Etude GFK seuls les ventes de produits Télécom sont en progression

Résultats GfK TEMAX® des biens d’équipement de la maison en France au 1er trimestre 2013

 

Suresnes, le 16 Mai  2013 – Les résultats de l’étude GfK TEMAX® France sur les biens d’équipement de la maison sont marqués par un niveau d’activité en baisse au premier trimestre 2013. Le chiffre d’affaires généré sur cette période est en recul de 2,7% par rapport au même trimestre de 2012.

Les dépenses des français en biens d’équipement de la maison ont atteint 7,3 milliards d’euros au premier trimestre 2013, soit une baisse de 2,7% par rapport à la même période en 2012. Les évolutions sont contrastées selon les secteurs : les Télécommunications, la Photo performent bien, la Bureautique et les consommables dégagent une tendance positive.

 

Télécom : En croissance, mais ralentie.

 

Le marché des télécoms est un des rares secteurs qui est encore en croissance avec +1.4% en valeur sur Q1 2013 par rapport à Q1 2012, néanmoins cette croissance s’est ralentie nettement.

Car au sein des télécoms ce sont principalement  les Smartphones qui continuent de générer de la croissance valeur, avec le développement important de l’entrée de gamme à moins de 150 € et également avec la décroissance des ventes de packs opérateurs, du fait du développement des offres sans engagement et la croissance des terminaux nus. Les accessoires mobiles sont également en croissance, particulièrement sur les accessoires de protection (étuis) et sur les casques stéréo. La Téléphonie domestique quant à elle, reste en décroissance et les prix continuent de baisser impactés par la montée en puissance des ventes de constructeurs entrée de gamme et des modèles distributeurs dédiés.

 

Marché de la photo : La croissance retrouvée est légèrement freinée.  

 

Sur le marché de la photo, les compacts poursuivent une tendance à la baisse à 2 chiffres assez marquée sur le premier trimestre. Les nouvelles gammes sortant majoritairement au printemps, il faudra attendre quelques semaines avant de savoir si les nouveautés apporteront un peu de croissance valeur à un marché mature en volume. Les bridges voient leur chiffre d’affaires se stabiliser grâce à une montée en gamme des boîtiers, avec notamment des capteurs plus performants et un ratio de zoom plus élevé.

Côté appareils à objectifs interchangeables, les hybrides voient pour la première fois leur chiffre d’affaires baisser légèrement en mars. Mais les nouveautés 2013 ainsi que le positionnement de plus en plus haut de gamme adopté par les fabricants devraient permettre d’enrayer cette contre performance sur les mois a venir. Les reflex continuent à croître, en comparaison à un premier trimestre 2012 qui était encore marqué par les conséquences des catastrophes en Asie.

La croissance des reflex et des boîtiers haut-de-gamme bénéficie comme toujours aux objectifs et aux accessoires, dont le chiffre d’affaires augmente de façon sensible. Parmi les accessoires les plus plébiscités, les trépieds, dont le chiffre d’affaire est en progression à 2 chiffres.

Ce scénario confirmerait qu’en 2013, la valeur devrait venir à la rescousse des volumes.

 

Le Petit Electroménager : Stabilité au  premier trimestre

 

Le premier trimestre 2013 affiche un niveau quasi équivalent à celui de l’an dernier et ce malgré un historique sur mars 2012 impacté  par de fortes opérations promotionnelles.

Le marché du repassage reste en recul, pénalisé à la fois  par les fers vapeur et les centrales.

Le marché de l’aspiration ralentit sensiblement, la demande en recul (-2,6% volume) est légèrement compensée en valeur (+0,5%) par la bonne santé des aspirateurs balais et robots.

Léger regain de croissance pour le soin de la personne. Le soin masculin tire le marché vers le haut avec des tondeuses barbe toujours très dynamiques. La coiffure affiche également une légère croissance qui vient compenser les mauvaises tendances de l’épilation. Rupture de tendance pour le dental care qui s’inscrit en recul.

L’univers du petit déjeuner à la peine. Le marché du café ne trouve pas de dynamisme sur Q1 2013. Les cafetières classiques  et les espresso à capsule y contribuant largement, seules les machines automatiques et les cafetières portionnées encore soutenues par de fortes actions promotionnelles restent en croissance. Contexte difficile aussi pour bouilloires et grille-pains.

L’univers de la cuisine affiche une nouvelle fois des tendances contrastées.  La préparation culinaire se valorise grâce aux blenders chauffant et kitchen machines, quand les friteuses marquent le pas.

 

Bureautique et Consommables : La croissance se poursuit.

 

Le chiffre d’affaires du marché de la bureautique et des consommables continue sa croissance sur Q1 2013 en enregistrant une hausse de +0,8% en atteignant plus de 710 millions d’€uros.

Les ventes de hardware représentent environ 35% de la valeur sur Q1. Par ailleurs, ce bon début d’année est notamment attribué à la croissance des ventes d’imprimantes multifonctions, segment laser monochrome et couleur et aussi le jet d’encre. A l’inverse, les chiffres d’affaires des vidéoprojecteurs, des imprimantes et des scanners sont en recul.

Enfin, le marché du consommable, cartouches, toners et papier, souffre toujours et décroit de -6% sur ce trimestre comparé au même trimestre de 2012.

 

Micro-informatique : Marché à l’équilibre grâce à la tablette.

 

La tablette seule permet au marché d’être à l’équilibre, et pousse le multi-équipement des ménages. Le phénomène est amplifié pour diverses raisons.

En premier lieu, l’expérimentation et l’appropriation du produit fortement intuitif et donc rapidement assimilable pour l’utilisateur novice. En second lieu, l’attractivité prix.  (Baisse de 30% par rapport à Q1 2012).Tous ces facteurs expliquent le formidable succès auprès du Grand Public. Auprès du B to B en revanche, la part des tablettes versus les PCs reste modeste. (C’est 15 % des volumes en Q1 2013, contre 54% dans le Retail).Un frein existe face à  une taille d’écran inadaptée aux besoins, et une frilosité ambiante des services IT pro à jouer l’intégration des OS mobiles dans leurs infrastructures.

Ceci dit, les distributeurs entrevoient les limites en termes de gains de l’écosystème associé.

En effet, le marché des périphériques souffre dès l’instant où le cœur du système est en décroissance. (Marché des PC).

Les espoirs de gains et croissances valeur du marché, sont tournés maintenant vers les dernières générations montantes des Pc Hybrides, sur lesquels on attend de bonnes performances dans les mois à venir.

 

Gros Electroménager : la pose libre est à la peine

 

La baisse constatée sur le dernier semestre 2012 continue au 1er trimestre 2013 puisque le marché recule de 4,5% en valeur sur ces trois derniers mois.

Le recul de la pose-libre s’accentue à -6,5% et toutes les familles de produit sont touchées à l’exception des caves à vin. L’encastrable qui tirait le marché du GEM est également en très légère baisse, alors qu’il progresse en volume du fait du développement de l’offre entrée de gamme.

Dans ce contexte difficile, des segments porteurs ou avancées technologiques affichent malgré tout une bonne santé : grandes capacités en froid, lavage et fours, zones modulables pour les tables à induction et sèche-linge pompe à chaleur.

 

L’Electronique Grand Public : La baisse se ralentit.

 

Après deux trimestres de forte baisse (-21% en Q3 2012 et -16% en Q4 2012), le chiffre d’affaires de l’Electronique Grand Public ne baisse « que » de 12% au premier trimestre 2013. Un ralentissement qui s’explique avant tout par une baisse moins forte de la télévision  qui représente encore plus de la moitié du chiffre d’affaires de l’EGP : Le chiffre d’affaires des écrans plats ne recule en effet que de 12% contre des baisses de près de 20% les trimestres précédents.

Le regain de forme de l’EGP et de la TV masque toutefois un début d’année difficile pour un certain nombre de marchés, en particulier pour la Vidéo : les Adaptateurs TNT, les Platines ainsi que les Chaines Home Cinéma reculent de près de 30%. D’autres marchés matures en déclin voient leur baisse s’accentuer au 1er trimestre, à l’image des Baladeurs numériques.

Les rares marchés en croissance viennent de l’Audio : Les barres de son maintiennent une croissance supérieure à 100%, tandis que la Hifi intégrée en croissance de 8% capitalise sur l’essor du sans-fil : Celui-ci représente plus du tiers du chiffre d’affaires de la Hifi intégrée. Un poids qui devrait encore augmenter au vu de la nécessaire évolution de l’offre : Fabricants et distributeurs doivent aujourd’hui s’adapter au développement du parc de terminaux mobiles Android ainsi qu’à l’arrivée de la nouvelle génération de   connecteurs.

 

 

 

Tableau résumé

Q2

2012

Q3

2012

Q4

2012

Q1

2013

Q1 13

/Q1 12

M.EUR

M.EUR

M.EUR

M.EUR

+/-%

Electron. Gdr Public (CE)

1.208

1.187

1.704

1.244

-11,9%

Photo (PH)

308

324

414

253

2,3%

Gros Equip Electrom. (MDA)

1.210

1.369

1.332

1.298

-4,4%

Petit Equip. Mén (SDA)

550

509

733

540

-0,1%

Microinformatique (IT)

1.743

1.909

2.581

1.897

-0,2%

Telecommunication (TC)

1.155

1.226

1.722

1.342

1,4%

Bureautique+consom. (OE)

677

628

783

714

0,8%

GfK TEMAX® France

6.850

7.151

9.269

7.288

-2,7%

Source: GfK TEMAX® France, GfK

 

Note : La valorisation du marché des Télécom mobiles (Mobiles & Smartphones) est  exprimée hors subvention. Tous les historiques ont été repris en conséquence.

 

L’étude

GfK TEMAX® France est un indice exclusif développé par GfK Consumer Choices qui mesure les ventes portant sur les marchés des biens d’équipement de la maison en BtoC (et en BtoB pour la micro-informatique  la bureautique et consommables). Le rapport GfK TEMAX® est publié au niveau international. Les conclusions sont basées sur la consolidation des résultats mensuels et hebdomadaires des panels distributeurs de GfK Retail and Technology. Le panel intègre les données de ventes à la référence de plus de 390 000 magasins à travers le monde.

 

A propos du groupe GfK :

 

Le groupe GfK offre les connaissances indispensables à l’industrie, aux distributeurs, aux sociétés de services et aux médias dans leur prise de décisions sur les marchés. En s’appuyant sur ses 2 nouveaux secteurs GfK Consumer Choices (panels distributeurs et mesure d’audience des Médias) et GfK Consumer Experiences (panels consommateurs, Mystery Shopping, Grandes Enquêtes et études Ad-Hoc Media) le groupe peut ainsi mesurer, visualiser et restituer l’intégralité du parcours consommateur, depuis l’exposition aux Médias jusqu’à l’acte d’achat dans les points de vente physiques ou dématérialisés. Classé parmi le Top 5 des sociétés d’études de marché les plus performantes au monde, le groupe GfK est présent dans plus de 100 pays et emploie plus de 12.000 collaborateurs. En 2012, le groupe GfK a réalisé un chiffre d’affaires de 1,51 milliard d’euros. Pour en savoir plus, visitez le site Internet http://www.gfk.com   et suivez nous sur www.twitter.com/GfK_en

 

Contact Presse :

 

GfK Consumer Choices France

Raphaël Couderc T +33 (0) 1 74 18 61 57 / raphael.couderc@gfk.com

En 1998, dans une start up logiciel de Californie, j'ai découvert Mon premier Palm Pro. La révélation, depuis la découverte des PDA, je suis devenu addict des objets communicants. Et pourquoi faire comme tout le monde quand on peut personnaliser son appareil? Je suis un fan du custom par analogie à l'automobile certains me diront fan de tuning !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défiler vers le haut

Pin It on Pinterest

Share This
%d blogueurs aiment cette page :