Test du LG G Flex

Test du LG G Flex

 00-000TOP

S’affichant de plus en plus comme un champion de l’innovation, dans le sillage de son concurrent et compatriote Samsung, LG sort depuis quelques temps des smartphones très réussis, à la conception de plus en plus aboutie.

C’est dans ce contexte que LG est le premier constructeur à proposer un smartphone doté d’un écran légèrement incurvé (et non flexible comme son nom peut le laisser supposer), même si son concurrent et compatriote Samsung a déjà annoncé le Galaxy Round.

Doté d’un magnifique écran de 6 pouces très lumineux, le LG G Flex avait enthousiasmé les différents participants lors de la présentation presse en décembre dernier, et plus d’un participant en aurait bien embarqué un exemplaire, même si dans ses entrailles . le G Flex n’intègre rien de révolutionnaire.

Partons à la découverte de la bête … Le modèle testé, prêté par Orange Business Services, est en pack Orange.

 

Caractéristiques :

Dimensions : 160,5 x 81,6 x 7,9~8,7 mm

Poids : 177 grammes

Autonomie en veille : jusqu’à 991 heures

Autonomie en communication jusqu’à 24,9 heures

Batterie 3500 mAh

Android Jelly Bean (4.2.2)

Micro-processeur Quad Core 2,26 GHz

Mémoire interne / Mémoire utilisateur : 32 Go / 24 Go

Mémoire vive (RAM) : 2 Go

Carte Micro-SIM

DAS 0,409 W/kg

Fréquences :

(2G) 850 / 900 / 1800 / 1900 MHz

(3G) 900/2100 MHz

(4G) 800/ 1800/2600 MHz

(H+) 42 Mbps

(4G) 150 Mbps

Ecran HD tactile capacitif multipoint de 6,0″, affichant 16 millions de couleurs

Accéléromètre / Contrôle gestuel

Détecteur de proximité

Résolution HD (1280 x 720)

Appareils photos de 13 Mpixels et de 2,1 Mpixels

Autofocus / Flash / Zoom

Résolution de la caméra vidéo 1080p

Formats supportés en lecture : XviD/ WMV/H.263 / H.264 / MPEG4 / VP8 / VC-1 / MKV

Formats supportés en enregistrement : MPEG-4, jpeg

Live Zooming

Editeur vidéo

Géo-tagging

SMS / MMS / MMS Vidéo / Email push / pull (POP)

Messagerie Instantanée

Exchange Active Sync.

Affichage par conversation

Widgets

Lecteur MP3

Radio FM RDS

Formats audios supportés : MP3/AAC / AAC+ / E-AAC+ /WAV / WAV /WMA / MIDI / OGG / AMR

Hauts parleurs

Calendrier / Calculatrice

Réveil / Chronomètre

Dictaphone

Logiciels de Bureautique

GPS /aGPS

Bluetooth 4.0

WiFi, WiFi Direct

Partage de connexion USB / WiFi

Fonction clé USB USB 3.0 + USB OTG

Jack 3.5mm

Sortie TV : Slimport / Miracast

Synchronisation PC Suite

FOTA (Mise à jour logicielle via 3G / WiFi)

Géolocalisation

Mode avion

DLNA

NFC

Lien vers le site de LG

Lien vers la fiche produit

Lien vers le guide utilisateur 

 

 

 

Le LG G Flex est une magnifique et grande phablette haut de gamme assez ergonomique, qui intègre un écran de 6 pouces.

La coque, dont la partie arrière n’est pas extractible, est conçue avec des matériaux qui semblent être de bonne qualité (de mémoire, il s’agit principalement de fibre de carbone), avec une bande en métal sur les tranches tout autour de l’écran, le tout offrant une impression de robustesse.

Le LG G Flex permet une prise en main correcte (du moins pour des grandes mains telles que les miennes). Aucun bouton ou touche physique n’est visualisable ni sur la face avant, ni sur les tranches.

Le bouton « On / Off » et les deux touches de réglages sont situés sur la coque arrière, juste sous l’optique photo, comme sur le LG G2, ce qui permet une manipulation assez aisée lorsque l’on utilise le G Flex d’une seule main.

La mise sous tension fait apparaître un écran HD très lumineux de 6 pouces, qui en met plein la vue lorsque la luminosité est réglée au maximum.

L’incurvation du grand écran Poled offre un rendu visuel qui est intéressant et plaisant à l’oeil, bien que la sensation produite soit assez difficile à expliquer.

Les fonds d’écran fournis en standard offrent un rendu superbe, mais les icônes de raccourcis des applications fournies en standard ont un rendu un peu « enfantin », avec des couleurs pastelles (comme sur les smartphone Huawei), qui ne sont pas du tout agréable à regarder !

La navigation dans les menus, les sous – menus et les applications est très fluide.

La première impression que donne le G Flex, c’est d’avoir un LG G2 entre les mains, avec un écran incurvé plus grand. Compte tenu des prestations du LG G2, c’est très flatteur, mais on aurait aimé en avoir un peu plus de la part de LG, surtout en regard de son prix de vente élevé lors de son lancement (799 euros).

 

Outre un écran PLASTIC OLED incurvé de 6 pouces, et une batterie incurvée haute capacité de 3500 mAh, le LG G Flex n’intègre aucune évolution majeure. Cependant, LG met en avant des fonctionnalités, qui sont pour certaines d’entre – elles déjà présentes sur d’autres smartphones de la marque coréenne, ou d’autres marques :

  • Un revêtement arrière auto-réparant, qui protège le G Flex des rayures provenant l’utilisation quotidienne, pour maintenir une apparence propre, comme s’il était toujours neuf.
  • Un appareil photo de 13 Mpixels qui capture des images avec des photos de nuit lumineuses, des scènes d’action plus nettes, …
  • Le mode Dual Windows qui divise l’écran en deux, pour vous offrir une vue d’ensemble sur chaque fenêtre pour un multitâche facile sur grand écran.
  • « QuickTheater », qui permet en mode paysage et en utilisant les deux pouces, d’ouvrir les icônes Photos, Vidéos et Youtube.
  • « Answer Me », qui permet d’atténuer progressivement la sonnerie du téléphone lorsqu’on le rapproche de l’oreille.
  • « KnockOn », qui permet l’allumage de l’écran en tapotant deux fois dessus.
  • Le Bascule entre 3 applications différentes à la fois en glissant vers la gauche ou la droite de l’écran avec 3 doigts, ce qui permet de jongler avec plusieurs tâches simultanément.

 

Le test a porté sur les principales fonctions du LG G Flex :

  1. L’internet et la gestion des « messageries » écrites,
  2. La lecture de fichiers audio et vidéo,
  3. La prise de photos et de vidéo,
  4. La fonction GPS,
  5. La gestion des fichiers,
  6. La gestion des contacts et de l’agenda,
  7. Les autres applications,
  8. Les autres fonctions de communication.

 

 

1 – L’internet et la gestion des « messageries » écrites

Le LG G Flex est bien équipé pour afficher toute sorte de contenus, et pour communiquer.

Internet :

Son écran de 6 pouces permet un bon affichage des pages web, en mode portrait ou en mode paysage, et ce quel que soit leur taille.

La connexion à un Hotspot WIFI fonctionne parfaitement bien, et les délais d’établissement d’une connexion sont très rapides.

Il est possible d’effectuer une copie d’écran en appuyant simultanément sur les touches « ON/OFF » et « – » de réglage du volume qui se trouvent au dos de l’écran.

Mail :

Une ou plusieurs messageries mail peuvent être paramétrées sur le LG G Flex uniquement en renseignant son adresse E.mail et son mot de passe.

L’envoi et la réception d’E.mail fonctionne parfaitement.

Pour ceux qui ont un compte mail Yahoo, les « nouveaux » paramètres IMAP ne sont pas intégrés dans l’application Mail livrée en standard ; il faudra donc les renseigner manuellement.

L’affichage des mails au format HTML est très bien géré.

Les pièces jointes aux E.Mail peuvent être lues téléchargées dans la mémoire du G Flex, puis lues assez confortablement sur le grand écran du G Flex.

SMS / MMS :

Le clavier virtuel livré en standard est très ergonomique et offre une saisie assez confortable en mode paysage ; pour ceux qui ont de gros doigts, il faut sélectionner les touches du bout des doigts lorsque le G Flex est en mode portrait.

Le correcteur d’orthographe, et le dictionnaire (modifiable par l’utilisateur) ne sont pas toujours très précis, et les mots proposés par défaut manquent parfois cruellement de pertinence par rapport à la saisie effectuée.

Compte tenu du grand écran, il est possible (en mode portrait) de réduire la taille du clavier afin de pouvoir saisir un message d’une seule main, que l’on soit droitier ou gaucher, et en mode paysage, de scinder le clavier en deux pour en faire apparaître une partie à chaque extrémité de l’écran (pratique pour ceux qui ont de petites mains).

Au final, comme sur tous les smartphones Androïd que j’ai eu précédemment, je me suis finalement résigné à télécharger Swiftkey afin de gagner en rapidité et en pertinence sur les saisies effectuées.

Côté MMS, les envois effectués ont tous très bien fonctionnés.

2 – La lecture de fichiers audio et vidéo

Le LG G Flex est un produit multimédia très complet, qui permet notamment l’achat, la lecture de musiques et de vidéos.

Faute de lecteur de cartes Micro SD, le transfert de contenus audio et vidéo dans la mémoire interne du LG G Flex s’effectue en le branchant sur le port USB d’un ordinateur, afin d’effectuer copier / coller dans les deux sens via l’explorateur de fichiers de l’ordinateur.

La lecture de fichiers audio s’effectue par le biais d’une application nommée « Play Musique », qui est assez réussie dans l’ensemble, et assez sympa à utiliser.

La qualité du son sur le haut-parleur est correcte, mais il sature rapidement dès que l’on monte le volume un peu trop. Malgré la forme incurvée du G Flex, le fait d’avoir positionné le haut – parleur sur l’arrière de la coque n’est pas une bonne idée, puisque le son est moins audible dès qu’il est couché sur le dos.

Sinon, le LG G Flex est livré avec des oreillettes intra-auriculaires. Cet accessoire n’a pas été testé.

D’autres titres musicaux peuvent être achetés soit à partir de « Play Musique », soit via « Google Play ».

Les fichiers vidéo sont globalement tous lus par le LG G Flex (sauf ceux achetés sur iTunes Store).

L’écran incurvé du G Flex offre un rendu intéressant et assez plaisant, qui est difficile à décrire ….

D’autres vidéos peuvent être achetées sur la boutique en ligne Google Play.

3 – La prise de photos et de vidéos

Doté d’un capteur photo arrière Appareils photos de 13 Mpixels et d’une LED, … le LG G Flex devrait à l’instar de son grand frère, le LG G2, réaliser de bons clichés.

 

Photos :

La qualité des photos capturées est assez variable en situation de luminosité correcte ; elle va d’assez correcte » à « un peu floue », et ce, malgré les quelques réglages disponibles pour améliorer la qualité des photos en fonction des conditions de luminosité.

Dans l’obscurité, et malgré une led assez puissante, les clichés sont tous flous. C’est dommage.

Comparatif photos avec le LG G2 :

Par contre, quand on le compare à son grand frère, le LG G2, on s’aperçoit que le rendu des clichés du LG G Flex est encore moins bon que ce qu’il n’y paraît, et notamment sur la restitution des couleurs, qui est plus fidèle sur le LG G2.

Je précise que pour ce test, plusieurs photos de chaque scène ont été capturées avec chacun des deux appareils, et c’est le cliché le plus réussi qui a été sélectionné :

                                    LG G Flex                                                                        LG G2 

Les photos capturées peuvent être géo-tagguées, et uploadées vers un cloud.

 

Vidéo :

La qualité des vidéos capturées est assez mitigée. Le flou s’installe assez rapidement lorsque l’on balaye les alentours. Sinon le rendu de l’image est assez correct quand on filme une scène de manière statique.

Lien vers la vidéo

[youtube id= »Y_55VPrTeIM » width= »620″ height= »360″]

 

 

4 – La fonction GPS

Doté d’une puce GPS épaulée par la technologie a-GPS d’une part, de Google Maps et de Google Navigation d’autre part, le LG G Flex est bien équipé pour la navigation.

La Navigation GPS via Google Maps / Google Navigation est d’une grande fluidité, la sélection d’une destination s’effectuent soit via le champ de recherche situé en haut de l’écran, soit à partir de l’agenda ou d’une fiche contact.

Avant de démarrer la navigation, plusieurs itinéraires de navigation avec le kilométrage et la durée estimée sont proposés.

Visuellement et esthétiquement parlant, les cartographies sont toujours aussi réussies.

Les indications visuelles et sonores sont assez précises.

Pour ceux qui ne sont pas fans de Google Maps, d’autres applications de Navigation peuvent être téléchargées sur Google Play : en version gratuite (ex. : Mappy, Sygic, Orange Maps, …), ou en version payante (ex. : Copilot Live, …).

5 – La gestion des fichiers bureautique

Le LG G Flex intègre « Polaris Viewer 5 », une application qui permet de visualiser des fichiers Word, Excel et Powerpoint stockées dans la mémoire de la phablette, ou dans DropBox.

L’affichage des documents bureautique est plutôt correct, sauf dans les fichiers Word, la mise en page n’est pas toujours respectée, et les photos insérées pas toujours visualisables.

D’autres suites Office sont téléchargeables via Google Play.

 

6 – La gestion des contacts et de l’agenda

Le répertoire de contacts et l’agenda stockés dans Gmail se synchronisent automatiquement dès que les identifiants Gmail sont renseignés dans la G Flex.

A l’usage le répertoire de contacts et l’agenda fonctionnent bien et se synchronisent parfaitement.

 

7 – Les autres applications

Comme toute phablette Androïd, le LG G Flex permet de télécharger des applications via « Google Play ». Des cartes cadeaux Google Play en vente dans certaines enseignes, dont les hypermarchés Carrefour.

La boutique Google Play offre un contenu de plus en plus dense, les contenus proposés répondent à de nombreux usages.

8 – Les autres fonctions de communication

Côté téléphonie, le LG G Flex se débrouille assez bien.

La sensibilité au réseau est correcte, quoi que l’accroche du réseau lors du démarrage du G Flex est assez longue (difficile de dire si le souci vient du smartphone ou du réseau opérateur).

Le son en communication est bon.

La forme incurvée permet de réduire l’espace entre le micro et la bouche.

Le LG G Flex se connecte en Bluetooth à la console centrale d’un Nissan Qashqai ; il est donc possible de téléphoner par ce biais ou d’écouter la musique stockée sur le répertoire du G Flex.

Côté autonomie, le LG G Flex se défend plutôt bien, puisqu’il tient un peu plus d’une journée en usage intensif (mail, capture photos, navigation web, jeux, lecture vidéo, SMS, téléchargement de contenus, …), là où certains de ces concurrents rendent l’âme un peu avant la fin de la journée.

 

 

J’ai aimé :

+ aspect général, qualité des matériaux utilisés pour la coque

+ aspect visuel dû à l’écran incurvé

+ envoi de Mail, SMS et MMS très fluide

+ lecture de vidéos assez plaisante avec l’écran incurvé

+ double clic sur l’écran de veille pour allumer l’écran

+ simplicité de l’interface utilisateur assez soft

+ autonomie

 

Je n’ai pas aimé :

– Pas de lecteur de carte micro SD

– peu d’évolutions par rapport au LG G2

– lenteur pour accrocher le réseau opérateur (Orange) à l’allumage

– manque de pertinence des mots proposés par le correcteur d’orthographe

– restitution des couleurs non fidèle à la réalité sur les photos capturées

– captures de photos de qualité assez inégale

– le prix

 

 

 

Conclusion :

Note Globale : 70 %

FINITION – 90 %

AUTONOMIE – 90 %

ERGONOMIE – 80 %

COMMUNICATION ECRITE – 70 %

MULTIMEDIA – 80 %

PHOTOS / VIDEOS – 60 % / 60 %

 

Passé l’enthousiasme de la découverte, et malgré toutes ses qualités, le LG G Flex n’est pas une phablette si séduisante que cela, surtout lorsque l’on a déjà entre les mains son grand frère, le LG G2.

 

Si son ergonomie, son grand écran qui offre un rendu plus que correct, le visionnage de vidéos qui est très sympa, et son autonomie qui nous dispense de se trimballer un chargeur secteur à chaque fois que l’on met le nez dehors, le LG G Flex est loin d’offrir les prestations attendues pour une phablette commercialisée au prix de 800 euros lors de sa sortie.

 

Cependant, le LG G Flex m’a un peu laissé sur ma faim sur certains aspects, et notamment la capture de photos et la saisie de contenus, deux de mes principaux usages d’un « smartphone », alors que le LG G2 s’est avéré être plutôt bon élève sur ces deux points.

 

Commercialisé maintenant depuis deux bons mois, le LG G Flex a déjà vu son prix passé de 800 à 530 euros hors abonnement, ce qui en fait une phablette un peu plus séduisante. Si vous êtes fans de son look, avec la souscription d’un bon abonnement son prix peut baisser significativement.

 

Ce test a été effectué par Laurent BARRIERE (Technonews)

 

Adeater, geek ... Et plein d'autres choses ... Créateur et administrateur de Technonews (Blog Geek dédié aux Nouvelles Technologies et aux tendances actuelles) : http://laulau2000.over-blog.com/ Rédacteur et testeur pour WeAreMobians et W3sh.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défiler vers le haut
%d blogueurs aiment cette page :