Test du HTC One E8

Test du HTC One E8

Test du HTC One E8

Test du HTC One E8

Dans l’ombre de son célébrissime grand frère, le HTC One (M8), le One E8 pointe le bout de sa coque afin de proposer une solution alternative et beaucoup moins coûteuse.
Disponible en Chine depuis le mois de juin (50 000 unités ont été vendues en 15 minutes), et à Taïwan depuis le mois de juillet, le One E8 vient pourrait arriver sur d’autres marchés avant la fin d’année.
A première vue, le HTC One E8 ne ressemble qu’à un ”One M8” version plastique”, vendu à un prix bien moindre afin de le rendre plus accessible au plus grand nombre d’entre nous … mais qu’en est – il exactement ?
Partons à sa découverte (le modèle testé est un prototype mis à disposition par la filiale américaine de HTC, sur le réseau Orange) …

Caractéristiques (ces dernières peuvent évoluer en fonction des pays) :
Android 4.4.2 KitKat
HTC Sence 6.0
Processeur quatre cœurs Qualcomm Snapdragon 801 cadencé à 2,3 GHz
Ecran écran full HD 5 pouces (1920 × 1080)
2 Go de RAM, 16 Go de ROM, lecteur de cartes Micro SD
Dimensions 146,42 x 70,67 x 9,85 mm
Poids 145 grammes
Wi-Fi 802.11 a/b/g/n, Bluetooth 4.0, eGPS, NFC, DLNA
3G, 4G LTE
batterie de 2 600mAh
caméra frontale de 5 millions de pixels, appareil photo de 13 millions de pixels
APN de 13 Mpixels
Lien vers le site de HTC  
Lien vers le guide utilisateur du HTC One E8

 

Le HTC One E8 est un smartphone recouvert d’une coque noire robuste et très sobre. Sa conception est assez soignée, le tout donnant une impression de solidité.
Contrairement à son grand frère le One M8, ce HTC-là est recouvert principalement de plastique.
La prise en main est assez bonne.
L’apparence assez apurée du One E8 est très agréable à l’oeil.
L’insertion de la carte Nano SIM s’effectue en éjectant le tiroir se trouvant sur la tranche gauche de l’appareil. J’ai rencontré quelques difficultés pour positionner la carte, car le sens dans laquelle on l’insère est beaucoup moins intuitif que sur d’autres smartphones. La coque arrière n’est pas extractible.
La mise sous tension fait apparaître un écran assez lumineux avec un affichage de bonne qualité.
La navigation dans les menus et les différentes applications est relativement fluide. Aucune lenteur n’a été relevée.

Le test a porté sur les principales fonctions du HTC One E8 :
1. Internet et communication écrite,
2. La lecture de fichiers audio et vidéo,
3. La prise de photos et de vidéo,
4. La fonction GPS,

5. La gestion des fichiers,

6. La gestion des contacts et de l’agenda,
7. Les autres applications,
8. Les autres fonctions de communication.
1 – Internet et communication écrite
Avec son écran lumineux de 5 pouces, le HTC One E8 est bien équipé pour afficher toutes sortes de contenus, et pour communiquer.
La navigation sur le web est assez confortable, l’affichage des pages web de toutes tailles étant bien pris en charge, que ce soit en mode portrait, ou en mode paysage.
La connexion à un Hotspot WIFI fonctionne parfaitement bien, et les délais d’établissement d’une connexion sont très rapides.
Il est possible d’effectuer une copie d’écran en appuyant simultanément sur les touches « volume – » et « ON / OFF ».

 

 

Côté messageries écrites, le One E8 se défend parfaitement.
Le clavier virtuel livré en standard est très ergonomique et offre une saisie très confortable. Les mots proposés lors de la saisie sont assez pertinents ce qui facilite la saisie d’information et évite, comme cela a été le cas sur certains modèle, d’utiliser en permanence la touche retour arrière pour effacer des caractères.
Par contre, je suis très surpris des mots (plutôt des noms) proposés à chaque fois que je tape mon prénom (Laurent) ; le dictionnaire du One E8 propose par défaut les noms d’hommes politiques, qu’ils soient français ou étrangers ; y – a – il un lien effectué avec les mots-clés les plus renseignés par les internautes moteur de recherche internet de Google ?
Un raccourci clavier vers une palette de smileys est accessible.

Par contre, du fait de sa coque arrière légèrement bombée, le HTC One E8 a tendance à basculer lorsque l’on sélectionne des touches situées à gauche ou à droite du clavier, alors qu’il est posé sur une surface rigide.

Le paramétrage  d’une ou de plusieurs messageries s’effectue très rapidement et très simplement avec l’application « E-Mail » ; il suffit juste de renseigner une adresse E.mail, un mot de passe et un nom d’expéditeur.
L’affichage des mails au format HTML est très bien géré.
Les pièces jointes aux E.Mail peuvent être téléchargées en mémoire du One E8, puis lues.
L’envoi et la réception de SMS / MMS est fluide et fonctionne parfaitement.
2 – La lecture de fichiers audio et vidéo
Le HTC One E8 est un produit multimédia très complet, qui permet notamment l’achat et la lecture de musiques et de vidéos.
La lecture de fichiers audio s’effectue via les applications « Play Musique » ou « HTC Musique », qui sont assez simples d’utilisation, ergonomiquement parlant très réussies et assez pratiques à utiliser.
Les deux haut-parleurs situés sur la face avant du One E8 offrent un très bon rendu, même si le son sature un peu lorsque le volume est au maximum.
La lecture de vidéos est très agréable avec le bon rendu de l’écran du HTC One E8. La présence d’un lecteur de carte mémoire (qui permet d’étendre la mémoire de 128 Go supplémentaires) permet de faire le plein de contenus avant de partir en vacances.

3 – La prise de photos et de vidéos
Alors que le HTC One M8 est doté d’un double APN UltraPixel de 4 mégapixels, HTC a implémenté sur le One E8 intègre une optique « classique » de 13 millions de pixels.
L’application « Appareil photo » intègre de nombreux réglages, différents modes de capture (dont un mode panoramique 360), ainsi qu’une palette d’effets très intéressants.

 

La qualité des photos est globalement acceptable lorsqu’elles sont capturées dans des conditions de bonne luminosité. Sur certains clichés, les couleurs sont un peu délavées, et les contours des objets capturés sont souvent assez flous (détails qui sont surtout visibles lorsqu’on visualise les clichés sur l’écran d’un ordinateur).
Un mode « Dual Camera » permet de capturer un cliché avec les deux capteurs photos (celui situé au dessus de l’écran & celui situé au dos de One E8) ; cela peut donner des clichés assez sympa.
Dans des conditions de faible luminosité, les photos vont d’assez sombre (sans utilisation de flash) à bruitées (avec flash), avec un rendu qui n’est pas toujours très convaincant.
La traditionnelle « Galerie » d’Androïd permet de visualiser les photos capturées.

La qualité des vidéos capturées est relativement moyenne, on ne distingue les contours des objets filmés, qui sont flous et manquent de clarté, lorsque l’on visualise la vidéo sur un ordinateur.
Lien vers le vidéo exemple :

 

4 – La fonction GPS
Doté d’une puce a-GPS et de Google Maps, le HTC One E8 dispose du minimum vital pour la navigation.
La sélection d’une destination s’effectue soit via le champ de recherche situé en haut de l’écran, soit avec la reconnaissance vocale, soit à partir de l’agenda ou d’une fiche contact.
Avant de démarrer la navigation, plusieurs itinéraires de navigation sont proposés, avec le kilométrage et la durée estimée.
Visuellement et esthétiquement parlant, les cartographies sont toujours aussi réussies.
Les indications visuelles et sonores sont assez précises, et j’apprécie beaucoup le mode « traffic ». Malheureusement, les zones de dangers (radars) ne sont toujours pas indiquées. Dommage.
La nouveauté de Google Maps (qui date de quelques mois déjà) c’est l’indication des zones vertes afin de pouvoir les inclurent dans les itinéraires en mode « vélo ».

Autre fonctionnalité de Google Maps que j’apprécie beaucoup, c’est la possibilité d’identifier et de sélectionner les points d’intérêts les plus proches en fonction des critères renseignés dans la recherche, de pouvoir obtenir directement les coordonnées des enseignes concernées, voire de les positionner comme favoris sur la carte.
Le test a été effectué en voiture sur un trajet en voiture de 430 kilomètres ; de très nombreux « décrochages » ont été constatés dans la navigation, même lorsque les indications visuelle de réception du réseau affichées sur l’écran sont satisfaisantes (ce qui n’a pas été toujours le cas). Chaque recalcul d’itinéraire a été très long, pouvant même aller jusqu’à plusieurs dizaines de secondes.
C’est la première fois que j’effectue ce constat sur un smartphone Androïd, sur un trajet que j’effectue environ un à deux fois par an en navigation assistée avec un smartphone.

Pour ceux qui souhaitent une alternative à Google Maps, d’autres applications de Navigation peuvent être téléchargées sur Google Play, en version gratuite ou payante. Parmi ces alternatives, j’apprécie beaucoup :
– « MappyGPSFree », une application gratuite qui offre l’avantage de pouvoir télécharger et stocker en mémoire la carte de France, ce qui s’avère un plus appréciable lorsque l’on se trouve dans une zone non couverte (ou peu couverte) par le réseau de son opérateur.
– « Waze » : une application gratuite de navigation dite « communautaire », dans laquelle chaque « wazer » (utilisateur de l’application) contribue à la signalisation des zones de dangers (accidents, travaux, objets présents sur la route, météo défavorable, …), ainsi que le prix des carburants dans les stations-services, les radars, les zones de ralentissements, les fermetures de voies, …. J’ai découvert Waze très récemment, et j’avoue n’utiliser que celle – ci depuis.

5 – La gestion des fichiers bureautique
Le HTC One E8 intègre « Polaris Office 5 », une application qui permet de visualiser des fichiers Acrobat, Word, Excel et Powerpoint stockés dans la mémoire du smartphone, ou dans un Cloud.
L’affichage des documents bureautiques (Word, Excel, Powerpoint, Acrobat) est assez convaincant.

Tous les documents visualisés peuvent être modifiés (sauf documents « .pdf »), puis enregistrés ou imprimés au format Acrobat (.pdf). Cependant, la taille de l’écran (5 pouces) est un peu juste pour modifier convenablement des documents de taille et de contenus assez fournis, et ce malgré les possibilités de zooms proposées.

 

6 – La gestion des contacts et de l’agenda
Le répertoire de contacts et l’agenda stockés dans Gmail se synchronisent automatiquement dès que les identifiants Gmail sont renseignés dans la One E8.
A l’usage le répertoire de contacts et l’agenda fonctionnent bien et se synchronisent parfaitement.

7 – Les autres applications
Comme tout smartphone Androïd, le HTC One E8 permet de télécharger des applications principalement via la boutique « Play Store » de Google, qui offre des contenus assez complets, gratuits ou payants.
Des cartes cadeaux Google Play sont en vente dans certaines enseignes, dont les hypermarchés Carrefour.
Parmi les applications assez sympas livrées en standard, ma préférée est « HTC Blinkfeed », un écran d’accueil dynamique entièrement personnalisable, dans lequel l’utilisateur peut construire son propre média en y ajoutant des liens vers les contenus de ses réseaux sociaux, de ses sites préférés, de son agenda ….
La « construction » de la vue souhaitée est assez simple, et la consultation des contenus très pratique.

 

8 – Les autres fonctions de communication
Côté téléphonie, le HTC One E8 assure parfaitement sa fonction de téléphone.
La sensibilité au réseau semble correcte.
Le son en communication est bon.
Côté autonomie, le HTC One E8 tient une journée, voire une journée et demi en usage régulier (mail, capture photos, navigation web, jeux, lecture vidéo, SMS, téléchargement de contenus, …), ce qui le classe dans la moyenne des smartphones actuels.

 

 

J’ai aimé :

+ prise en main, assemblage, aspect général
+ lecteur de carte micro SD
+ interface utilisateur plaisante, navigation fluide
+ HTC Blinkfeed
+ internet et messagerie mail
+ son des haut-parleurs
+ autonomie correcte
+ rapport qualité / prix

 

Je n’ai pas aimé :
– qualité globale des photos
– qualité des vidéos capturées
– nombreux « décrochages » lors de la navigation avec Google Maps

 

Conclusion :

Note Globale : 75 %

FINITION – 90 %
AUTONOMIE – 80 %
ERGONOMIE – 80 %
COMMUNICATION ECRITE – 90 %
MULTIMEDIA – 90 %
PHOTOS / VIDEOS – 50 % / 40 %

Bien qu’il soit commercialisé au prix d’environ 330 euros dans les pays où il est disponible, contre 679 euros pour son grand frère le One M8, le HTC One E8 n’est pas un smartphone « au rabais », bien au contraire !
Sa coque est certes en plastique, mais elle semble robuste, ce qui est rassurant, et tous les éléments qui la composent sont bien assemblés.
La prise en main est bonne, communiquer par son biais, écouter de la musique ou regarder des vidéos est un vrai régal …
Par contre, il est vraiment dommage que l’optique capture des photos et des vidéos qui ne sont, selon moi, globalement pas bonnes en visualisation sur un ordinateur. Ce point est d’autant plus dommageable qu’avec une meilleure optique, le One E8 aurait été presque parfait (pour un smartphone de milieu de gamme).

Le HTC One E8 se défend donc plutôt bien, et si son prix était confirmé lors de sa sortie en France (qui n’est, quant à elle et sauf erreur de ma part, pas encore confirmée), il offrirait un très bon rapport qualité / prix.
Ce test a été effectué par Laurent BARRIERE (Technonews )

 

 

 

 

 

 

 

 

Adeater, geek … Et plein d’autres choses …
Créateur et administrateur de Technonews (Blog Geek dédié aux Nouvelles Technologies et aux tendances actuelles) : http://laulau2000.over-blog.com/
Rédacteur et testeur pour WeAreMobians et W3sh.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Scroll Up