Atmos par Qantik, le stabilisateur français

 

Qantik est une start-up française fondée à Toulouse en 2016. Spécialisée dans la réalité virtuelle (VR) et la vidéo 360°, elle est certifiée du label de la French Tech. Nous avons pu prendre en main ATMOS, le stabilisateur gyroscopique pour smartphone de la marque.

Il existe pléthore de ces produits sur le marché, mais c’est à notre connaissance le seul stabilisateur français à ce jour. Il s’agit d’une poignée motorisée destinée à compenser les mouvements initiés par le porteur en déplacement et permet ainsi de réaliser des scènes d’une fluidité parfaite.
La boite contient l’Atmos, deux batteries et leur chargeur, un câble USB, un contrepoids et une documentation.

Le produit, tout en métal, est dotée d’une poignée au grip soigné, et toutes les pièces semblent parfaitement ajustées. Il est composé de deux parties : le gyroscope et la poignée qui peuvent se démonter très rapidement. La prise en main s’avère parfaite.
La bête, de 28 cm de haut 11 de large, pèse 457g, ce qui semble normal compte tenu de la présence de 3 moteurs (inclinaison, roulis et panoramique)  et même 509g avec le contrepoids à visser, destiné à assurer la compatibilité avec les grands smartphones de 5 à 6 pouces, naturellement plus lourds.

Il faut commencer par calibrer l’Atmos avant de pouvoir s’en servir, ce qui n’est pas une mince affaire. Il nous a fallu y passer un bon moment car la documentation manque un peu de simplicité… Une fois cette opération essentielle réalisée, il est étonnant de pouvoir bouger la poignée dans tous les sens sans que le smartphone ne quitte sa cible d’un iota. Notons la présence d’un niveau à bulle destiné à vérifier la parfaite horizontalité.
Avec ses trois axes motorisés (rotations verticale et horizontale à 320° et roulis à 90°), l’Atmos compense tous les mouvement initiés par le cadreur et permet de réaliser des vidéos d’une fluidité et d’une stabilité incomparables aux vidéos faites à la main, sans stabilisateur. Les rotations se contrôlent à l’aide du petit joystick qui tombe naturellement sous le pouce. A contrario, un bouton de fonction, situé sur le devant de la poignée, s’active avec l’index afin de bloquer les rotations ou le roulis selon l’effet désiré.

L’autonomie de l’Atmos dépend bien évidemment de la la façon dont les moteurs sont sollicités, mais nous n’en sommes pas venus à bout après environ 2 heures d’utilisation intensive. La recharge des 2 batteries nécessite environ 2 heures.

Au final, nous avons été conquis par le produit qui n’est cependant pas exempt de légers défauts (de jeunesse). Tout d’abord, la documentation devrait être améliorée afin de réaliser le calibrage très simplement. Ensuite, on aimerait pouvoir pivoter à 260° et ne pas se trouver bloqué à 320°. L’Atmos, premier du nom, verra sans doute des évolutions dans un avenir encore inconnu à ce jour.
Comptez 299€.

 

Audiophile passionné d’informatique et de mobilité depuis une bonne vingtaine d’années, j’ai débuté avec un Psion (certains se souviennent du 5ème Site et de EpocBoulevard entre 1997 et 2002) et ai possédé à peu près tout ce qui s’est fabriqué comme PDA, pour finalement switcher sur les produits Apple…
Geek? Oui! Vieux? Pas tant que çà quand même… Mobian? Assurément et définitivement!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Scroll Up