[Test] Sonorous VIII de Final, un casque audiophile d’une rare fidélité

final_logo

Après que nous ayons testé les fameux intras Heaven VIII de Final Audio Design, nous avons eu la chance de nous voir prêter un casque Sonorous VIII de la même marque japonaise, maintenant appelée Final.
Si elle est encore peu connue du grand public, Final n’est pas étrangère aux audiophiles qui apprécient la qualité de ses produits, tant au plan de la construction que du rendu audio. Son actuel dirigeant, Mitsuru Hosoo, qui a pris la suite du créateur Kanemori Takai, reste très attaché à l’artisanat et aux choses bien faites.

Le Sonorous VIII ne passe pas inaperçu. Son emballage est constituée d’une boite en bois clair qui fait penser à un écrin pour alcool fin ou encore des cigares hauts de gamme. L’ouverture de cette boite découvre alors l’objet, délicatement posé sur une fourrure synthétique blanche, à l’instar de la présentation des intras Heaven VIII.

sonorousVIII_2

Le casque est donc assez imposant, ne serait-ce qu’à cause des ses larges oreillettes à la technologie hybride couplant un haut-parleur dynamique de 50 mm à des transducteurs à armature équilibrée. Les oreillettes sont protégées par d’épais coussinets de mousse recouverts de simili-cuir doux et lisse, et abrités par une large ossature en ABS, tandis que l’extérieur est réalisé en acier.  Il faut en effet de la place afin d’abriter le mécanisme BAM (Balancing Air Movement) cher à Final, qui équilibre la pression de l’air à l’avant et l’arrière du diaphragme. Il en résulte un son d’une rare précision, d’une très grande neutralité avec de superbes aigus et de la profondeur dans les graves, et le réalisme d’une prestation sur scène.

sonorousVIII_bam

Faut-il préciser que ce casque est destiné à l’écoute audiophile en intérieur ? S’il est en effet confortable grâce à son large arceau et ses grandes oreillettes, son poids (490 g) et ses dimensions plus que généreuse imposent de rester confortablement installé dans un fauteuil afin de gouter aux  plaisirs de l’écoute de sa musique, plutôt que se balader avec un tel objet sur la tête !
Le réglage des oreillettes est d’une grande précision et se positionnent à l’endroit voulu et sans contrainte mécanique.
Notre exemplaire était livré avec un câble amovible en Y d’une longueur de 160 cm, équipé de 3 prises jack 3,5 mm dotées d’un mécanisme de verrouillage à 90°, ainsi que d’un adaptateur 3,5 vers 6,35 et d’un second câble de 3 mètres de long. Bien entendu, les jack sont tous plaqués or…

sonorousVIII_12

Fabriqués au Japon, les casques Sonorous sont entièrement fabriqués à la main, pièce par pièce, à raison de 200 exemplaires par mois. C’est dire toute l’attention qui est portée à la fabrication des ces produits d’exception.

A l’écoute
Une fois chaussés et réglés, on se rend compte de l’isolation apportée par le casque. Ne reste plus qu’à s’installer confortablement, se saisir de sa télécommande et de fermer les yeux. A ce niveau, la musique se vit, se goûte et provoque des émotions fortes. Prenez Time of No Reply par Misja Fitzgerald Michel par exemple. Sa guitare est d’une présence inouïe et vous chatouille le ventre. Dans un genre nettement différent, The White Stripes (Ball and Biscuit) claque de façon brutale et le grain de la distorsion de la guitare de Jack White est un pur bonheur. L’incroyable et sublime album néo-classique Tabula Rasa (Arvo Pärt) explose et on a l’impression d’être dans une cathédrale… Quant au cultissime Take Five de Paul Desmond et magnifiquement interprété The Dave Brubeck Quartet, c’est à se damner ! Le subtil jeu de la batterie à gauche est carrément situé en arrière tandis que le piano roule à droite avant que le saxo ne vous remplisse la tête.  Que dire du grain de la voix grave et chaude de Nina Simone susurrant My baby Just Cares For Me… Un bonheur rare !
Un tel casque permet de redécouvrir sa discothèque et d’en explorer certains recoins tant un bon enregistrement est bien servi par un très bon casque, à condition bien entendu d’être traité par un ampli ou un DAC digne de ce nom.

sonorousVIII_19

Si vous n’avez jamais écouté de casque audiophile, mais que vous aimez la musique, ou plus précisément l’écoute de celle-ci (comme on apprécie la cuisine sans être un fan de nourriture…), je ne peux que vous recommander d’aller essayer les produits de Final, et ce Sonorous VIII ou son ainé le Sonorous X.

Bien entendu, le prix est à la hauteur du résultat et il vous faudra débourser 2799€ pour le VIII et 4600€ pour le X. Le prix de l’excellence. Mais quel bonheur…

Caractéristiques techniques :
Casque fermé
2 transducteurs dynamiques de 50 mm + 2 armatures équilibrées
Concept inspiré des enceintes à pavillon optimisant le flux d’air
Large arceau réglable
Câble audio amovible (1,5m)
Connexions par fiches jack 3,5 mm, plaqué or
Pression acoustique (SPL) : 105 dB à 1 kHz
Impédance : 16 ohms
Poids : 490g

 

Audiophile passionné d'informatique et de mobilité depuis une bonne vingtaine d'années, j'ai débuté avec un Psion (certains se souviennent du 5ème Site et de EpocBoulevard entre 1997 et 2002) et ai possédé à peu près tout ce qui s'est fabriqué comme PDA, pour finalement switcher sur les produits Apple... Geek? Oui! Vieux? Pas tant que çà quand même... Mobian? Assurément et définitivement!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Scroll Up

Recevez le meilleur de l'actualité mobile tous les matins directement dans votre boite email !

Ne manquez plus un de nos articles! Avec la newsletter gratuite de WeAreMobians, nous vous envoyons tous les matins les meilleures articles publiés la veille. Nous nous engageons à ne JAMAIS diffuser/vendre ou louer notre base de données à des sociétés tierces.

  • Le meilleur de WeAreMobians tous les matins
  • Pas de spams... JAMAIS
  • Soyez prévenu en premier de nos concours
  • La newsletter est rédigée avec des bits recyclés et écologique
  • Bonne lecture :)