Motorola annonce la collection G7

Motorola a présenté le successeur du G6 et, comme à son habitude, il n’y va pas avec le dos de la cuillère, que ce soit sur le nombre de modèle dans cette nouvelle gamme, qu’au niveau des tarifs, toujours aussi agressifs.

Hier, Motorola a présenté sa nouvelle gamme de smartphone, la collection G7. On dit la collection, car le G7 sera proposé en 4 modèles, sur une même base mais avec des fonctionnalités qui leur sont propre. La première différence flagrante sera le tarif, puisqu’on commence avec le Moto G7 Play sur lequel vous aurez le droit à un écran 5.7 pouces (1512×720), d’un capteur 12Mpx, d’un processeur Snapdragon 632, et de 2Go de mémoire vive accompagné de 32Go de mémoire de stockage. Tout ça ne fait pas rêver pour les puristes, mais à 169€, le G7 Play est tout de même très bien placé.

Son grand frère, le Moto G7 Power a également le droit à un appareil photo de 12Mpx à l’arrière mais se verra accompagné d’une batterie de 5000 mAh, et un écran légèrement plus grand de 6.2 pouces pour la même résolution. Le tout pour 249€.

Un cran au dessus, on trouve le Moto G7, tout simplement. Une smartphone doté de deux capteurs arrières de 12 et 5Mpx, un processeur Snapdragon 632 assisté par 4Go de mémoire, un écran LCD de 6.4 pouces et une résolution de 2270 x 1080. Le G7 sera vendu 249€.

Enfin le haut du panier est squatté par le Moto G7 Plus. Un smartphone avec le dos tout en verre, cachant deux capteurs photos de 5Mpx et 16Mpx, embarquant un processeur SnapDragon 636 assisté par 4Go de mémoire, un écran LDC de 6.4 pouces, comme le modèle G7, une batterie de 3000mAh qui pourra se remplir avec une charge rapide. Notez que les G7 et G7 Plus voient leur notch en forme de goutte d’eau alors que les modèles en bas de la gamme se voient attribuer une encoche pus grande. Le G7 Pus sera vendu 329€

Tous ces modèles seront disponibles à partir du 15 février 2019.

 

Georges (aka. Troylee) est un grand passionné de high-tech, d'Apple, de photo, de cinéma, de musique, et surtout de tous ces baladeurs multimédias et ces casques audio qui ornent ses oreilles. La chevelure au vent sur sa grosse moto allemande, il se pose comme le Don Quichotte des années 2000.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.