Parrot : de nouveaux débouchés ?

Les déboires politiques entre la Chine et les USA de Trump pourraient bien éclaircir l’horizon un peu bouché du français Parrot, et notamment de sa branche professionnelle.

En effet, Parrot est retenu par le U.S. Department of Defense pour développer la nouvelle génération de drones de reconnaissance à courte portée destinée à l’U.S. Army.
Le U.S. Army Program Executive Officer (PEO) for Aviation’s Project Manager, Unmanned Aircraft Systems, associé à la Defense Innovation Unit (DIU) et au Army’s Maneuver Center of Excellence, cherchent à identifier et à tester des drones aux capacités nouvelles, développés par des entreprises spécialisées dans la conception de ces produits. L’U.S. Army s’est ainsi appuyée sur l’accélérateur de startups du Pentagone pour adapter des drones professionnels ultra-compacts aux particularités des terrains d’opérations militaires.

A ce titre, Parrot fait partie des 6 sociétés (dont Skydio, Altavian, Teal Drones, Vantage Robotics, et Lumenier) retenues dans le cadre d’un appel d’offre lancé en Novembre 2018. Celui-ci visait à développer et à prototyper la nouvelle génération de drones compacts, de courte portée et dédiée à la surveillance (« Short Range Reconnaissance drone » ou SRR).

Un succès (à confirmer) pour Henri Seydoux, fondateur et Président directeur-général de Parrot.

Audiophile passionné d'informatique et de mobilité depuis une bonne vingtaine d'années, j'ai débuté avec un Psion (certains se souviennent du 5ème Site et de EpocBoulevard entre 1997 et 2002) et ai possédé à peu près tout ce qui s'est fabriqué comme PDA, pour finalement switcher sur les produits Apple... Geek? Oui! Vieux? Pas tant que çà quand même... Mobian? Assurément et définitivement!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défiler vers le haut