[TEST] SanDisk Extreme 500 : est-il vraiment si rapide ?

Le fabriquant de support de stockage SanDisk lance régulièrement sur le marché de nouveaux produits, tout en s’adaptant aux différents usages identifiés autour des produits informatiques, téléphoniques et multimédias qui sont commercialisés.

Parmi les récents lancements de ce constructeur, se trouvent deux disques SSD externes, présentés par le constructeur comme étant mobiles et très rapides : les « Extrême 500 » et « Extrême 900 ».

Ayant découvert avec enthousiasme les Extreme 500 & 900 lors d’une soirée Geek où SanDisk était exposant, j’ai profité du Black Friday pour me procurer un Extreme 500 en version 240 Go, afin de disposer d’un support de stockage bien plus rapide que mes actuels disques durs, pourtant compatibles USB 3.0.

J’ai donc effectué un petit test rapide pour mesurer le temps de duplication de répertoires très volumineux, afin de constater les promesses du constructeur sont avérées.

00-006

Caractéristiques :

  • Poids : 39 grammes
  • Dimensions : 7,6 x 7,6 x 1,1 cm
  • Stockage : 120 Go, 240 Go (voire 480 Go)
  • Vitesse de lecture : jusqu’à 415 MB/S2
  • Vitesses d’écriture : jusqu’à 340 MB/S2
  • Cable : USB-C / Micro-USB 3.0
  • Interface : USB 3.0
  • Logiciel « SanDisk SecureAccess » pour créer un dossier protégé par mot de passe
  • Garantie limité à 3 ans

Lien vers le site du constructeur

L’Extrême 500 est un disque dur externe ultra léger, ultra compact, ultra fin, ultra performant, apparemment très solide, présenté par le constructeur comme étant quatre fois plus rapide qu’un disque dur portable (ses débits peuvent atteindre jusqu’à 415 Mo/s par seconde en lecture, et 340 Mo/s en écriture).

D’un poids de 39 grammes, mesurant 7,6 cm de chaque côté pour une épaisseur de 1,1 cm, il  inclut un cerclage de protection en caoutchouc pour le protéger des chocs. L’Extreme 500 est décliné en versions 120 et 240 Go . Certains sites marchands proposent même une version 480 Go.

Il est si fin et si léger qu’on ne sent même pas sa présence dans une poche de pantalon.

Grâce au logiciel « SanDisk SecureAccess », il est possible de créer un dossier protégé par mot de passe, pour stocker ses données privées.

Pour se connecter à un ordinateur, le SanDisk Extrême 500 est livré avec un câble USB 3.0 doté d’un connecteur de type A, dont l’extrémité dispose d’une prise Micro-USB 3.0.

J’ai connecté l’Extreme 500 sur mon MacBook Air pour effectuer deux backups de quelques dizaines de milliers de fichiers chacun, pesant respectivement 91 Go et 75 Go . Les duplications de données ont été effectuées respectivement en 6 minutes 20 secondes, et en 4 minutes 50 secondes … soit une vitesse de transfert de données moyenne qui est respectivement de 232 et de 258 Mo par seconde.

Certes ces chiffres sont bien en deçà des indications de débits théoriques annoncés par SanDisk, mais une chose est certaine, je n’ai jamais dupliqué autant de contenus dans un laps de temps aussi court. De plus, on peut noter que le fait de dupliquer des contenus qui comprennent des petits fichiers en grande quantité, peut entrainer  une augmentation des temps de duplication.

A titre de comparaison, j’ai effectué un test comparatif sur un de mes disques durs externes : j’ai choisi un modèle compact de marque Western Digital, compatible USB 3.0, d’une capacité de 500 Go, qui tourne à 5 400 tours/mn : la duplication d’un peu plus de 2 000 fichiers, d’un poids total de 1,85 Go, a duré 31 secondes … soit une moyenne d’environ 60 Mo de données dupliquées chaque seconde (ce qui est environ quatre fois moins rapide, comme annoncé par SanDisk).

Par contre, faute de disposer d’un logiciel de mesure sur mon MacBook, je n’ai pas pu effectuer de test en lecture.

Conclusion : Note Globale 95 %

Cette petite carte SSD externe est un produit à la fois très bien conçu, très ergonomique, très discret, très léger, mais aussi très rapide. Non seulement il se glisse facilement dans une poche de pantalon avec son câble standard, mais en plus il « engloutit » les Go comme aucun autre disque dur que j’ai testé jusqu’à présent, sans chauffer, et en silence.

Pour ceux qui ont besoin d’un espace de stockage plus important, SanDisk propose l’Extrême 900, qui est plus lourd et plus volumineux certes, mais il est disponible en versions 480 Go, 960 Go et 1,92 To, pour une vitesse d’écriture annoncée à 850 Mo/s.

Par contre, renseignement pris auprès du fabriquant, aucun câble USB-C/Micro-USB 3.0 n’est prévu en option pour ce disque dur, que ce soit à date, ou dans le futur. J’avoue être très surpris de cette réponse qui destine l’Extreme 500 à devenir un produit jetable, au prochain changement de matériel informatique, car l’USB est voué à disparaitre progressivement ; espérons que d’autres constructeurs ou accessoiristes proposent un câble USB-C/Micro-USB 3.0.

Vendu au prix de 94 € (120 Go) et de 129 € (240 Go), l’Extreme 500 en fera craquer plus d’un, d’autant qu’ il est très séduisant par son look original et ses formes sveltes. Alors, faites –vous plaisir, c’est bientôt Noël !

 

Ce test a été effectué par Laurent BARRIERE (Technonews)

Adeater, geek ... Et plein d'autres choses ... Créateur et administrateur de Technonews (Blog Geek dédié aux Nouvelles Technologies et aux tendances actuelles) : http://laulau2000.over-blog.com/ Rédacteur et testeur pour WeAreMobians et W3sh.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défiler vers le haut

Pin It on Pinterest

Share This
%d blogueurs aiment cette page :