[TEST] Samsung Galaxy TabPro S

Dans un marché des ordinateurs portables en plein renouveau, le constructeur coréen Samsung vient de lancer un nouveau modèle, la Galaxy TabPro S, une tablette en métal assez fine et ergonomique, associant les technologies Samsung au système d’exploitation Windows 10 de Microsoft, recouverte d’une housse protection dotée d’un clavier et d’un pavé tactile, qui permet de positionner la Galaxy TabPro S dans deux positions différentes.

Après un test très mitigé de la Surface 3 de Microsoft, elle aussi sous Windows 10, la Galaxy TabPro S constitue – t – elle un bon produit pour les utilisateurs nomades (et les autres) ?

Pourrai-je envisager de troquer mon MacBook Air pour la Galaxy TabPro S … ?

00-00Top

Caractéristiques :

  • OS Windows 10
  • dimensions : 290,3 x 198,8 x 6,3 mm
  • poids : 693 grammes
  • écran Super AMOLED Full HD+ 12 pouces
  • processeur Intel Core M (Dual Core 2,2GHz)
  • 4 Go de RAM, SSD de 128 Go
  • Cameras 5 Mpixels (frontale et back)
  • vidéo : MP4,3GP,WMV,ASF,AVI,MKV
  • Audio : MP3,AAC,WAV,WMA,AMR,FLAC
  • Wi-Fi 802.11 a/b/g/n/ac MIMO, Wi-Fi Direct, NFC, Bluetooth 4.1
  • GPS, Glonass
  • Accéléromètre, Hall, Luminosité
  • batterie 5 200 mAh (autonomie de 10h30, recharge en 2h30)

en option : adaptateur multi-ports (HDMI, USB Type A & C) et stylet Bluetooth disponibles

Lien vers le site du fabriquant

Au déballage, la première impression laissée par la Galaxy TabPro S est assez positive : ses dimensions assez séduisantes, ses lignes et ses courbes sont plutôt réussies (visuellement parlant, les tranches de la tablette sont assez proches de celles du Samsung Galaxy S7 Edge).

La tranche haute intègre les touches on/off et le réglage du volume.

La tranche gauche intègre une touche qui permet d’ouvrir ou de fermer le menu démarrer de Windows 10, ainsi qu’un haut parleur.

La tranche droite intègre un autre haut parleur, ainsi qu’une prise Jack 3,5 mm et un port USB-C (qui permet également le rechargement de la tablette).

La tranche inférieure intègre des pins qui permettent de clipser la tablette au clavier.

La face arrière intègre une optique de 5 Mpixels.

La coque en plastique pliable qui protège le clavier intègre un clavier alphanumérique et un pad qui sont très pratiques à utiliser. Des pins présentes au dessus du clavier, permettent de clipser la tablette afin de la connecter au clavier.

La seconde partie de la coque, qui est aimantée, se colle parfaitement à la coque arrière de la tablette via cet aimant, mais peut également se plier en trois pour former un triangle, afin de reposer la tablette pour visualiser son écran avec une faible inclinaison.

La mise en service de la Galaxy TabPro S a été relativement simple.

Windows 10 est installé en natif.

La qualité et la luminosité de l’écran sont excellentes, comme sur bon nombre de produits de la marque coréenne.

Lors de la première connexion, l’utilisateur doit définir un code PIN à quatre chiffres pour déverrouiller la tablette.

La navigation dans les menus est rendue très agréable par le magnifique écran 12 pouces de la tablette.

La première action suivant la mise en service de la tablette a été d’installer un antivirus.

En parlant de sécurité, Samsung a intégré une puce NFC dans le clavier, juste à côté du pad tactile, afin d’offrir un autre moyen d’authentification … via la fonction Samsung Flow.

Samsung Flow permet de déverrouiller sa tablette via la technologie NFC. Pour ce faire, il suffit de poser son smartphone sur le capteur, et d’utiliser son empreinte digitale pour déverrouiller sa tablette en toute sécurité. J’ai effectué le test avec un Samsung Galaxy S7 Edge mais sans succès ; en effet, au moment de poser le smartphone sur le clavier, puce NFC activé, Google Play s’est lancé sur le Galaxy S7 Edge pour afficher la page de téléchargement de l’application « Samsung Flow », mais celle-ci n’a pas pu être téléchargée : un message affiché à l’écran indique que « cet article n’est pas disponible dans votre pays ». Etrange … =8-((

Sauf erreur de ma part, la puce NFC n’a pas d’autres usages identifiés avec la Galaxy TabPro S.

Faute de stylet fourni en standard, j’ai essayé d’utiliser celui commercialisé par Microsoft pour la Surface 3 ; à ma grande surprise, ce dernier s’est avéré totalement inutilisable, même pour sélectionner une information. Plutôt agaçant !

Le premier désagrément majeur de cette Galaxy TabPro S est la fonction « imprime écran » qui ne fonctionne pas du tout (voir que très occasionnellement après avoir appuyé simultanément et de manière très soutenue et répétée sur les touches « fonction » et « Inser »). Cette situation est aussi surprenante qu’agaçante, surtout dans le cadre d’un test.

Windows 10 :

Ergonomiquement parlant, Windows 10 a une interface assez réussie, avec un écran d’accueil assez sobre, en bas duquel on trouve quelques raccourcis d’applications et l’assistant personnel de Microsoft « Cortana ».

Un glissement horizontal du doigt du bord droit de l’écran vers la droit permet l’accès aux différents bureaux ouverts dans Windows. 

Un glissement horizontal du doigt du bord droit de l’écran vers la gauche permet l’accès au Centre de notification, qui intègre de nombreux raccourcis, notamment pour activer / désactiver les connexions sans fil. 

La sélection de l’icône en forme de fenêtre en bas à gauche permet l’accès au menu démarrer, qui fait apparaître différents menus et l’accès aux jeux et aux applications.

La navigation dans les menus et sous menus est relativement intuitive, mais son agrément serait probablement meilleur avec un stylet.

Le clavier et le pad intégré sont assez plaisants à utiliser, et permettent une saisie assez confortable des informations.

Cortana :

L’utilisation de Cortana, accessible via la fenêtre de saisie et de l’icône en forme de micro situés en bas de l’écran, enregistre bien la demande de l’utilisateur, mais les premiers tests effectués n’ont ramené aucun résultat, car l’application utilisée par défaut par Windows pour afficher les résultats n’avait pas été préalablement sélectionnée.

Une fois l’action nécessaire effectuée, les résultats correspondant à la requête sont bien remontés.

Pour les itinéraires, la localisation du lieu où l’on se trouve est un peu approximative ; le résultat de la demande d’itinéraire effectuée s’affiche dans l’application « Cartes », avec plusieurs propositions d’itinéraires.

Windows Store :

Microsoft a conçue une boutique en ligne « Windows Store » unique pour tous les devices intégrant Windows 10, qui permet d’installer de très nombreuses applications gratuites ou payantes, mais également des jeux, de la musique, des films et des séries TV.

L’ergonomie du Store a nettement été améliorée au fil du temps, et son contenu continue de s’étoffer.

La suite Office, installée en standard, est utilisable gratuitement pendant 1mois … mais uniquement pour les nouveaux clients. La licence d’utilisation peut également être achetée directement en ligne.

La qualité de l’écran et l’ergonomie globale du Galaxy TabPro S est idéale pour regarder un film, même en utilisant d’autres fonctionnalités. La qualité des hauts parleurs est d’ailleurs très satisfaisantes dans ce contexte.

Photos :

L’optique photo intégrée au dos de l’appareil permet de capturer aussi bien des photos que des vidéos.

Les réglages disponibles sont relativement basiques par rapport à ceux que l’on peut trouver sur un smartphone, mais à mon humble avis, une tablette n’est pas un support très pratique pour capturer des clichés au quotidien. Par contre, pour photographier un schéma sur un tableau ou filmer une présentation par exemple, l’optique peut s’avérer très utile.

Les quelques clichés capturés ne sont pas transcendants, surtout lors de captures en mode macro, qui manquent cruellement de détail. Pour les autres clichés, ils sont assez lumineux, mais les contours ne sont pas très précis.

Pour ce qui est des vidéos, le rendu est passable, mais sans plus.

Outlook :

Comme on pouvait s’y attendre, Outlook est proposé pour gérer toute la partie messagerie. Cet outil est assez polyvalent et permet de gérer aussi bien les messageries E.Mail, que les contacts ou l’agenda.

Utilisation en mode tablette :

En mode tablette, la Galaxy TabPro S est très sympa à utiliser. L’absence de stylet fourni en standard s’explique difficilement sur un produit de cette gamme. L’utilisation du clavier virtuel qui s’affiche en bas de l’écran est assez pratique à utiliser mais uniquement lorsque la tablette est orientée en mode portrait, car en mode paysage, même avec de grandes mains, il est difficile d’accéder aux caractères situés au milieu de l’ écran.

Autonomie :

Je n’ai pas effectué de véritable test d’autonomie, mais globalement je peux dire que la Samsung Galaxy TabPro S semble tenir la distance avec une autonomie qui tient facilement la demi journée en usage continu.

Comparaison avec la Surface 3 :

La comparaison entre la Surface 3 de Microsoft et la Galaxy Tab Pro S de Samsung sera très rapide :

LeaGalaxy Tab Pro S est plus ergonomique, plus conviviale, ses finitions sont plus soignées, son clavier et son pad sont plus fonctionnels, son écran est un peu plus grand certes, mais il est plus lumineux.

La Surface 3 de Microsoft est plus compacte que sa concurrente, le pied intégré au dos de la tablette permet un réglage de l’inclinaison de l’écran sur trois positions. Elle intègre un port USB, et une connectique distincte pour recharger la tablette, ainsi qu’un lecteur de carte SIM.

Vais-je mettre de côté mon MacBook Air :

Je n’ai pas encore migré vers le dernier modèle de MacBook Air 12 pouces, vous savez celui qui n’intègre qu’un port USB-C et une prise Jack 3.5 mm pour seules et uniques connectiques physiques, et j’avoue ne pas être pressé de migrer vers cet appareil. En tout cas Samsung n’a pas attendu pour emboiter le pas d’Apple sur ce point ; l’utilisateur de ce type de produit devra donc avoir une bonne organisation pour ne pas avoir besoin de travailler sur les données d’un support de stockage externe avec un ordinateur dont la batterie est pratiquement vide.

Pour ce qui est du MacBook Air 13 pouces que j’utilise au quotidien, avec Mac OS X El Capitan, un écran qui n’est ni tactile, ni détachable du clavier, un clavier très pratique dont le rétro-éclairage a peu d’équivalent sur le marché, et un pad très sensitif qui retranscrit à la perfection tout ce qu’on lui demande, deux ports USB en plus d’autres connectiques, et une autonomie qui est dans la moyenne haute de ce que propose bon nombre de ses concurrents … ce n’est pas pour cette fois-ci que je l’échangerai.

Malgré toutes les qualités de la Galaxy TabPro S, d’une interface Windows qui ne cesse de s’améliorer, d’un clavier et d’un Pad qui offrent un grand confort d’utilisation et une ergonomie globale qui est du même acabit que les derniers smartphones de la marque coréenne, je ne suis toujours pas séduit par l’écosystème Microsoft, et son système d’affichage des applications par briques.


Conclusion :

Note Globale :80 %

Pratique et légère à transporter, dotée d’un design très plaisant et d’un écran magnifique, d’une coque intégrant un clavier et un pad très crédibles, le tablette Samsung Galaxy TabPro S est un ordinateur (et une tablette) très bien conçus.

L’interface utilisateur Windows 10 est fluide et conviviale, et répond parfaitement à de nombreux usages, que ce soit sur un usage en mode « ordinateur », ou en mode « tablette ».

Par contre, pour un appareil mobile et polyvalent, l’absence de lecteur de carte SIM a de quoi surprendre, surtout sur un produit conçu par le premier constructeur mondial de smartphones.

De plus, Je suis surpris que Samsung ait emboité le pas d’Apple en intégrant un seul port USB-C en lieu de place de toute la connectique habituelle (hormis la prise Jack 3.5 mm), compte tenu du nombre de périphériques qui gravitent encore autour d’un ordinateur.

Commercialisée en France depuis le mois de mars en couleurs Noir et Blanc, la Samsung Galaxy TabPro S est commercialisée au prix de 999 euros.


J’ai aimé :

  • finitions, poids
  • qualité de l’écran
  • clavier et pad directionnels assez pratiques
  • Ergonomie de Windows 10 assez sobre
  • Fonctionnement en mode tablette assez sympa

Je n’ai pas aimé :

  • Samsung Flow inopérant en France … tout comme la puce NFC
  • les copies d’écran fonctionnent de manière très occasionnelle
  • pas de stylet fourni en standard
  • 1 seul port USB-C pour tout faire
  • NFC inopérant ?

 

Laulau2000 (Technonews)

Adeater, geek … Et plein d’autres choses …
Créateur et administrateur de Technonews (Blog Geek dédié aux Nouvelles Technologies et aux tendances actuelles) : http://laulau2000.over-blog.com/
Rédacteur et testeur pour WeAreMobians et W3sh.

1 commentaire

  1. supergangan

    22 août 2016 at 15 h 56 min

    Votre test n’est pas très complet, vous vous plaignez plusieurs fois qu’il n y a pas de port Carte Sim mais en fait il éxiste deux versions de cette tablette la reference 700 que vous avez testé qui ne fait que « Wifi » et l’autre la 703 qui a un port carte sim et bien sur il existe un stylet dedié officiel qui se recharge avec une prise micro sub (comme sur les smartphone) qui vaut 55 euros en ce moment et qui fait très bien son boulot. Voilà.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Scroll Up