Antipods de Divacore, des intras… sans fil

Divacore est une jeune entreprise française, de Metz pour être plus précis, et dont l’objectif est « d’établir les nouveaux standards et devenir Maître de l’audio connecté« . Après avoir sorti des enceintes (Ktulu – qui ne resteront pas dans les annales – et Ktulu II+), des intras (Blueskull et les excellents Redskull) et des casques (HeyByJoe et le Addict), voici les intras sans fil nommés en toute simplicité AntiPods. Leurs arguments : autonomie record de 8h et son 3D…

Les AntiPods, en noir ou blanc, sont fournis dans un boitier qui fait office de chargeur, et les accessoires se limitent ici à un mini câble de recharge USB/micro USB de 15 cm de long, une carte de garantie ainsi qu’une mini documentation et enfin 3 paires de earbuds en silicone. Pas d’embouts de type Comply en mousse à mémoire de forme pourtant bien isolants et confortables. Dommage. Une LED sur chacune des oreillettes indique la charge en cours en rouge, ou charge terminée, en bleu, et se met à clignoter quand la charge devient faible.
Le boitier de 8 cm de long s’emporte aisément partout pour assurer 3 recharges grâce à sa batterie de 400 mAh, soit 24h d’utilisation. Les écouteurs de 7 grammes chacun sont équipés d’une batterie de 100 mAh donnée pour 8h d’autonomie. Divacore nous promet « une expérience sonore 3D absolument unique », ce que nous avons cherché, en vain, pendant plus de 3 semaines de test.

A l’écoute
Après une charge complète d’une heure et un appairage des plus faciles, nous plaçons soigneusement les écouteurs et les allumons. La première mise en place nécessite un minimum d’attention et il faut prendre garde à placer le bouton horizontalement. Un pression longue sur le large bouton de chaque écouteur et une voix synthétique, mais très réaliste ,nous informe « Power On » puis « Connected » et chaque oreillette précise « Left channel » et « Right channel ». Pas moyen de changer la langue de la voix, car Divacore ne fourni pas d’app pour ces AntiPods.
Il est vivement conseillé de choisir les embouts les plus larges. En effet, ces intras manquent à la fois d’aigus et de basses, la courbe étant largement axée sur les médiums. Seuls des embouts de type Comply (qui peuvent aisément s’acquérir en accessoires) permettront une meilleure isolation et renforceront les graves. Sinon, il faudra jouer nécessairement de l’égaliseur afin d’aplatir la courbe de réponse et renforcer les fréquences basses. En revanche, la spacialisation semble plutôt convaincante.

Lors de nos écoutes, Nous avons souffert d’un défaut récurrent et particulièrement agaçant : l’oreillette droite tendait à se déconnecter de façon irrégulière et inopinée, mais très fréquente, rendant l’écoute particulièrement difficile. Si l’autonomie apparait plus que bonne avec près de 7h mesurées, les AntiPods ne peuvent se porter trop longtemps, leur confort étant mis à mal au bout d’une heure environ, pour ce qui nous concerne.

Côté fonctionnalité, la prise d’appel se fait simplement d’un appui sur le bouton maitre qui est défini sur l’AntiPods gauche, mais la qualité sonore est largement perfectible.
L’écoute de la musique se pilote aisément et de façon très classique depuis l’une ou l’autre des oreillettes : un appui pour mettre en pause et reprendre la lecture d’un morceau, deux appuis pour passer au morceau suivant et trois pour revenir au morceau précédent. Si les AntiPods peuvent s’appairer avec un second device, il est aussi possible de connecter chaque AntiPods individuellement pour les partager. Amusant, mais l’intérêt nous semble somme toute limité.

Au final, nous restons très sceptiques et surtout sur notre faim. Quand la presse s’emballe pour les AntiPods, au point qu’ils se voient attribuer « Meilleur produit audio 2017 » par 01Net, nous ne pouvons que nous interroger quant au bien fondé de cette récompense. Il ne faut pas avoir une oreille absolue ou même relative pour se rendre compte que nombre d’intras sans fil leur sont – largement – supérieurs. Il suffit notamment d’en comparer l’écoute avec les excellents Neckmaster de Adibla, ou les Bose SoundPulse en encore les Jabra Elite pour se rendre à l’évidence et du fossé qui les séparent.

De deux choses l’une, soit nous sommes tombés sur un exemplaire défectueux (bien que les AntiPods reçus en prêt ont déjà servis…), soit

Certes nous n’avons pas tous les mêmes oreilles et ce qui convient pas à l’un comblera l’autre, mais nous ne pouvons que nous interroger sur les raisons de ces avis dithyrambiques qui ne nous semblent pas du tout très objectifs

Quoi qu’il en soit, il faut – toujours – essayer et écouter tout produit audio pour se faire sa propre opinion avant de se décider.

Les AntiPods de Divacore sont disponibles en noir ou en blanc pour 119€.

 

Audiophile passionné d'informatique et de mobilité depuis une bonne vingtaine d'années, j'ai débuté avec un Psion (certains se souviennent du 5ème Site et de EpocBoulevard entre 1997 et 2002) et ai possédé à peu près tout ce qui s'est fabriqué comme PDA, pour finalement switcher sur les produits Apple... Geek? Oui! Vieux? Pas tant que çà quand même... Mobian? Assurément et définitivement!

2 Comments

  1. Lucb

    28 janvier 2018 at 20 h 19 min

    Je suis d’accord pour dire que l’audio des divacore est lamentable mais les problèmes de déconnexion de l’ oreillettes droites sont très fréquentes et arrivent même aux plus grandes marques comme Les SONY a plus de 300€ comme sur des marques low-cost même si c’est Divacore qui est de loin le plus impacté par ce défaut . Et surtout ne comparaient des oreillettes bleutooth avec celles qui ont un fil entre elles , ce n’est pas du tout la meme technologie et forcément la même qualité de son , l’oreillette Droite n’a pas à retransmettre le son gauche sans fil a l’oreiLlette gauche sans fil . Ça n’a donc rien à voir au niveau gestion du son bleutooth.

  2. Lucb

    28 janvier 2018 at 20 h 38 min

    J’oubliai l’effet 3D est uniquement une fonction active pour les gameurs pas pour la musique en stereo , mais j’y connais rien dans ce domaine, je sais pas avec quel systèmes c’est compatible pour que ca fonctionne.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Scroll Up