[Test] Plantronics BackBeat Pro, le meilleur du sans fil

Prenez le meilleur de Plantronics en matière de diffusion sonore, supprimez le câble fixe et replacez-le par un câble amovible, ajoutez une batterie longue durée, un micro, une réduction de bruit, des boutons et une molette de contrôle, du NFC et du Bluetooth 4.0 + EDR et A2DP, une superbe finition, et vous obtenez le Plantronics BackBeat Pro.
Autant le dire de facto, ce casque est un concentré de technologie et de confort.

Plantronics_BlackBeat_Pro_19

Ce casque haut de gamme de la marque californienne, spécialisée en matériel audio aéronautique, est livré dans une imposante boite et se voit doté d’une housse de transport en nylon épais doublée d’une matière très  douce destiné à protéger le précieux, d’un câble de recharge microUSB/USB et d’un câble double jack 3.5 de 150 cm équipé d’un micro équipé de commandes play/pause/prise d’appel. Notons que les câbles, la doublure de la housse tout comme le tissu interne des oreillettes sont bleu indigo…

Côté finitions, nous sommes en présence d’un produit à la fabrication soignée.  Il suffit de regarder les oreillettes, l’arceau (doté d’une étiquette “PRO” qui affirme sa conception), les réglettes coulissantes, les boutons et molettes et du montage de l’ensemble sans aucun jeu pour s’en convaincre.
Le casque étant par défaut sans fil, le tissu de protection interne des oreillettes se voit frappé d’un grand L et R afin de différencier la gauche de la droite.
Ces oreillettes de 9 cm de diamètre extérieur et doublées de cuir synthétique s’avèrent particulièrement confortables. Le réglage millimétrique permet un port adapté à tous, et la pression exercée sur les oreilles est calculée de façon à filtrer les bruits extérieurs, assurant ainsi une isolation passive très efficace. En fait, on ne sent pas les 340 grammes de la bête… mais apprécions la rotation des oreillettes vers les épaules, facilitant le port autour du cou.

Un interrupteur de mise sous tension se trouve placé sur l’arrière de l’oreillette droite qui embarque aussi la molette de volume et le bouton de prise d’appel. L’oreillette gauche quant à elle reçoit le bouton ANC (Réduction active du bruit), la molette de changement de piste sonore ainsi que le bouton Play/Pause.

Plantronics_BlackBeat_Pro_13

Bon, ok me direz-vous, rien d’exceptionnel jusqu’ici. On continue ?
Alors, précisons que la batterie lithium-ion  (malheureusement non amovible) autorise jusqu’à 24h d’autonomie… Il est toujours possible de brancher le câble fourni pour continuer à profiter de la musique. S’il faut compter environ 3 heures pour une recharge complète, sachez que ce casque peut rester jusqu’à 21 jours en stand by.
Retirez le casque de votre tête et la diffusion de la musique se met automatiquement en pause. Rechaussez-le te la musique reprend, avec un fade in évitant toute agression sonore. Simple et redoutablement efficace.
A l’allumage, le BackBeat Pro indique le niveau de batterie (14 langues sont disponibles…), ainsi que le numéro du mobile connecté. Oui, car ce casque aux multiple atouts peut se connecter à 2 sources distinctes.

Pour le rendu sonore, là encore on a affaire à du très bon. Les drivers de 40 mm délivrent un son riche et très fidèle, quelque soit le type de musique écoutée. Côté réduction de bruit, on est loin de ce que propose Bose, décidément toujours la référence en la matière. Si l’ANC filtre pas mal de bruits extérieurs, il n’isole pas autant que peut le faire son concurrent. Enfin, ce csque procure une excellente qualité de prise d’appel téléphonique, ce qui en fait un produit extrêmement complet, et d’une qualité proche de l’excellence. Les gamers qui connaissent le Plantronics RIG comprendront aisément.

Bien qu’il soit estampillé MFI (Made for iPhone) et fonctionne avec tous les devices Apple, le BackBeat Pro est également compatible avec Android.

Proposé à moins de 200€, ce BackBeat Pro se révèle une excellente affaire et une valeur sûre. Particulièrement complet en fonctionnalités, il ne sacrifie en rien la qualité et constitue une vraie référence parmi les casques sans fil.

Merci à l’agence The Messengers pour le prêt

Audiophile passionné d'informatique et de mobilité depuis une bonne vingtaine d'années, j'ai débuté avec un Psion (certains se souviennent du 5ème Site et de EpocBoulevard entre 1997 et 2002) et ai possédé à peu près tout ce qui s'est fabriqué comme PDA, pour finalement switcher sur les produits Apple... Geek? Oui! Vieux? Pas tant que çà quand même... Mobian? Assurément et définitivement!

11 Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défiler vers le haut

Pin It on Pinterest

Share This
%d blogueurs aiment cette page :