[Test] Enceintes multiroom Riva Wand Series, un (gros) cran au dessus !

Après avoir lancé les enceintes portables Riva Turbo X puis Riva S, dont nous avions beaucoup apprécié les qualités acoustiques, nous attendions avec impatience les nouveautés annoncées en fin d’année dernière (et que nous avions pu approcher en avant première), à savoir la Wand Series (Wireless Audio Network Design) constituée (pour le moment) de la surprenante Riva Arena et de l’incroyable Riva Festival qui embarquent quatre options connectivité : Wi-Fi, DLNA, AirPlay et Bluetooth ! Ce sont donc deux produits que lance simultanément Riva Audio, la marque américaine dirigée par l’inénarrable mais si attachant Rikki Farr.

La famille Riva Audio

La famille Riva Audio au grand complet  : TurboX, Riva S, Riva Arena et Riva Festival

Riva Festival et Riva Arena

Riva Festival et Riva Arena

Avant tout, rappelons que la Wand Series peut se connecter de quatre façons distinctes : Wi-Fi, DLNA, AirPlay et Bluetooth. La concurrence est encore loin…
La configuration initiale se déroule en quatre étapes : branchement sur le secteur, téléchargement des apps Google Home et Riva Wand (pour Android et iOS), connexion de l’enceinte au réseau Wi-Fi et choix du service de streaming ou du contenu local. Google Home permet de créer un ou des groupes d’enceintes pour le multiroom et de diffuser de la musique via différents services de streaming (Chromecast, Spotify Connect, Deezer, TuneIn Radio, SoundCloud, etc.), tandis que Riva Wand prendra en charge le contenu local sur le smartphone ou un NAS conencté au réseau local. Difficile de faire plus simple !


Commençons par la Riva Arena.
Si le design de cette petite enceinte fait immanquablement penser à celui de la Play:1 de Sonos, c’est bien là sa seule ressemblance. Dans des dimensions de 12,7 cm x 12,38 cm x 18 cm, elle embarque ce qui se fait de mieux aujourd’hui, à savoir 3 haut-parleurs ADX propriétaires et 3 radiateurs passifs – répartis sur trois faces pour un son à 180° – une amplification de 50 Watts et un poids de 1,36 kg. Si le dessus est en plastique brillant, le tour de l’enceinte est constitué d’une grille qui protège parfaitement les HP. Les Riva sont par ailleurs résistantes aux éclaboussures.

Sur le haut de l’Arena sont placés cinq boutons de fonctions pour le contrôle du volume, et le passage au titre suivant ou précédent, dotées d’inscription braille et entouré d’un anneau LED carré  qui change de couleur selon la source sélectionnée<.

 

L’arrière de l’enceinte comprend un filetage 1/4 pouce pour une accroche murale ou sur un pied, une entrée audio 3,5mm, un port USB pour la recharge d’un smartphone ou d’une tablette ainsi qu’un interrupteur permettant de passer l’enceinte en mode Away sur lequel nous reviendrons plus bas.

Enfin, le dessous de cette enceinte abrite une connectique destinée à recevoir une batterie optionnelle (qui fait office de support) sur laquelle vient se clipser l’Arena pour lui offrir une bonne quinzaine d’heures d’autonomie. Une petite languette de caoutchouc vient protéger les connecteurs une fois la batterie retirée.

Bon, mais et le son ? Il est fait assez bluffant de précision et de spatialisation. D’abord parce Riva Audio utilise Trillium, sa technologie de reproduction sonore brevetée qui offre un son stéréophonique dans chaque enceinte, avec un champ sonore immersif sans compression excessive et des graves riches et puissants. De plus, les Riva Wand peuvent jouer votre musique en HiRes, jusqu’à 24 bits / 192 kHz. Bien entendu, comme Airplay utilise le codec Apple Lossless, il restituera vos fichiers jusqu’en 16 Bits /44,1 kHz sans perte ni compression. En revanche, tout fichier encodé dans une qualité supérieure, par exemple, en 24 Bits / 96 kHz sera downsamplé (et donc, compressé) en qualité CD.  Il faudra attendre AirPlay 2 annoncé par Apple en même temps qu’iOS 11, mais qui se fait décidément attendre…

En revanche, le DLNA, accepte tous les fichiers jusqu’en 24 Bits / 192 kHz ainsi que les DSD 5.6 MHz, à condition que votre matériel soit compatible.
Le Bluetooth aptX, quant à lui, n’est pas lossless : il propose un ratio de compression de 4:1. Sa résolution est de 16 Bits sur 44,1 kHz (l’équivalent d’un CD audio), et sa réponse en fréquence s’étend de 10Hz à 22kHz, donc loin de ce que propose le DLNA qui reste la meilleure solution pour la diffusion de fichiers source HiRes, les autres solutions se satisfaisant parfaitement bien des fichiers de qualité CD.

Par ailleurs, et comme souvent avec les enceintes connectées, le rendu dépend beaucoup de l’endroit dans lequel elles sont placées. Il suffit de positionner l’Arena dans l’angle d’une pièce pour une acoustique optimale et inégalée pour sa taille, avec une stéréophonique remarquable.
Car elle en a du coffre cette petite enceinte ! Elle délivre un son riche et équilibré, avec des voix très chaudes, et une précision des instruments saisissante.

 

Et si vous avec la chance de posséder deux Arena, il vous est possible d’affecter l’une au canal gauche et une seconde au canal droit pour une diffusion en stéréo. et une spatialisation incroyable…
Le mode « Puissance » est surtout destiné à la diffusion en extérieur, sinon, vous risquez quelques soucis avec vos voisins 😉

L’app Riva Wand permet de gérer et de contrôler les enceintes Riva Wand, de sélectionner les entrées USB / AUX / Optique et de contrôler le volume par ces sources d’entrées, et de lire le contenu local ou de le streamer depuis le réseau. Cette app en version 2.4 devrait faire l’objet d’une refonte en début d’année…

Un mot sur le mode Away accessible depuis un interrupteur au dos de l’enceinte. Il permet de communiquer de votre smartphone ou ordinateur directement avec une Riva WAND qui peut ensuite redistribuer la musique à d’autres haut-parleurs WAND.  Ce mode permet donc d’emporter l’Arena à la plage, dans un jardin (avec une batterie en option) ou à la campagne, et de créer un réseau ad hoc sans réseau Wi-Fi disponible afin de se connecter entre elles. Plutôt pratique quand on ne dispose pas d’accès à Internet ou que l’on se trouve hors de portée d’une réseau WiFi.
Un bel avantage concurrentiel, puisque pour fonctionner, l’Arena peut se passer du WiFi…

Comptez 269€ pour la Riva Arena en noir ou blanc, et 109€ pour la batterie.


Passons maintenant à la Riva Festival.
Cette dernière ne joue pas dans la même cour que sa petit soeur. Jugez plutôt : sept haut-parleurs (3 woofers, 3 tweeters et 4 radiateurs passifs) capable de reproduire plus du spectre musical que tout autre produit comparable, le tout délivrant jusqu’à 200 watts et 106 dB avec une amplification brevetée à 6 canaux, une structure interne en fibre de bois MDF, le tout dans 36,5 cm x 7,87 cm x 18 cm pour 6,44 Kg. Du lourd.

 Dès la première écoute, on est saisi par la qualité sonore très supérieure à ses concurrentes (telles que continue avec des pilotes ADX personnalisés pour aider les produits WAND à produire un son véritablement immersif avec des basses profondes et puissantes, mais aussi des aigus justes et des médiums parfaitement équilibrés. Difficile de mettre la Festival en défaut, en tous cas, nous n’y sommes pas parvenus après plusieurs semaines d’écoute intensive…

Ce produit, comme tous ceux de la marque créée par Rikki Farr (ce personnage est un puriste de la reproduction sonore la plus fidèle), a fait l’objet de toutes les attentions et de (très) nombreux ajustements afin de satisfaire l’oreille exigeante du maître… Et à notre humble avis, la Riva Festival surpasse allègrement ses concurrents et ce à double titre : ses remarquables qualités audio et sa connectivité très complète. Un festival je vous dis !

A ce jour, les enceintes RIVA WAND Series offrent la meilleur en terme de qualité audio avec la liberté et la flexibilité d’écouter tout ce que vous voulez, à votre façon et partout où vous le souhaitez… avec ou sans Wi-Fi qui devient optionnel. Un luxe !

Riva a énormément travaillé sur sa série WAND pour offrir ce qui se fait de mieux à l’heure actuelle, en passant des milliers d’heures à peaufiner le son et le rendu de ses enceintes hors du commun. C’est la raison pour laquelle elle arrivent sur le marché avec plusieurs mois de retard sur le délai annoncé initialement, mais pour le plus grand plaisir de nos oreilles !

Comptez 549€ en noir ou blanc.

Les produits Riva WAND Series sont disponibles en première exclusivité à l’Espace Multimédia by LICK du BHV Marais et à l’Espace LICK des Galeries LAFAYETTE HAUSSMANN, ou ligne sur le site de Lick.

Audiophile passionné d’informatique et de mobilité depuis une bonne vingtaine d’années, j’ai débuté avec un Psion (certains se souviennent du 5ème Site et de EpocBoulevard entre 1997 et 2002) et ai possédé à peu près tout ce qui s’est fabriqué comme PDA, pour finalement switcher sur les produits Apple…
Geek? Oui! Vieux? Pas tant que çà quand même… Mobian? Assurément et définitivement!

2 Comments

  1. Micheline Carpels

    15 novembre 2017 at 1 h 56 min

    Bonsoir, Merci pour votre très bel article qui donne encore plus envie de mettre ce super matériel sur la liste de Noël 😉 Bonne soirée 😉

    • Gérald

      15 novembre 2017 at 19 h 18 min

      Merci pour ce commentaire, et nous partageons votre enthousiasme sur ces enceintes hors pair !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Scroll Up