le Nokia X, c’est cette idée qu’il ne triche pas trop. Il est fun et coloré, il ne se prend pas pour plus gros que lui. Et c’est déjà pas mal.

X-pile-body

Côté matériel

A l’allumage de l’écran on est tout de suite un peu déçu, il faut le dire, par la résolution de celui-ci. Avec un écran de 800×480 points, il n’y a pas de miracle et on distingue bien les pixels, principalement sur les polices de caractère. Les angles de visions ne sont pas trop mauvais, la luminosité et les couleurs plutot bonnes. Alors certes ce n’est pas le Pérou, mais gardons en tête le prix de 119eur : l’écran fera le job.

Du côté de la caméra 3MP, c’est le (super) minimum syndical. Le capteur photo est vraiment léger, les photos sont très moyennes.

Le haut parleur est assez puissant pour écouter votre musique de façon bien bruyante, mais la qualité du son à fort volume est assez mauvaise.

Les nouvelles sont meilleures sur la partie processeur. Equipé d’un Snapdragon double cœur cadencé à 1Ghz et épaulé de 512Mo de mémoire vive, le Nokia X est réactif, le système étant suffisamment léger et optimisé pour que l’interface soit bien fluide.

Côté stockage, il faudra se contenter de 4Go, fort heureusement un port micro-SD permettra d’augmenter facilement cette capacité.

La petite batterie de 1500mha semble assurer une autonomie correcte au Nokia X qui ne semble pas trop gourmand. Cependant je n’ai pas le recul à l’usage pour assurer plus précisément ce que vaut cette batterie.

Dernier point concernant les fonctions les plus élémentaires d’un mobile, à savoir son accroche réseau et la qualité des conversations : de ce côté il n’y a pas à se plaindre du Nokia X, le volume d’écoute est tout à fait bon et la qualité est au rendez-vous. L’accroche réseau est elle aussi très bonne.

700-nokia_x_front_yellow_home

Conclusion

Cette première expérimentation Android pour Nokia avec un smartphone entrée de gamme ne doit être jugée qu’en gardant en tête le prix du mobile. Et ce prix est bas, très bas. 119eur pour un smartphone Android d’un constructeur établi comme le Finlandais, c’est quelque chose qui pourrait faire date.

Alors oui, d’un point de vue matériel on est vraiment dans l’entrée de gamme. Certes, ce n’est pas la pure expérience habituelle Google/Android mais bien le croisement des services Nokia/Microsoft avec une interface qui nous est inconnue.

Mais la compatibilité aux applications Android alliée à la qualité de fabrication d’un Nokia, cela pourrait faire le bonheur de pas mal d’utilisateurs pour qui le mobile pourrait être un smartphone simple et relativement fun.

NB : pour fêter le lancement du Nokia X en France le constructeur propose une offre de remboursement de 20eur jusqu’au 30 juin 2014. Le prix du X tombe alors à 99eur. A bon entendeur…

Points positifs :

–       Le PRIX !

–       La compatibilité avec les applications Android

Points négatifs :

–       Composants d’entrée de gamme

–       Stabilité des applications Android sur cette nouvelle plateforme

 

700-nokia_x_back_red 700-nokia_x_back_green 700-nokia_x_front_red_skype

Mobile + Urbain + Décalé.
« J’avais un smartphone que t’avais pas encore de téléphone portable »

1 commentaire

  1. Pingback: Le smartphone Android à la sauce Nokia, version XL - WeAreMobians - WeAreMobians

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Scroll Up