[Test]SkullCandy coupe les fils du Crusher

SkullCandy a le vent en poupe en ce moment! Proposant sans cesse des modèles de qualité audio et de finition de très bonne facture, la marque life-style a su décoller son étiquette de casques bas de gamme et est devenu au fils des temps et de ses modèles, une marque incontournable dans le milieu audio. Après avoir renouveler sa gamme filaire, ils coupent les fils de leur modèle pour les rendre plus libre et flexible. C’est le cas du Crusher Wireless que nous allons tester aujourd’hui.

Présentation

Le Crusher est un casque sans fils fonctionnant avec la technologie Bluetooth. Bien rangé dans son étui à l’intérieur doux pour éviter toutes rayures il est bien accompagné, avec le strict minimum mais tout ce qu’il faut. Un câble micro USB pour la recharge et un câble jack 3.5mm pour le brancher en filaire au cas où. Sa conception tout en plastique le rend plutôt léger, même s’il est assez massif. Rien de rédhibitoire, il ne vous fera pas passer pour un lapin malgré ses gros écouteurs.

En parlant des écouteurs, ceux ci son hyper enveloppant, de part leur taille mais également le diamètre de leur mousse. La mousse est extrêmement confortable. Sa structure à mémoire de forme enveloppe vos oreilles parfaitement bien sans trop d’appui. Un casque que vous allez pouvoir porter pendant de longues heures sans fatigue. L’insonorisation est excellente. Sans système anti-bruit actif, on est très bien isolé du bruit extérieur.

 

La conception plastique ne laisse pas de coté la qualité. Le Crusher Wireless respire la conception sans faille et la robustesse. L’arceau est recouvert sur le dessus par une feutrine du plus belle effet. Dans cette robe blanche, écouteur marron et la feutrine grise, ça respire le design scandinave à plein poumons! Sous l’arceau, une mousse vient se poser confortablement sur votre tête. Ça paie pas de mine mais à force de l’avoir sur la tête c’est hyper confortable.

Le Crucher Wireless se plie au dessus des écouteurs pour prendre moins de place lorsqu’on l’emporte avec soi. Les branches qui supportent les écouteurs s’inclinent de quelques degrés en avant et en arrière pour s’adapter au mieux à votre morphologie. De même des écouteurs maintenues parles bras en leur centre, s’inclinent légèrement à l’intérieur et l’extérieur. Le débattement est assez faible, par rapport à ce qu’on a vu chez la concurrence, mais devrait satisfaire la grande majorité des oreilles.

Pour le réglage du tour de tête, les bras se déplient sur environ 2 à 3cm de chaque coté. Pas de réglage  à cran, mais uns simple glissière métallique. Ce n’est pas rédhibitoire, une fois le bon réglage de tour de tête trouvé, il ne bouge absolument pas.

Seul bémol, les écouteurs ne se tournent pas de 90°. Lorsque vous le portez autour du coup, les écouteurs viennent  se glisser sous votre menton, ce qui peut occasionner une gêne à force.

Le câble reliant les écouteurs passent par l’intérieur de l’arceau mais ne gêne pas du tout, ils sont assez courts pour ne pas venir toucher les oreilles lorsqu’on le porte.

Au niveau de l’ergonomie, on ne change pas une équipe qui gagne. Fidèle à ses gros boutons en plastique, SkullCandy remet le couvert avec le Crusher Wireless. sur l’écouteur de droite on retrouve le bouton de sélection, entouré des touches plus et moins pour le réglage du volume. Le bouton de sélection vous permet de mettre en play/pause votre musique mais également de prendre vos appels et de raccrocher.

Sur l’écouteur de gauche on retrouve le micro pour les appels ainsi que le port micro USB pour la recharge du casque et juste au dessus la prise jack si vous voulez passer en filaire.

Et un nouveau venu apparaît au dessus: le curseur de basse haptiques ajustables. A quoi sert ce curseur? Il va vous permettre d’augmenter ou diminuer les basses afin d’adapter le son au style de musique que vous écoutez. Lorsque ailleurs on trouve qu’il y a trop de basses ou pas assez, ici SkullCandy vous donne le choix.

 

A l’écoute

Une fois le pairage effectué, on pose enfin ce casque sur la tête. L’impression de confort décrit plus haut est ici confirmé. Les mousse font très bien leur travail, l’insonorisation est excellente, le bruit ambiant est très atténué… peut être même trop, si on désire utiliser le casque dans la rue. La conception vous isole tellement qu’il vous faudra bien regarder avant de traverser la rue.

La pression sur les oreilles est bien maîtrisée. Si au début on a l’impression qu’il nous comprime la tête, il s’avère très rapidement que ça ne gêne en rien. Un bon compromis entre maintien et confort.

Envoyez la musique!! Mais tout d’abord un conseil: mettez le curseur de basse au minimum (vers le bas) si vous ne voulez pas avoir l’impression d’écraser votre cerveau. et appuyez sur Play. Les basses au minimum sont bien évidemment… presque absentes. Normal. Réglez la molette selon vos envies. A fond c’est juste insupportable, ce ne sont pas des basses mais un marteau piqueur noyant la musique dans un bourdonnement proche de la torture. Une fois le réglage effectué selon votre type d’écoute et le style musical, le son est excellent. Les aigus tirent un peu trop la couverture vers elles, ce qui empiétè sur la fréquences des médiums  qui parfois peinent à s’exprimer pleinement. Mais l’équilibre est tout de même très bien maitrisé.

Les aigus sont très précis, et les basses sont juste excellentes! Bien réglées, elles vous enveloppent la scène de façon remarquable. Attention de ne pas trop en mettre, sous peine de ravager votre écoute. Lors de nos tests, on s’est rendu compte que la molette était reglée à un niveau assez bas. la spatialisation est très bonne. La voix est en face et on distingue parfaitement la scène musicale et l’emplacement des instruments.

La prise d’appel est plus bonne. L’insonorisation du casque vous permet d’entendre votre interlocuteur parfaitement bien. Le micro fait son boulot parfaitement. Nos différents interlocuteurs nous entendaient parfaitement.

Les touches de réglages tombent parfaitement sous les doigts. On ne passe pas sont temps à les chercher. Et pour terminer, l’autonomie… exceptionnelle! nous sommes arrivés à un peu plus des 40 heures annoncés. Un excellent score pour un casque audio sans fil. Qui pourrait largement peser dans la balance lorsqu’on a un choix à faire.

Conclusion

Le Crusher Wirelesse est un casque audio ultra polyvalent. Outre sa très bonne qualité audio globale, le réglage des basses est un plus indéniable. Le fait de pouvoir choisir son réglage comme bon vous semble, là où les autres modèles imposent le choix du constructeur, est une des principale qualité de ce casque. Ajoutez à cela uen autonomie de dingue, l’esthétique globale et le soin apporté à la conception et vous avez là un modèle incontournable si vous êtes à la recherche d’un très bon casque au tarif soutenu (170€). La qualité de fabrication est au standard de SkullCandy, c’est à dire excellente. Noue reprocherons tout de même l’impossibilité de pouvoir tourner les écouteurs à 90° lorsqu’on le porte autour du coup, alors que cela devient un standard chez les autres constructeurs. Et comme on dit, le mieux est toujours l’ennemi du bien, les basses sont excellentes une fois bien réglées mais peuvent être insupportables et ruiner votre écoute. Vous êtes prévenus !

 

Georges (aka. Troylee) est un grand passionné de high-tech, d’Apple, de photo, de cinéma, de musique, et surtout de tous ces baladeurs multimédias et ces casques audio qui ornent ses oreilles. La chevelure au vent sur sa grosse moto allemande, il se pose comme le Don Quichotte des années 2000.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Scroll Up