Test des écouteurs Divacore Nomad+

Depuis quelques années, Divacore s’est fait un nom, et un bon ! Proposant des casques innovants et prenant à contre pied bon nombre de concurrent, la société française s’est surtout fait remarquée par leur modèle Antipods, l’année dernière. Des écouteurs de qualité qui en avaient surpris plus d’un, et diviser la profession. Ce coup ci, ils reviennent avec un modèle plus standard mais avec son lot de nouveautés, et ces petits plus qui les distinguent toujours de la concurrence, les Nomad+, que nous allons tester pour vous.

Les Nomad+ sont donc des écouteurs intra-auriculaires, true wireless, c’est à dire sans aucun fils, et dont les principaux concurrents sont les Apple Airpods ou les Gear IconX de Samsung. Rien de nouveau, nous-direz vous… sauf qu’ici, les Nomad+ sont accompagnés d’un boitier de recharge qui devrait sauver la vie de votre smartphone, en fin de journée…

Un boitier énorme, pour le bienfait de votre smartphone

Un petit unboxing pour commencer. A l’intérieur on trouve une boite rectangulaire noire. Pour être honnête, une grosse boite. On se dit: un si gros boitier pour charger des écouteurs? Comparé à l’étui des Airpods, il faut reconnaitre que celui des Nomad+ ne va pas être facile à transporter dans une poche, ou en tout cas ça va prendre de la place. Au-delà de la taille, il faut également compter sur le poids conséquent. En effet, l’étui des Nomad+ est lourd et ne passera pas inaperçu.

Mais pourquoi un tel poids? Mais tout simplement parce que l’étui en question n’est pas seulement le chargeur des écouteurs, mais également une batterie portable de 5000 mAh, que vous pourrez utiliser pour charger votre smartphone, tablette, ou tout autre produit, en le connectant sur le port USB intégré. Vous avez là un produit à la double fonctionnalité, et si la taille et le poids s’en ressentent, l’idée est très bonne et on en connait beaucoup autour de nous qui bénirons cet étui lorsqu’ils n’auront plus de batterie dans leur smartphone.

En plus d’un port USB, l’étui possède également un port Mini-USB pour charger la batterie intégrée. A coté un bouton permet de connaitre la charge de la batterie, grâce à quatre LEDs bleues positionnées sur la face antérieure de l’étui. En fonction du nombre de LED allumées lorsque vous appuyez sur le bouton, vous saurez le niveau de charge de votre batterie. Sur la tranche opposée, un anneau moulé dans l’étui vous permettra de l’accrocher où vous le voulez, ou bien accrocher vos clés dessus.

Sur la face supérieure de l’étui on trouve deux petits trous longilignes. On ne sait pas à quoi ils servent, jusqu’à ce qu’on ouvre l’étui. L’ouverture est assez dure, il faut un peu forcer dessus. Un fois ouvert, on aperçois les deux écouteurs ornant au centre de l’étui. Globalement l’étui est de bonne facture. Le plastique utilisé n’est pas très flatteur, il faut le reconnaitre. Ni brillant, ni mat, il est entre les deux. La finition est bonne, tout est bien ajusté, excepté le couvercle qui, en plus d’être difficile à ouvrir, ne respire pas la même qualité au niveau de la charnière. Pas mal de jeu et surtout on aurait aimé une ouverture/fermeture assistée pour plus de souplesse et moins de brutalité.

Si à l’intérieur, le plastique utilisé est le même qu’à l’extérieur, deux creux habillés de caoutchouc souple on été creusés dans le couvercle et viennent épouser les écouteurs à la fermeture. Cela évite qu’ils ne soient rayés par le couvercle, et permet de bien les maintenir en place pour qu’ils se chargent correctement. Le couvercle laisse également apparaitre les trous longilignes dont nous avons parlé plus haut. Ils servent tout simplement à voir l’état de charge des écouteurs, sans devoir ouvrir la boite.

Passons aux écouteurs. Visuellement ils sont de meilleurs qualités que le boitier. Finition impeccable, mélange entre le brillant et le mat du plus bel effet. Une réussite. Ils paraissent assez gros, on se demande comment ça va tenir sur les oreilles. Et pourtant leur taille de 2,3 x 2,4 x 1,8 cm les met dans la moyenne de ses concurrents.  A l’opposé, ils sont extrêmement léger, avec un poids de 5 grammes par écouteur.

Niveau ergonomie, ils sont équipés chacun d’un gros bouton éclairé par une LED indiquant le mode de fonctionnement (en charge, appairage…). Contrairement à d’autres marques qui proposent de commander les modes de lecture sur un seul des deux écouteurs, les Nomad+ ont un avantage non négligeable puisque vous pourrez utiliser le bouton sur l’écouteur droit ou gauche, à votre guise, pour commander votre musique ou vos appels.

L’appairage se fait en deux temps. D’abord appairer les écouteurs l’un à l’autre, puis les appairer à votre appareil. Tout se fait très facilement et ça fonctionne du premier coup.

Pour installer les écouteurs à vos oreilles, vous aurez le choix entre 3 tailles d’embout. Normalement suffisant pour la majorité d’entre nous. Une fois enfoncé dans vos conduits auditifs, vous devez les tourner de quelques degrés afin qu’ils épousent parfaitement l’intérieur de votre pavillon d’oreille. Ainsi placé, ils se font oublié et sont très bien maintenus.

Malgré leur taille qui parait conséquente, le poids hyper réduit leur permet de ne pas être gênant et surtout de se faire oublier.  Assis, en marchant ou en courant, ils tiennent sans problème. En revanche on a des doutes sur le fait qu’ils ne bougeront pas lors de vos séances de courses à pied, du fait d’une conception intra-auriculaire sans arceau de maintien autour de l’oreille.

Du bon son, mais pas assez en bas

Passons à l’écoute. Nous avons testé les Nomad+ avec différents style de musique: Rock, Métal, Rap, Electro, Jazz, Blues et musique classique. Et il faut l’avouer, les nouveaux écouteurs sans fils de Divacore s’en sortent bien. Un son puissant, même à fort volume, il faut vraiment pousser à fond pour qu’ils commencent à saturer. L’écoute globale est très agréable, l’équilibre est relativement bien maitrisé, même si on a trouvé que les basses sont un peu trop éclipsés par des aigus et des médiums très présents, et qui, eux, s’éclatent dans tout le spectre musical. Les fans de rock bien basseux ou d’électro n’y trouveront peut être pas leur compte.

L’utilisation lors de conversation téléphonique est très bien maîtrisé, rien à dire. C’est net, limpide, l’interlocuteur nous entendait sans problème. De même, le micro est de très bonne qualité. Sachez également qu’un mode partage d’écouteurs, permet de couper la stéréo et diffuser le même son dans les deux écouteurs afin d’écouter la musique à deux.

Coté insonorisation, les embouts font parfaitement le boulot. Une insonorisation passive maitrisée, qui vous isole totalement de votre environnement, et peut vous obliger, dans certaines conditions, à passer en mode Sport Extrême… Késako? Ce mode, activable par 3 clics sur l’un des écouteurs, permet d’activer un micro qui vous retransmettra les bruits extérieurs. Pas seulement utile lors de séances de sport en extérieur, ce mode est excellent en ville. En effet, les bruits externes sont retransmis de façon subtil mais très utile.

L’ergonomie est également un poids très positif de ces Nomad+. Un appuie sur le bouton de l’un des écouteurs, et la commande est immédiatement exécutée. Tout est hyper réactif, et la technologie Bluetooth 5.0 assure également une stabilité de connexion qui ne nous a jamais fait défaut, lors de ce test.

Faible autonomie, mais grosse charge

Coté autonomie, les Nomad+ font moins bien que la concurrence, avec environ 3h d’utilisation en continue. C’est peut-être insuffisant pour vous, mais Divacore argumente en précisant que les utilisateurs écoutent en moyenne leur musique 2h d’affilés. Malgré cette autonomie à la baisse (surtout comparé au grand frère, les Antipods avec leur plus de 5 heures d’autonomie), ils se rattrapent avec leur batterie de recharge qui leur offre jusqu’à 150h d’autonomie cumulée! Vous avez de quoi voir venir avant qu’ils ne rendent l’âme!

Conclusion

Avec ses Nomad+, Divacore nous offre là un modèle d’écouteurs sans fils de bonne qualité. Des écouteurs à la qualité de fabrication au top, une insonorisation maîtrisée, une qualité audio bien équilibrée sont les principaux atouts des Nomad+. Mais le plus non négligeable et qui pourrait faire pencher la balance, est l’énorme batterie de 5000mAh qui vous rendra service en cas de smartphone en rade. En contre partie, vu la taille et le poids, ce chargeur aura du mal à trouver sa place dans vos poches. Au niveau des points négatifs, on notera une autonomie plus faible que la concurrence, même si nous considérons, à titre personnel, que 3h est déjà largement suffisant pour des déplacements quotidiens. Une qualité de fabrication du boitier pas à la hauteur comparé aux écouteurs. Et pour terminer, des basses peut-être insuffisantes, en fonction de votre style musical. Mais les Nomad+ sont globalement de très bons écouteurs, et à 119€, l’un des meilleurs rapports qualité-prix sur le marché.

Georges (aka. Troylee) est un grand passionné de high-tech, d'Apple, de photo, de cinéma, de musique, et surtout de tous ces baladeurs multimédias et ces casques audio qui ornent ses oreilles. La chevelure au vent sur sa grosse moto allemande, il se pose comme le Don Quichotte des années 2000.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.