[TEST] HP Spectre X360 13″ – Un mois d’utilisation

Test Spectre X360 13 pouces de chez HP – Avis après un mois d’utilisation !

Je viens de passer plus d’un mois avec le HP Spectre X360 et il est l’heure de faire le bilan. Sur le papier, cet ultraportable d’HP avait beaucoup d’atouts et j’ai voulu en avoir le cœur net. J’ai d’abord été séduit par son design, ses fonctionnalités et plus globalement par sa fiche technique. Mais au-delà de la théorie, la pratique est indispensable pour se faire un avis. Aussi, après quelques journées sous le bras je pense avoir suffisamment utilisé le Spectre X360 pour partager mon ressenti : Autonomie / Mobilité / Performance/ Ecran / Tactile …

Passer d’un Mac à PC :

Je suis utilisateur d’un MacBook Pro 13 pouces depuis des années mais le manque d’innovations et des prix très (trop ?) élevés chez Apple m’ont démotivé à renouveler mon portable. Le peu d’autonomie de mon ordinateur Apple est aussi un critère qui m’a fait chercher un successeur mais en gardant un design et une qualité de fabrication au top. Dès sa sortie, j’avais bien remarqué qu’avec le Spectre X360, HP visait l’excellence en se hissant à la hauteur des finitions d’Apple. Le petit plus c’était cette fonction tactile qu’Apple ne mettra sans doute jamais dans ses Mac. Les différentes configurations laissaient suffisamment de choix pour trouver chaussure à mon pied mais la présence de Windows 10 me refroidissait un peu. Passé ce cap, me voilà donc avec un HP Spectre X360 en mains, reste maintenant à l’apprivoiser. Avant ça, faisons le tour de la « bête » !

Du style et de la puissance :

Tout d’abord la boite arbore un coté mystérieux et classe avec un logo “Spectre X360” qu’on ne peut pas rater. L’intérieur contient des compartiments cartonnés bien réalisés mais au style simple et peu haut de gamme. Passons. Le packaging m’a fait penser à James Bond ou Star Wars avec ce mélange de noir et de gris. C’est sans doute à cause de la récente campagne d’HP qui faisait la promo de PC Portables aux couleurs de Star Wars :

A l’intérieur, on retrouve ce noir pour la pochette néoprène qui est offerte ! Un petit plus qui est appréciable et qui laissera le temps de choisir un modèle. On lui préferera un modele plus plus épais peut-être mais sinon elle a le mérite de ne pas trop épaissir le Spectre X360.

La configuration de ce modèle (d’autres configurations sont disponibles dont une version 15,6″) :

Ecran 13,3″ / processeur Core i7-5500U / 8Go de RAM / SSD de 256Go…. Voir détail ci-dessous :

Dès la prise en main on touche l’aluminium dans lequel est fabriqué le Spectre X360. Ce n’est pas sans rappeler mon MacBook Pro, très bon point ! On apprécie tout de suite la finesse du PC, la solidité et les finitions. Rien ne dépasse, tout est bien ajusté et aucun craquement ne se fait entendre à la manipulation. En même temps à plus de 1000€ l’ensemble on était en droit de l’exiger. J’aime bien les charnières qui, on le verra plus tard, permettent de passer le PC en tablette. Le petit détail ultime c’est la marque « Hewlett-Packard » qui se retrouve sur la tranche et en surimpression sur le capot.

Caractéristiques :

Les boutons et les différents ports se trouvent sur la droite et la gauche du portable. Sur le côté droit on retrouve la prise jack, deux USB 3.0, 1 HDMI, 1 Mini Display Port ainsi que les boutons de volume (toujours mieux que des raccourcis clavier) et la touche du menu Windows (très utile en mode tablette). Sur le flanc gauche, il y a le lecteur de carte SD, le bouton de mise sous tension, l’alimentation, un autre port USB, la grille d’extraction d’air chaud (un i7 ca speed mais ca chauffe un peu donc ca ventile), et enfin, la prise d’alimentation.

En parlant de l’alimentation, HP ferait bien de s’inspirer d’ASUS concernant les câbles et tranfo. En effet ce dernier fournit des formats plus compacts que l’alimentation du Spectre X360. Rien de rédhibitoire mais avec 357 grammes sur la balance on apprécie de pouvoir s’en passer car OUI l’autonomie du Spectre X360 permet largement de faire une journée entière loin d’une prise.

Pour terminer avec les caractéristiques, il est équipé du Wifi 802.11ac, du Bluetooth 4.0, d’une batterie 3 cellules (capacité 54720 mWh) mais pas de prise Ethernet (pas très grave vu l’excellent débit Wifi). Cette qualité, ces caractéristiques et cette taille d’écran se retrouvent dans le poids de l’engin. En effet, le Spectre X360 pèse presque 1,5Kg. En utilisation portable classique c’est très léger et facile à prendre sous le bras. En mode tablette par contre on commence à le sentir en cas d’utilisation prolongée. Avec une construction en aluminum et une telle finesse on pouvait espérer gagner quelques grammes supplémentaires. J’imagine que rendre l’ensemble robuste, avec notamment une charnière qui semble à l’épreuve du temps, a un coût sur la balance. On ne va pas se plaindre si ce poids de 1,485 Kg (c’est précis) traduit une certaine robustesse.

Prise en main :

Ouvrons donc ce Spectre X360 pour en découvrir un clavier « chicklet » avec une excellente frappe (grace à une bonne taille des touches) et ce superbe écran tactile (mais brillant donc sujet aux reflets). Il ne vous échappera pas que le pavé tactile est très grand, c’est très confortable pour faire des tas de manipulations sans devoir sortir une souris en déplacement. Même si l’ensemble est doté d’une finition exemplaire, le pavé tactile a un peu de jeu donc est légèrement audible quand on tapote dessus. Une des fonctions que j’ai particulièrement apprécié c’est de retrouver un clavier rétroéclairé comme sur mon MacBook Pro.

Petit détail toujours appréciable, même clavier éteint, la touche pour l’allumer reste brillante afin de la trouver sans mal si la lumière faisait défaut. Le genre de détail qui montre qu’HP fait le nécessaire pour qu’on se sente bien à l’utilisation. A part ça, le retour des touches est très confortable et c’est un régal pour écrire de longs articles 😉 Petit bémol pour les touche Haut et Bas qui mesurent une demi touche chacune, je ne suis pas fan mais là aussi on s’y fait.

Le dessous du Spectre X360 est constitué d’une unique plaque en aluminium avec une longue grille d’aspiration d’air et les deux hauts parleurs. Dans chaque coin les patins anti-dérapage font bien leur travail mais ont tendance à vite marquer. Voilà peut-être le seul défaut cosmétique mais évite que le socle ne soit rayé.

Comme je le disais plus haut la particularité du Spectre X360 est de s’ouvrir à 360° pour transformer cet ultraportable en grande tablette Windows 10.En mode tablette on fait donc face à la surface de verre de l’écran IPS qui délivre une image très lumineuse et bien contrastée. Toujours du côté de l’écran, on se rend compte que tout en intégré sous la partie vitrée, même la caméra frontale et les micros. Ca fait un contour net et donne une impression de qualité à l’ensemble de la machine.

La Webcam est plutôt bonne en étant capable de restituer des images pas trop granuleuses même en cas de faible luminosité. Par contre, il n’y a pas d’appareil photo au dos du portable comme on peut le voir sur des tablettes classiques. La raison évidente est que le clavier se rabat derrière et donc viendrait cacher ce dernier. Il faudra donc se contenter de la caméra frontale qui fera office de webcam et rien de plus (mais c’est son seul intérêt en fait).

Le coté déstabilisant du mode tablette c’est la façon de la prendre en main car avec ses 1.4 Kg sur la balance elle pèse un peu. A vrai dire, c’est plutôt un cumul de la taille (écran 13.3 pouces) et du design (bords de 17mm fuyants) qui font qu’on préfèrera prendre le PC par le coté charnière pour un meilleur maintien. On a d’ailleurs de la place pour mettre son pouce sans que cela ne gêne l’écran. Le ratio de l’écran Full HD (1920*1080) est forcément différent d’une tablette type iPad en mode portrait mais se prête très bien à la lecture de pages Web.

Puisqu’on parle de la prise en main justement, notez qu’une fois en mode tablette, votre PC aura le clavier dessous. Du coup, votre main pressera des boutons lorsque vous l’aurez en main. Heureusement le clavier se désactive (le touchpad aussi) lorsqu’il est rabattu mais ceci n’empêche pas que la sensation est assez bizarre. Rassurez-vous on s’y fait 😉

Au-delà de l’avantage de pouvoir la positionner en mode tablette c’est de l’utiliser en position “chevalet”. Cela permet d’avoir l’écran assez près pour ne pas se fatiguer le bras et ainsi profiter de la fonction tactile assez bien prise en charge par Windows 10. Il faut un peu s’habituer au menu « tuiles » et à la bascule entre le mode PC et le mode « Tablette » mais une fois qu’on a trouvé les raccourcis c’est nickel.

Du coté de Windows 10 :

L’avantage d’avoir un PC sous Windows 10 c’est de bénéficier de tout le catalogue du Market. J’ai facilement retrouvé les logiciels donc j’ai besoin au quotidien mais j’ai aussi pu mettre la main sur des tas de jeux faits pour tablettes qui réagissent très bien (Carte Intel HD Graphics 5500 et Core i7 obligent). Certes, une carte 3D dédiée aurait été le top pour se faire une partie d’Overwatch pendant la pause méridienne mais aurait largement épaissi le Spectre X360. La n’est pas le but de ce PC (et mes PS4/Xbox One suffiront pour l’instant). Malgré cela, il est tout à fait possible de jouer à des jeux d’aventure comme les “Chevaliers de Baphomet” ou “Day of the Tentacle Remastered” ainsi qu’à pleins de jeux consoles via des émulateurs (vous avez l’embarras du choix). Si vous manquez de jeux, faites un tour sur le Market, il se chargera de vous proposer un large choix. A vous Candy Crush sur l’ordi du boulot mais bye bye la productivité 😉

Au niveau de l’utilisation courante le Spectre X360 peut passer d’une utilisation normale de Windows 10 (en terme de taille d’icône et de menu) à une version « tablette » plus adaptée au tactile. Cela peut se faire de facon automatique quand on rabat le clavier. Même en mode “desktop” les menus sont accessible grâce au tactile mais il ne faut pas avoir de trop gros doigts. Préférez le menu tuiles qui est personnalisable à souhait. Cela peut afficher des icones d’applications mais aussi des infos en temps réel, des images ou d’autres informations utiles sans devoir ouvrir l’application. Disons que la disposition est un peu moins rigide que sur iPad ou autres mais plus fouillis si jamais on a pas un minimum de discipline 😉

Un petit passage sous les logiciels AnTuTu Benchmarch (bien connu sur les smartphones) et PC Benchmark permettent de confirmer ce que je ressens : un processeur véloce et une 3D moyenne. Pas de scoop de ce côté là mais on remarque que le débit du SSD est de 482 MB/s en écriture et 264 MB/s en écriture ce qui est appréciable.

Une fonctionnalité agréable également mais qui existe depuis longtemps c’est la possibilité d’afficher deux fenêtres de la même taille à l’écran. Windows le gère tout seul et pas besoin de redimensionner les fenêtres pour cela. Cela permet d’écrire un petit article tout en regardant une vidéo Youtube. Simple mais efficace si bien que l’iPad Pro l’a aussi adopté. Si Apple pique une idée à Windows c’est que les utilisateurs en sont friands 🙂

Sur les clichés ci-dessous vous pouvez apprécier le rendu des pages web en utilisation tablette. Le format de l’écran donne un affichage allongé que je trouve bien adapté à des pages Web mais beaucoup moins pour des tableaux Excel aux multiples colonnes. Il n’en reste pas moins qu’en mode tablette on a plutôt tendance à utiliser le Spectre X360 à deux mains.

Une autonomie au top (et qu’on apprécie tous les jours) :

Du côté de l’autonomie, je n’ai pas été déçu car en commençant ma journée à 07h30 avec du WordPress, du VLC, du Youtube, un peu de Deezer et autres applications utiles je tiens jusqu’au soir sans avoir besoin de recharger (en faisant une pause pour déjeuner). C’est vraiment appréciable même si les derniers Macbook Air font aussi bien tout comme certains ultraportables Asus. Cela représente une autonomie d’environ 10h à moduler en fonction des taches et des logiciels utilisés mais 8h constitue le minimum que j’ai obtenu (avec un maximum de 11H30 à luminosité faible). L’inconvénient par contre c’est une légère chauffe ressentie en charge accompagnée d’un léger bruit de ventilation. Rien de méchant mais en mode tablette ça fait bizarre quand on a l’habitude d’utiliser un iPad sans bruit.

Pour conclure, passons en revue les points forts et les points perfectibles de cet HP Spectre X360 (version 13,3 pouces).

J’ai aimé : Qualité / Design / Autonomie / Ecran tactile / Clavier / Réactivité / Pochette offerte / Charnière solide

J’ai pas aimé : Prise en main clavier rabattu / Poids / Légère chauffe / Bruit Touchpad / Pas de Stylet

Je ne peux que vous recommander ce PC hybride entre portable et tablette mais prenez bien en compte les petits points que j’ai relevés. N’hésitez pas à partager votre avis si vous avez un Spectre X360 ou à poser vos questions. Je tacherai d’y répondre 😉

Si ça vous tente on peut le trouver facilement dans les enseignes suivantes (je ne suis pas payé par HP ni rémunéré par les liens ci-dessous c’est juste de l’info) :

Fnac / Boulanger / Darty / HP

Comptez 1299€ pour le modèle de cet article mais il y a plusieurs configurations dont certaines sont à moins de 1000€. Après, tout dépend de votre besoin de puissance et de stockage.

@gouaig

Bonus :

Des photos pour comparer mon MBP 13 et le Spectre X360

5 Comments

  1. MG

    5 septembre 2016 at 9 h 52 min

    Bonjour, merci pour cet excellent résumé. je suis exactement dans le même cas. MacBook pro depuis plus de 10 ans et léger ras le bol sur les prix et l’innovation même si j’apprécie la solidité de la bête. C’est l’heure du changement (mon MBP 15 a presque 7 ans) et je regarde le spectre avec intérêt. J’ai lu à beaucoup d’endroit que l’écran était très fragile et avait tendance à se fissurer. J’ai des apaches encore jeunes à la maison qui ont tendance à toucher à tout et du coup je m’interroge…avez vous constaté une fragilité de ce coté ? Merci d’avance. MG

    • DUTENDAS

      17 septembre 2016 at 23 h 26 min

      Bonjour/Bonsoir,
      J’ai acheté récemment cet ordinateur et je peux vous dire que vous n’avez rien à craindre. Cet HP est très costaud et cela se ressent pendant son utiliation (il ne grince pas quand on appuies fort sur les touches du clavier, les reposes poignets ne craquent pas etc…). Aussi le capot de l’écran est épais et lui aussi très solide, il ne se tord pas quand on le touche ou quand on le prend en main, de plus il ne s’enfonce absolument pas quand on appuies fort dessus. J’espère vous avoir aidé,
      GD

  2. Micka

    23 septembre 2016 at 17 h 52 min

    Bonjour, excellent blog et très bon article, objectif et sincère, ça change de ce que l’on peut lire. J’aurais une question concernant le Spectre x360. Je travaille également sur Mac mais pour les mêmes raisons que vous, mon coeur balance. Même si la qualité est là et que Mac OS est un plaisir ergonomique, je suis un peu las des prix d’Apple et de leur politique globale. J’avais testé le Spectre X360 l’année dernière à sa sortie pour déjà envisager un remplacement mais à peine allumé, l’ordinateur soufflait à une allure même en ouvrant simplement l’explorateur de fichiers. Je l’avais donc renvoyé. Je voulais donc savoir si les modèles mis à jour du X360 avaient les mêmes problèmes de ventilateurs et de nuisance sonore. À part occasionnellement sur secteur et s’il fait vraiment chaud, je n’ai jamais entendu le ventilateur du mac. Mais pour moi cet HP est un des ordinateurs en terme de finitions, de frappe et de trackpad qui se rapproche le + d’un macbook. Windows 10 se calquant nettement sur une utilisation MAC OS, je me sens très l’aise dessus. Auriez-vous un retour sur ce modèle, sur les éventuels désagréments types des PC (trackpad, ventilateur etc…) ?

  3. Damien

    24 septembre 2016 at 21 h 49 min

    Bonsoir,
    J’ai le mien depuis presque un an. Aucun souci a deplorer c’est du solide a tous les niveaux. J’ai beaucoup hésité avant de l’acheter a cause de la réputation de HP. Je ne regrette pas mon choix.

  4. Nadir

    21 décembre 2016 at 12 h 06 min

    Bonjour,
    Merci pour cet article .
    Je viens d’acheter ce PC ou je retrouve les avantages que vous citez , cependant la “légère chauffe” est bien en dessous de la réalité, il chauffe vraiment beaucoup, et le fait d’avoir les sorties de ventilo en dessous aggrave le problème si on le prend sur les genoux. j’ai eu une précédente expérience avec un portable HP qui chauffe énormément et espérais ne plus avoir ce genre de problème avec une machine vendu à ce prix la.

    Bref, le design et la finesse sont la mais je suis sure que la surchauffe finira par entraîner de problème importants sur le fonctionnement et même sur la coque et les charnières (ce que j’ai déjà eu avec un précédent HP avec une coque alu) je vais donc le renvoyer à l’expéditeur.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Scroll Up

Recevez le meilleur de l'actualité mobile tous les matins directement dans votre boite email !

Ne manquez plus un de nos articles! Avec la newsletter gratuite de WeAreMobians, nous vous envoyons tous les matins les meilleures articles publiés la veille. Nous nous engageons à ne JAMAIS diffuser/vendre ou louer notre base de données à des sociétés tierces.

  • Le meilleur de WeAreMobians tous les matins
  • Pas de spams... JAMAIS
  • Soyez prévenu en premier de nos concours
  • La newsletter est rédigée avec des bits recyclés et écologique
  • Bonne lecture :)