Bouygues Télécom lance un projet pilote 5G à Bordeaux

Aujourd’hui à Bordeaux Bouygues Télécom a lancé le premier projet pilote 5G en conditions réelles en France. Et pour l’occasion, nous avons pu assister à quelques démonstrations de ce que seront les usages 5G dans quelques années.

Olivier Roussat, PDG de Bouygues Télécom, a expliqué en amont des démonstrations que le lancement de la 5G se ferait en plusieurs étapes, et que cela sera moins spectaculaire pour les utilisateurs finaux, au début. En effet, les premières antennes 5G, en 2019, serviront surtout à désengorger le réseau dans les zones très denses en population. Ensuite viendront les usages industriels et professionnels, avant les usages grand public. On peut donc imaginer un engouement moindre que pour les débuts de la 4G où Bouygues avait, dès le lancement, couvert plus de 64% de la population.

LE PILOTE

Les premières communications 5G ont été réalisées à partir de deux antennes relais (avec le partenaire technique Huawei), l’une dans le centre de Bordeaux où nous étions et la seconde sur le Campus Bouygues Telecom de Mérignac, distant d’une dizaine de kilomètres. Les atouts de la 5G sont un énorme débit, mais ce qui est mis en avant est surtout la très faible latence de l’ordre de 7ms. Comme sur liaison fibre optique en somme. Cette faible latence permettra des usages en temps réel, comme l’on montrer les démos.

  • Une des applications de la 5G souvent mise en avant est le véhicule autonome connecté et pour en faire la démonstration, nous pouvions piloter à distance des modèles réduits et comparer 4G et 5G. En 5G, les mouvements du volant se répercutaient immédiatement sur le véhicule à 10 kilomètres, permettant un pilotage assez efficace. L’image était aussi bien mieux définie. Avec la 4G, il y avait un peu de décalage et du coup c’était compliqué de rester sur la piste.

  • Autre démo, un exemple d’assistance à distance entre un expert et un technicien sur le terrain. Connexion 5G et réalité virtuelle mixte avec un Hololens pour guider pas à pas le technicien dans son intervention sur une baie télécom.

  • Sur le même principe, Exelus, société bordelaise a montré sa solution de de télé-médecine connectée en réalité augmentée : Nomadeec.
  • Enfin, pour montrer la puissance de la 5G, un véhicule équipé 5G retransmettait en direct 10 flux vidéo 4G sur une unique connexion…

SmartX_5G

Derrière ce nom un peu barbare se cache en fait l’incubateur de projets 5G du groupe Bouygues. Cet accélérateur de projets va intégrer des partenaires et des clients, des startups et la recherche académique afin de tester et développer les nouveaux usages autour de la SmartX, c’est-à-dire la smart mobility, la smart city, le smart building et le smart entertainment. So smart.

« Cette journée est importante pour Bouygues Telecom mais également pour tout le monde numérique, » souligne Olivier Roussat, Président-directeur général de Bouygues Telecom et Directeur général délégué du groupe Bouygues. « Nous avons ouvert le premier pilote 5G en conditions réelles, en France. Bouygues Telecom sera bien au rendez-vous de la 5G pour apporter toujours plus de fluidité dans les usages des Français et le groupe Bouygues va contribuer à stimuler l’émergence de nouvelles applications métiers autour de la 5G grâce à la création de l’Accélérateur SmartX_5G ».

Mobile + Urbain + Décalé. "J'avais un smartphone que t'avais pas encore de téléphone portable"

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Scroll Up