[Test] Heaven VIII de Final Audio Design, des intras de joaillier

FAD_Heaven-VIII_1

Nous avons été conviés chez Casquade à Paris afin de tester les tous derniers intra-auriculaires à transducteurs à armature équilibrée de la marque japonaise Final Audio Design : Heaven VIII. Attention, on frise ici la perfection, à tous les niveaux.

Ces écouteurs d’exception sont présentés dans un emballage haut de gamme. En effet, la boite semble faite en lézard (bien qu’aucun animal n’est été tué pour l’occasion…), frappé du logo Final. Du plus bel effet !

La surprise continue à l’ouverture puisque les écouteurs sont déposés sur un matelas de fourrure douce (mais fausse là aussi) ! Ce plateau cache une série de 4 paires d’embouts silicone de tailles différentes (en principe adaptées à toutes les morphologies) à laquelle s’ajoute celle déjà montée, ainsi qu’un étui de transport en métal brillant bien pratique puisque protégeant efficacement les précieux écouteurs, mais hélas très sensible aux micro rayures.
Voila pour le déballage.

La qualité de construction perçue est manifestement à la hauteur de l’objectif de perfection recherché (et du prix demandé…) : le corps en métal moulé (MIM), le câble plat très souple de près d’un mètre 30 et le jack 3.5 plaqué or, aucun doute n’est possible, tout respire ici la quasi-perfection.

Après avoir choisi la bonne taille d’embouts, il est aisé de se rendre compte que les Heaven VIII proposent un confort optimal et une isolation phonique étonnante. En revanche, pas question de porter ces intras avec le câble passé par dessus les oreilles. Il faudra se contenter du port classique, avec le câble en Y pendant de part et d’autre de la tête. Pas de souci néanmoins car les écouteurs longs de 25 mm pénètrent assez profondément dans le conduit auditif, et restent bien en place.

FAD_Heaven-VIII_zoom

Les bruits induits par les frottements sur les câbles s’avèrent très minimes son coupé, et donc quasiment inaudibles pendant l’écoute. Un bon point dû à la matière employée, d’une grande souplesse.

L’isolation est également très bonne, à tel point qu’il vous faudra faire attention si vous les portez dans la rue, au risque de ne pas entendre une circulation pouvant s’avérer dangereuse pour l’auditeur distrait ou concentré sur sa musique…

L’écoute est un vrai bonheur. Les basses sont pleines et riches, très détaillées. Ecouter du Jazz avec les Heaven est saisissant tellement les pincements de corde sont « réels » et présents. Le rock n’est pas en reste et un bon morceau de Govt Mule (Bad Little Doggie) fait grimper aux rideaux…
Les médiums sont également  incroyablement détaillés, sans agressivité, au point que les voix, masculines ou féminines, se détachent d’une façon étonnante et vous font dresser les poils… Le Feeling Good de Nina Simone et ses respirations provoquent une émotion puissante, tout comme le piano de Don’t Stop Me Now de Queen…
Les aigus ne sont pas en reste non plus et bien que très présents, ne prennent jamais le dessus pour le confort de nos oreilles.
Il est simple de régler les basses sur ce type d’intras : il suffit de régler la profondeur de l’insertion dans le conduit auditif. Plus il sont insérés, plus les graves sont présents et inversement… Question d’habitude.

La scène sonore est large et profonde et donne une excellente séparation instrumentale, et l’on ressent l’espace entre chaque instrument au point de visualiser le scène (les yeux fermés et un peu d’imagination, que diable !). Le son s’avère naturel et super réaliste. Essayez donc Diana Krall (Rhâââ Lovely…) et sa version de Cry Me A River…

En conclusion, Final Audio Design a conçu des intras exceptionnels pour les plus exigeants et on le comprend dès la première écoute. Les Heaven VIII, outre leur qualité de fabrication étonnante, proposent une reproduction sonore remarquable en provoquant l’émotion lors de l’écoute des voix, et faisant ressortir le détail de chaque instrument. Le technologie BAM (Balancing Air Movement) a permis de faire évoluer la conception du boitier des écouteurs vers une structure plus fine et plus simple, plus pure. Le résultat est un son naturel et équilibré qui réduit les bruits sifflants indésirables à haute fréquence.

FAD_Heaven-VIII_BAM

Côté technique, les Heaven VIII sont réalisés en métal, possèdent des transducteurs  à armature équilibrée, ont une impédance de 16 Ohms pour une sensibilité de 112 dB.
Certes cette qualité a un prix, et les plus audiophiles d’entre nous comprendront le prix de 599€ (en vente chez Casquade).

casquade

  • Le son naturel et la largeur de la scène sonore
  • La qualité de finition
  • La dotation
  • Le câble souple et silencieux

  • L’absence de micro
  • Le prix ?

Final Audio Design
Cette marque japonaise, fondée en 1974 par Kanemori Takai, travaille à toujours créer des produits innovants et exceptionnels, dans la recherche permanente de la restitution sonore la plus naturelle qui soit, à l’image de l’OPUS 204, un haut-parleur à pavillon en inox pesant 800 kg. En 2007, la marque débute une collaboration, avec Molex Japan, deuxième fabricant mondial de connecteurs, dans la perspective de développer et de fabriquer des écouteurs et lance ses tous premiers produits en 2009. Rapidement adoptée par les utilisateurs, la marque dispose aujourd’hui casques audio aux matériaux et design réellement uniques !

MIM (Metal Injection Molding)
Ce procédé est issu du moulage par injection des plastiques. Le métal en poudre est mélangé avec un liant, puis injecté, avant d’être fritté à plus de 2000°. Cette technique permet la création de forme complexes avec un excellent état de surface, ainsi qu’une parfaite homogénéité des alliages.

Tous nos remerciements à Casquade et à François Jolly pour le prêt de ces intras d’exception.

Audiophile passionné d'informatique et de mobilité depuis une bonne vingtaine d'années, j'ai débuté avec un Psion (certains se souviennent du 5ème Site et de EpocBoulevard entre 1997 et 2002) et ai possédé à peu près tout ce qui s'est fabriqué comme PDA, pour finalement switcher sur les produits Apple... Geek? Oui! Vieux? Pas tant que çà quand même... Mobian? Assurément et définitivement!

2 Comments

  1. Pingback: Sonorous VIII de Final, un casque audiophile d'une rare fidélité - WeAreMobians

  2. Pingback: [Test] T20i, les intras audiophiles de RHA - WeAreMobians - WeAreMobians

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Scroll Up