[TEST] Apple TV 4

Présenté comme la « télévision du futur » par Apple, l’Apple TV 4ème du nom fait son apparition avec quelques nouveautés qui le rendent plus volumineux certes, mais aussi plus polyvalent, notamment avec l’apparition de Siri, d’un App Store, ainsi qu’une télécommande sensitive au design très réussi, appelée Siri Remote, qui intègre un pad en verre et deux micros.

00-01TOP

Caractéristiques :

  • Dimensions : 98 x 98 x 35 mm
  • Poids : 425 grammes
  • Processeur Apple A8 bicoeur
  • Sortie audio Dolby Digital 7.1
  • Sortie vidéo 1080 p
  • Wi Fi 802.11a/b/g/n/ac
  • Bluetooth 4.0
  • port HDMI 1.42
  • port Ethernet 10/100BASE T
  • port Récepteur infrarouge
  • port USB-C (pour l’assistance technique)

Lien vers le site d’Apple

photos comparatives Apple TV 2 et 4 :

Déballage et mise en service :

Le design extérieur de l’Apple TV n’a pas beaucoup évolué depuis les dernier modèle, par contre sa hauteur est passée de 23 à 35 mm. Le nombre de ports situés à l’arrière du boitier a diminué, et le port micro-USB de l’ancien modèle a été remplacé par un port USB-C (ce port est utilisable à des fins de diagnostic ou pour la restauration via un ordinateur).

La mise en service est simple et assez rapide, à condition de disposer au préalable des câbles HDMI et d’alimentation secteur, non fournis en standard (les connectiques sont identiques à celles des précédentes Apple TV). La Siri Remote s’appaire automatiquement avec l’Apple TV via la technologie Bluetooth.

Il faut ensuite connecter l’Apple TV à un hotspot WIFI, renseigner ses identifiants iTunes, sa localisation, …. Le seul « couac », c’est l’utilisation du clavier alphanumérique qui apparaît à l’écran pour renseigner les différentes informations demandées, qui n’est pas très pratique à utiliser.

Pour ceux qui possèdent un iPhone, il est possible de configurer l’Apple TV à partir ce smartphone ; une fois la connexion effectuée, des alertes successives apparaissent sur l’écran de l’iPhone, afin de permettre la saisie des identifiants iTunes et iCloud.

00-10b

Pour en revenir à la Siri Remote, elle est très fine et assez design. Elle intègre

  • un pad sensitif en verre, appelé « Surface Touch », qui permet de se déplacer aisément dans les différents menus,
  • un micro intégré à chaque extrémité,
  • cinq touches physiques, qui permettent de revenir sur le menu d’accueil, de se déplacer dans les différentes arborescences de menus, de régler le son, de lancer la lecture, ou d’activer Siri.

Le Surface Touch permet de se déplacer, de valider une sélection, d’avancer ou de revenir en arrière lors de la visualisation d’une vidéo, ou d’effectuer différents contrôles dans les jeux ou les applications.

L’accéléromètre et le gyromètre intégrés permettent d’agrémenter son usage, notamment lorsque l’on joue avec certains jeux.

Une double pression sur la touche d’accueil permet d’afficher toutes les applications actives, et via un glissement de doigt vers le haut sur le Surface Touch, de fermer les applications non utilisées.

Le câble Lightning livré dans la boite permet de recharger la batterie de la Siri Remote, qui aurait une autonomie de trois mois après une charge pleine.

Par contre, d’après les témoignages postés par certains utilisateurs, la partie en verre de la Siri Remote serait très fragile en cas de chute ; la Siri Remote coûte 89 euros en Apple Store. Espérons que les accessoiristes proposeront rapidement des coques de protection.

00-11

L’écran d’accueil, assez light et agréable à parcourir, permet l’accès aux films, aux séries TV, à la musique, aux photos, aux jeux, à une zone de recherche, ainsi qu’à la configuration du partage à domicile.

Parmi les nouveautés de cet Apple TV, on trouve Siri et l’App Store.

Siri :

Pour utiliser Siri, il suffit de maintenir le doigt appuyé sur la touche en forme de micro pendant la dictée de la question ; une fois la touche relâchée, le résultat s’affiche sur la télévision. Les résultats remontés lors des différentes recherches sont globalement pertinents (exemples : « quels sont tous les films avec Bruce Willis ? », « quel temps va – t – il faire dans telle ville ? », « quels sont les résultats des matchs de la Champions League d’hier ? »).

Par contre, Siri ne m’a trouvé aucune des applications demandées, à cause de la prononciation, peut-être, alors qu’elles sont bien disponibles pour l’Apple TV.

00-17Siri

L’App Store :

Via l’App Store, on accède à une boutique qui intègre uniquement des applications et des jeux développés spécifiquement pour l’Apple TV (le nombre exact d’applications disponibles n’a pas pu être déterminé, mais certains classiques manquent à l’appel).

La plupart des jeux proposés sont soit payants, soit gratuits avec achats intégrés, et le plus frustrant dans l’histoire, c’est de ne pas pouvoir récupérer les jeux déjà achetés sur iTunes Store à partir d’un iPhone ou d’un iPad.

J’ai testé quelques-uns de ces jeux : l’installation de certains jeux sur l’Apple TV s’effectue en deux temps : télécharger le jeu en lui-même, puis télécharger des composants parquets par paquets, ce qui s’avère très long, notamment lorsque l’on dispose de débits filières assez limités. Par contre, Apple n’a pas pris le soin de mentionner la taille de chaque application, si bien que lorsqu’on lance un téléchargement, on ignore à l’avance le temps que cela prendra.

Une fois téléchargés, la Siri Remote sert de manette de jeux, soit en la gardant à la verticale dans une seule main, soit en la tenant à deux mains horizontalement, l’accéléromètre et le gyromètre intégrés permettant d’agrémenter le jeux en fonction de l’inclinaison.

Jouer à un jeu comme « Asphalt 8 », par exemple, est tout à fait crédible avec le Siri Remote.

Pour le joueurs maladroits, une dragonne est vendue en option, afin d’attacher la Siri Remote à son poignet.

Pour les joueurs invétérés, une (vraie) manette sans fil Steelseries Nimbus est disponible en option pour l’Apple TV, au prix de 70 euros.

Autres usages :

Pour le reste des usages, il est possible via AirPlay de visualiser des contenus multimédia depuis un MacBook, un iPhone ou un iPad.

Les films et la musique peuvent être achetés ou loués, puis installés directement sur l’Apple TV.

Une radio est également proposée dans le menu Musique, avec l’écoute de titres par styles musicaux.

La fonction de partage à domicile des titres dans iTunes, qui permet de récupérer automatiquement un nouveau titre téléchargé sur un autre support Apple, est également disponible ; pour ce faire, il faut au préalable avoir activé l’option dans iTunes, sur son ordinateur (Fichier / Partage à domicile / Activer le partage à domicile).

L’Apple Music est également pris en charge, et ceux qui y sont abonnés devraient y retrouver l’ensemble de leurs contenus.

La puce Bluetooth intégrée permet d’appairer un casque sans fil, afin d’utiliser l’Apple TV sans déranger son entourage. Bien vu !

Conclusion :

Note Globale : 80 %

Cet Apple TV 4ème du nom est un produit assez sympa à utiliser, assez polyvalent, et très appréciable lorsque l’on dispose d’autres appareils griffés par la marque à la pomme croquée, puisqu’il s’intègre parfaitement dans l’écosystème Apple. Néanmoins, j’ai du mal à comprendre en quoi il constitue la TV du futur, puisqu’il n’intègre rien de révolutionnaire ou d’extraordinaire par rapport à ce qui existe déjà sur le marché.

La Siri Remote, est relativement réussie dans sa conception, et est adaptée aux nouveaux usages de cet Apple TV. Attention cependant à ne pas la laisser tomber.

Par contre, le seul regret est que l’App Store disponible sur l’Apple TV est totalement cloisonné de celui existant pour les Mac, et pour les produits mobiles de la marque, puisqu’il ne permet pas de récupérer les jeux et applications achetées sur les autres supports.

Commercialisé aux prix de 179 euros (32 Go) et de 220 euros (64 Go), cet Apple TV est certes cher, mais reste néanmoins « accessible » pour un produit Apple. Il est selon moi intéressant uniquement pour les clients Apple (Mac et/ou iPhone iPad). Pour les autres, je leur suggèrerai d’attendre que ce concept évolue et s’enrichissent un peu plus, voir d’opter pour une solution plus en adéquation avec leur smartphone, qui de plus, sera probablement moins chère.

J’ai aimé :

  • ergonomie des menus
  • Siri Remote réussie
  • Visualiser des contenus multimédias depuis un iPhone ou un MacBook
  • Manette de jeu sans film en option
  • écran de veille animé

Je n’ai pas aimé :

  • câbles HDMI et secteur non fournis en standard
  • utilisation du clavier alphanumérique virtuel peu pratique
  • Applications et jeux achetés sur les autres App Store non disponible

laulau2000

Adeater, geek … Et plein d’autres choses …
Créateur et administrateur de Technonews (Blog Geek dédié aux Nouvelles Technologies et aux tendances actuelles) : http://laulau2000.over-blog.com/
Rédacteur et testeur pour WeAreMobians et W3sh.

4 Comments

  1. s0n1k

    7 novembre 2015 at 7 h 46 min

    Salut laulau2000,

    Je ne comprend pas comment tu peux accorder 80% de taux de satisfaction à un tel produit, devenu maintenant hors de prix pour le simple fait d’avoir la possibilité de parler à sa télécommande (seule grosse nouveauté du produit, et encore que …).

    J’utilise tous les produits Apple depuis des années maintenant ( Pro comme Perso , je suis technicien et revendeur informatique avec spécialisation Apple) , et cette dernière version de l’Apple TV est tout simplement un raté commercial en devenir à mes yeux. Ce nouveau modèle propose, d’un point de vue technique de diffusion, la même chose (1080p) que le modèle précédent avec un prime un cordon d’alimentation manquant dans le package d’origine. Point de 3D , point de 4K … en revanche on peut « discuter » avec sa télécommande afin de demander la météo de demain à Siri. Chose au combien importante, sachant que la plupart des personnes (77%) possédant l’Apple TV ont déjà, soit un MacBook, soit un iPad, soit un iPhone… qui sont tous dotés d’origine de la même fonction et sont parfaitement « linkable » avec l’Apple TV afin de profiter du même outil pour obtenir le même résultat.

    De plus, les capacités de stockage annoncées par Apple sur ses nouveaux modèles ne profitent pas réellement à l’utilisateur puisque celui-ci ne pas charger ses propres films / musiques / etc… au sein de la mémoire de l’appareil, celle-ci servant uniquement à stocker ce qui a été télécharger sur l’App Store… un comble.

    Dès lors, j’aimerais que l’on m’explique et ce en toute objectivité, comment on peut attribuer un taux de satisfaction de 80% à un tel produit… dont le prix à littéralement flambé par rapport au précédant modèle alors que celui-ci ne révolutionne absolument rien dans le domaine de la diffusion en streaming (local ou web).

    Quand on compare ce produit au dernier ChromeCast (et assimilé) et ce, sur le simple fait des possibilités techniques de diffusion, qui (hormis les Fan Boys et autres pigeons accros à la pomme) va investir dans un module TV à ce prix là ? Sérieusement ?

    Soyons sérieux (et honnête ?!) , ce produit va être un flop retentissant car si l’on possède déjà l’Apple TV 3 (révision A ou pas) ou un ChromeCast (et consort) , et que l’on compare les possibilités de l’Apple TV 4 à coté, il faudrait être un sacré illuminé pour vouloir investir dans un appareil à 179€ qui ne propose aucune réelle fonction novatrice alors que le modèle précédent se négocie autour de 70€ et fonctionne tout aussi bien.

    • laulau2000

      7 novembre 2015 at 21 h 28 min

      chalut s0n1k,

      je te remercie de ton commentaire.

      J’utilise également principalement des produits Apple depuis environ huit bonnes années.
      Tout d’abord, le but de ce test est simplement de donner un avis d’utilisateur « standard », donc non expert technique, sur les nouveautés embarquées par l’Apple TV 4ème du nom, et son usage en règle générale. Comme tu le mentionnes, il y a des déceptions, certes, mais il y a de vraies évolutions qui, même si certaines sont mineures, toi comme moi savons qu’Apple effectue régulièrement mises à jours logicielles de son matériel, et pas seulement pour corriger des bugs.
      Certaines de ces déceptions ne dureront peut – être pas, du moins je l’espère.

      L’utilisateur peut charger ses propres films et séries sur l’Apple TV, et les visualiser à tout moment (vu les débits pourris de ma ligne ADSL, les essais effectués sur ce point sont très visibles, sinon j’aurai eu une vingtaine de minutes d’attente à chaque tentative de lecture des films et séries que j’ai essayé de visualiser). J’en suis même à me demander si prendre une version 32 Go, au lieu de 64 Go, n’est pas une erreur.

      Concernant Siri, que je n’utilise pas en tant normal, je ne l’ai jamais autant utilisé spontanément que depuis que j’ai l’Apple TV. Les recherches vont donc bien au delà de la météo. De plus, les résultats sportifs sont plus détaillés que sur un iPhone.

      J’ai été amené fin 2014 a testé la Chromecast : certes ce produit est très bon marché à côté de l’Apple TV, mais il permet trop peu d’usages avec un smartphone Android. Je m’en suis débarrassé même pas une semaine après l’avoir déballé, content et surpris d’avoir trouvé un acheteur. Comparativement à l’Apple TV, le rapport « prix / fonctionnalités / usages » de l’Apple TV est supérieur à celui de la Chromecast. Mais ce n’est que mon avis.

      La note de 80 % prend en compte l’usage global que permet l’Apple TV non seulement en tant que produit techno à part entière, mais également comme accessoire pour un possesseur d’iPhone, de MacBook et d’iPad, d’où ma fin de conclusion. Globalement, de tous les produits connectés à un écran de TV que j’ai utilisé, l’Apple TV est le plus complet dans cette configuration et, globalement, c’est un produit plus que satisfaisant (sans oublier les défauts qui lui sont reprochés). Mais toi comme moi savons qu’Apple est capable de corriger certaines de ces erreurs dans les mises à jours effectuées suite à la sortie d’un produit.

      Pour le dernier point que tu abordes, je ne connais pas les chiffres exacts de vente des anciens Apple TV, mais ce point n’a jamais influé les tests réalisés, sauf lorsqu’il s’agit d’un produit vraiment bon qui ne se vend pas, ou l’inverse.

      Pour conclure, l’Apple TV est globalement selon moi, d’après les tests effectués et les services qu’il rend, un bon produit, même si la partie App Store me fait encore grincer des dents de part son cloisonnement avec les autres Stores Apple.
      Outre ce constat, je pense que l’Apple TV est un produit qui est amené à évoluer, et la configuration mise à disposition par Apple peut le permettre.
      Les 80 % signifie que le produit est globalement bon, mais pas mauvais, ni exceptionnel.

      J’espère avoir répondu à tes questions.

      @+t

      laulau2000

      • s0n1k

        9 novembre 2015 at 6 h 32 min

        Re Laulau,

        Effectivement, ma déception vis à vis de ce nouveau produit Apple à très certainement dut entacher mon objectivité globale. Il n’en demeure pas moins, et ce pour en vendre plus ou moins régulièrement dans ma boutique, que le prix restera un argument totalement prohibitif (même en entrée de gamme) à l’acquisition d’un tel modèle car comme simple appareil relai pour le streaming (local ou web) , cela positionne la 1080p à un tarif totalement ubuesque vis à vis de ses concurrents directs (et je ne parle que de la partie relai streaming « Airplay & Co. » , rien d’autre … ce que le commun des mortels utilisent 8x/10 avec ce genre d’appareil à la maison).

        Si Apple avait fait un effort, ne serait-ce que de ce coté là, je pense qu’il y aurait eu un réel marché à prendre pour eux, mais là … aucune innovation technique flagrante (hormis SIRI , mais que beaucoup de gens possèdent déjà via d’autres plateformes Apple chez eux) concernant la diffusion et l’ergonomie générale du boitier (Hardware comme Software).

        Pour ma part, et cela n’engage que moi, je serais plus sur du 60% de taux de satisfaction car je trouve que cela fait (très ?!) chère la demi évolution technique.

        Merci de ta réponse (argumentée de surcroît) , cela fait plaisir d’avoir un vrai dialogue avec un spécialiste passionné par son travail (et c’est d’être le cas partout sur la toile).

  2. Étienne LOUIS

    27 novembre 2017 at 17 h 31 min

    Bonjour,
    Je suis incapable de me servir de la Télécommande.
    J’habite Montpellier, si une âme charitable ayant Apple TV, pouvait venir m’instruire, j’ai 75 ans et suis dans une maison de retraite, je pensais pouvoir regarder autre chose que la TNT,
    c’est raté
    Merci

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Scroll Up