[Test] Sphear, les intras de Focal

focal_logo2« Sphear aspire à concentrer ce qui nous tient à cœur dans le produit le plus petit jamais conçu par Focal »
Simon Matthews
Directeur Design Groupe

Focal continue sa conquête du marché de l’audio : après les enceintes et les casques audio, voici les Sphear, contraction de Sphere et Hear, premiers intra-auriculaires de la célèbre marque française. Le Spirit of Sound est-il toujours de mise ?

Focal_Sphear_01

Élégamment présentés dans une boite à l’allure avantageuse, les Sphear ressemblent à de gros boutons noirs sertis dans une bague et une grille en acier inoxydable, frappés du fameux logo JM (pour Jacques Mahul), les initiales du fondateur de la société JM Lab qui a donné le jour à Focal.
Il sont livrés avec 3 paires d’embouts en mousse à mémoire de forme et 3 paires d’embouts silicones pour s’adapter à toutes les tailles de pavillons. Un adaptateur avion et une housse rigide complètent la dotation.

Issues de deux années de développement, les Sphear sont constitués de deux coques sphériques qui abritent chacune un transducteur électrodynamique en mylar de 10,8 mm de diamètre, dont l’évent vient plonger dans le pavillon pour délivrer le son produit. Il en résulte un positionnement très naturel dans l’oreille et ces écouteurs trouvent spontanément leur place sans exercer de pression désagréable. Il est peu courant, voire exceptionnel, de trouver une telle taille de capsule dans des intras de cette gamme de prix !

Focal_Sphear_eclate

  1. Bague et grille en acier inoxydable
  2. Système Bass Reflex
  3. Haut-parleur à capsule électrodynamique de 10,8 mm
  4. Chambre acoustique avec évent
  5. Embout en silicone ou en mémoire de forme

Le câble long d’1,4 m, très souple et peu sensible aux bruits de frottements, est conçu en Y se termine par un mini jack 3.5 mm coudé à 45°, ce qui s’avère très pratique à l’usage. Le câble de l’oreillette gauche embarque le micro situé à bonne hauteur, tandis que le milieu du Y reçoit un bouton multifonction, compatible iOS et Android, qui permet de contrôler l’écoute (marche, arrêt, suivant, précédent) et les appels téléphoniques (décrocher, raccrocher). Ici, point de contrôle du volume, ce qui est la rançon de la compatibilité multi-OS. C’est sans doute le principal défaut que l’on reprochera à ces écouteurs, pour le reste plus que satisfaisants.

Focal_Sphear-telecommande_02
Focal_Sphear-telecommande

A l’écoute
Les Sphear sont de très bons intras. Ils sont relativement bien équilibrés et fidèles, offrent une largeur de scène très correcte, et s’avèrent plutôt équilibrés, même si les basses et les aigus offrent un rendu plutôt flatteur. Les amateurs de rock et d’électro y trouveront leur compte, tandis que les amoureux de jazz risquent de trouver les médiums aigus un peu cinglants, surtout dans les cymbales et certaines voix hautes. Question de goût et sans doute de rodage.
Il n’empêche que les Sphear offrent une belle restitution sonore, avec une très bonne précision et sensibilité.

Proposés à moins de 130€, ils constituent un très bon choix et même un excellent rapport qualité/prix. Le Spirit of Sound est bien là…

Caractéristiques techniques
Transducteurs : electrodynamiques de 10,8 mm
Impédance : 16 Ohms
Bande passante : 20 Hz – 20 kHz
THD : <0,3%
Sensibilité : 103 dB
Téléphonie : Télécommande + Micro Universel
Connectique : Mini-jack 3.5 mm
Poids : 15 grammes

Audiophile passionné d'informatique et de mobilité depuis une bonne vingtaine d'années, j'ai débuté avec un Psion (certains se souviennent du 5ème Site et de EpocBoulevard entre 1997 et 2002) et ai possédé à peu près tout ce qui s'est fabriqué comme PDA, pour finalement switcher sur les produits Apple... Geek? Oui! Vieux? Pas tant que çà quand même... Mobian? Assurément et définitivement!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Scroll Up