[Test] Riva Turbo X : un (autre) américain à Paris

Riva_logo
Connaissez-vous Riva Audio ? Moi non plus jusqu’à vendredi dernier, mais croyez-moi, je ne suis pas prêt d’oublier cette marque qui a commis une enceinte sans fil haut de gamme et d’une remarquable qualité sonore : la Riva Turbo X. Au point de sérieusement bousculer une autre marque américaine, Bose pour ne pas le citer.

Riva_TurboX_3Design
Point d’originalité ici. La Riva Turbo X ressemble à une grosse brique, noire ou blanche, d’aspect glossy. Son poids est de prime abord assez surprenant : environ 1.6kg sur la balance ! Sa partie supérieure, équipée d’un sensor de proximité, reçoit une série de boutons tactiles capacitifs rétro-éclairés en bleu (mise sous tension, Bluetooth, volume, Mute, Turbo et Surround) mais sans de contrôle de la lecture, tandis que le dos accueille une prise auxiliaire mini jack, 2 ports USB (dont un seul permet de recharger un smartphone, le second ne servant qu’à la mise à jour du firmware), la prise d’alimentation 9 volts, un bouton poussoir destiné à activer et désactiver la batterie (afin de l’économiser quand elle n’est pas utilisée) et un témoin de charge. Mais quelle drôle d’idée de l’avoir placé au dos de cette enceinte…


Astuce raffinée : l’un des patins situés sous l’enceinte se détache et permet d’occulter les prises arrières, rendant ainsi la Turbo X étanches aux projections d’eau ou de poussières. Bien vu 😉

Le NFC ? Il n’est pas prévu ici, ni même de poignée de transport, désolé. En revanche, une housse de protection est heureusement disponible en option, et l’appairage Bluetooth est simplifié à l’extrême : la première mise sous tension permet la découverte de l’appareil. Simple et efficace. Le bouton Bluetooth permet bien entendu de l’appairer avec un autre device à tout moment.
La Riva est livrée avec un câble mini jack/mini jack 3.5mm de 120 cm de long, un câble mini jack / double RCA de 180 cm et une alimentation secteur.
Une application gratuite, Riva Ground Control, disponible pour iOS et Android est disponible, mais elle n’offre que peu de fonctionnalités spécifiques, si ce n’est de pouvoir choisir entre alertes sonores ou messages vocaux, sans qu’on puisse autant les désactiver… Espérons qu’une prochaine version serve de lecteur audio, à l’instar de certains concurrents comme Geneva, Naim ou encore Ultimate Ears.

A l’écoute
Whaooo… il n’y a pas débat, c’est clair, c’est bon et çà décoiffe ! Le volume et la qualité sonore sont sidérants. Du jamais vu entendu sur une enceinte de ce type et de cette taille. Le son se révèle très équilibré, sans aigus scintillants, ni médiums criards ou basses exagérément profondes. Pour arriver à ce résultat très juste, Riva a équipé son enceinte de 3 HP à large bande de 6 cm de diamètre associés à 4 radiateurs passifs signés ADX Trillium. Le volume se règle aussi bien depuis le dessus de la Riva que depuis le smartphone qui la pilote, et très progressivement pour finalement délivrer 45 watts !

Riva_TurboX_2

Le bouton Turbo booste le volume de plusieurs dB et ajuste l’équaliseur sans pour autant amener de distorsion notable, ce qui est assez remarquable, sauf à long terme pour nos tympans. Il est alors possible de monter jusqu’à 100dB, mais là les voisins débarquent très vite… et la batterie perd nettement en autonomie à cause d’une consommation alors en nette hausse. Un nouvel appui sur le bouton T repasse en mode normal.
Un mode Surround permet logiquement d’élargir la scène sonore et augmenter l’effet stéréo, mais le résultat n’est pas des plus flagrants. Ce mode est finalement peu efficace en l’état.
Un des vrais plus de cette Riva est sans nul doute la présence du câble mini jack/RCA qui permet de la connecter à un téléviseur et de profiter ainsi d’un son nettement plus riche que celui fourni nativement. Un mini home cinéma en quelque sorte…

Les nomades apprécieront la fonction mains libres qui  permet de répondre à un appel grâce au micro à réduction de bruit et de souffle.

Autonomie
Annoncée pour 26 heures (…!), nous l’avons mesurée à un peu plus de 22 heures (en plusieurs fois, et à volume volontairement réduit afin de ne pas nous mettre les co-pros à dos…), c’est à dire bien au delà de ce qui existe à l’heure actuelle sur le marché. A ce titre, elle est imbattable.

Proposée à 349€ chez MacWay et Amazon, la Turbo X de Riva se révèle une excellente surprise et vient bousculer les idées reçues. Elle a notamment pour elle une très bonne restitution sonore, une puissance hors norme et une excellente autonomie. Certains concurrents ont du souci à se faire…

Cette enceinte de Riva Audio a reçu le Mashable Choice 2015 et un Innovations, Desing and Engineering Award au CES 2014… Rien que çà.
A noter qu’une version plus nomade et donc plus petite et donc plus légère, nommée Riva S est disponible aux Etats Unis.

mashable_choice_logof 2014_INNhonoree_Logo

  • La qualité sonore
  • La puissance
  • L’autonomie bluffante

  • L’appli un peu cheap
  • Le mode Surround peu convaincant

Caractéristiques
Dimensions : 230 x 89 x 105 mm
Poids : 1.6 kg
Puissance : 45 Watts
Alimentation : 19 volts, 3A
Codecs audio : SBC, AAC et aptX

Riva Audio
Son dirigeant, ancien ingénieur du son et producteur de concerts (Led Zeppelin, Jimi Hendrix, Rod Stewart, Tom Petty, Bob Marley, Miles Davis, The Who, RUSH, Guns n ‘Roses…) Rikki Farr, est une légende du monde de l’audio et est célèbre pour avoir entre autres, organisé l’historique et chaotique festival de l’Ile de Wight en 1970 (un an après le concert de Woodstock) qui a rassemblé plus de 600 000 personnes… venues écouter Jimi Hendrix, The Who, Joe Cocker, the Moody Blues, Ten Years After, Emerson Lake and Palmer, Jethro Tull et tant d’autres. (A ce sujet, je vous recommande le film « Message to Love » sorti en 1977, qui reprend la fameuse diatribe de Rikki Farr contre le public qui sifflait  :  « We put this festival on, you bastards, with a lot of love! We worked for one year for you pigs! And you wanna break our walls down and you wanna destroy it? Well you go to hell!« )
Beaucoup plus posé aujourd’hui Rikki Farr n’en a pas pour autant perdu sa passion pour la musique, le son et la manière de le reproduire de la plus fidèle façon possible.

Vous avez dit ADX Trillium ?
Trillium ™ (de la marque ADX, propriétaire de Riva Audio) est une technologie audio brevetée qui offre un champ sonore immersif de 300 degrés sans compression excessive avec des graves riches et puissants.
C’est pourquoi il est recommandé de placer la Riva Turbo X dans l’angle d’une pièce, ou à une quinzaine de centimètres d’un mur ou toute autre surface verticale  qui renverra le son de l’arrière, pour une acoustique optimale.

Un grand merci à l’agence STP Communication pour le prêt

Audiophile passionné d’informatique et de mobilité depuis une bonne vingtaine d’années, j’ai débuté avec un Psion (certains se souviennent du 5ème Site et de EpocBoulevard entre 1997 et 2002) et ai possédé à peu près tout ce qui s’est fabriqué comme PDA, pour finalement switcher sur les produits Apple…
Geek? Oui! Vieux? Pas tant que çà quand même… Mobian? Assurément et définitivement!

2 Comments

  1. Pingback: [Test] Riva S, smaller, lighter, better! - WeAreMobians - WeAreMobians

  2. Pingback: Enceintes multiroom Riva Wand Series, un (gros) cran au dessus ! - WeAreMobians - WeAreMobians

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Scroll Up