[Test] Intercoms Sena 10C et 10U, par des motards et pour les motards

Prev1 of 2Next

sena-logo
SENA. Cette société américaine spécialisée dans les systèmes de communication et de caméras pour motards est encore assez méconnue en France bien qu’elle existe depuis 1998. Elle s’est développée avec un objectif double : la passion de l’aventure et une obsession pour la perfection. Si les intercoms SMH5 ou 10 sont assez  répandus, la marque a depuis peu renouvelé et développé l’ensemble de sa gamme avec des produits modernes et innovants et vraiment adaptés aux motards. Pas étonnant quand on sait que les équipes de Sena sont tous motards, y-compris leur CEO.
Sena nous a confié 2 kits : le 10U et le 10C que nous avons eu la chance de tester longuement en conditions réelles, c’est à dire sur route…

 

Sena_10C_box

Le kit Sena 10C consiste en un combiné audio et vidéo HD pour casque moto, c’est à dire qu’il conjugue caméra / intercom / radio FM / kit Bluetooth et s’avère être le premier système de communication pour casque moto au monde et Action camera… en un seul appareil.

La boite contient de très nombreux accessoires nécessaires à l’installation du kit, et l’ensemble prend moins de quinze minutes dans tout type de casque. Le mode d’emploi est suffisamment clair pour procéder au montage des hauts parleur puis du micro. Le Sena 10C convient autant à un casque intégral avec son micro sur câble qu’à une casque jet ou modulable avec le micro perche. Rien ne manque, et bonnettes, câbles, velcros et autocollants sont fournis.

Sena_10C_box_content2

De conception monobloc, l’objet est assez long à cause de la caméra, et possède trois boutons ainsi que la fameuse molette de volume qui équipe la quasi totalité des appareils de la marque.
Le 10C se fixe sur le côté gauche du casque grâce à une pince de fixation ou encore une pastille auto-collante signé 3M.  Nous avons de loin préféré la solution pince compte tenu du prix du kit… D’ailleurs, Sena précise que la plaque adhésive est fournie pour des raisons de commodité, mais cette méthode de montage n’est pas recommandée par la marque. A bon entendeur…
Il n’en reste pas moins que le 10C se trouve déporté de plus de deux cm une fois monté et qu’il est sans doute déconseillé aux amateurs de grandes vitesses (sur circuit bien entendu) au risque de subir quelques turbulences… Bien protégé derrière notre grand pare brise, nous l’avons testé jusqu’à 160 130km/h (sur autoroute…) sans aucun souci de prise au vent ni de qualité sonore.

Sena_10C_15

Nous avons particulièrement apprécié la qualité de l’ensemble qui se perçoit notamment à des détails tels que le verrou de la prise microUSB qui alimente le kit, ou les deux trappes caoutchouc qui protègent le port micro USB de recharge, et les port microSD et micro HDMI. A noter que si Sena indique une capacité maxi de 32Go pour la micro SD, nous avons pu utiliser une carte de 64Go sans aucune difficulté…

Une fois monté, il faut apprivoiser la bête et comprendre le fonctionnement des trois boutons. Ils permettent de mettre sous tension le module, d’allumer la radio, de sélectionner une fréquence FM, de passer au lecteur mp3 et d’une piste musicale à une autre, de prendre un appel ou encore de déclencher la caméra ou l’appareil photo. Ouf !
L’objectif de ce dernier est protégé par un bouchon qu’il ne faudra bien évidement pas omettre d’ôter 😉 et il faudra ensuite régler la rotation de l’objectif en tournant la bague à gauche ou à droite du repère. Une prise de vue initiale permettra de déterminer l’angle à adopter, jusqu’à 30°.

La caméra de ce 10C permet d’enregistrer des vidéos en full HD (1080p à 30 images/s ou 720p à 30/60 images/s) et de prendre des photos de 3,5 mégapixels et autorise des modes prise de vue unique, rafale et même retardateur. On peut difficilement faire plus complet.

L’appairage Bluetooth ne pose aucun souci et il est recommandé d’installer l’app iOS ou Android dédiée afin de procéder aux réglages personnalisés telles que la langue et de réaliser la mise à jour du firmware avec la dernière version disponible sur le site du constructeur, grâce au Sena Device Manager pour Windows ou MacOS.

Sena_Device_Manager_01

Le Device Manager fonctionne sous Windows et MacOSX

Avant de partir
Un dernier coup d’œil aux réglages et nous allumons le 10C en pressant simultanément sur le bouton de la molette centrale et celui situé en arrière. Un bip retentit, suivi d’un “Bonjour“, d’un nouveau bip et d’un “Téléphone connecté” la cas échéant. A noter que la large LED latérale s’allume brièvement indiquant le niveau de charge de la batterie. Une recharge complète prend environ 3h30 pour une autonomie très variable selon que l’on filme ou pas. Comptez une douzaine d’heures en utilisation mixte, et près de 17 heures en seul intercom, ce qui s’avère largement suffisant dans la majorité des cas.
Nous voilà fin prêt d’autant que les 10 slots de la mémoire ont été attribués à différentes stations FM. Bien que le module soit compatible RDS, les instructions vocales n’annoncent que les fréquences (du type 2, un zéro trois point neuf) et non pas le nom de la station écoutée. Dommage…

Sur la route
Autant la qualité perçue des HP semble prometteuse, autant le son déçoit un peu de prime abord. Il est un peu faiblard, et surtout très aigu. Il est vrai que nous étions habitué depuis longtemps à un kit signé Cardo (voir les tests des Sho-1, G4 et Scala Rider) modifiés avec des HP Koss… Il faudra envisager la même modification afin d’ajouter des basses et un peu de puissance à l’ensemble.
Les motards parisiens se dépêcherons de désactiver le RDS depuis l’app au risque d’entendre le 10C régulièrement déraper et changer de station sous le premier tunnel venu. En effet, la sélectivité du module du Sena 10C fait qu’il est très sensible aux signaux perturbateurs (autres émetteurs, par exemple) et bascule facilement sur des fréquences voisines. Gênant, mais pas rédhibitoire. On réservera le RDS aux randos sur routes dégagée.

Les boutons sont facilement accessibles et se font sentir même sous des gants épais, afin de baisser ou augmenter le volume, ou encore déclencher la caméra. De toutes façons, les instructions vocales intégrées (disponibles en anglais, français, allemand, italien et espagnol) indiquent les fonctions et aident considérablement à la compréhension et l’utilisation de ce kit plutôt surdoué.

Les photos tout comme les vidéos HD sont de bonne qualité, bien que pixelisées et manquant de contraste de nuit. Mais étant donnée que les films ne sont pas destinés à briguer la palme d’or de Cannes, ils satisferont les utilisateurs courants. De plus, le 10C peut mixer le son de l’intercom et de la musique à partir de votre smartphone dans votre vidéo pendant que vous roulez…

L’un des points forts des nouveaux intercoms Sena est l’adoption de la version 4.1 de Bluetooth. Fini les coupures intempestives de musique. Les annonces du GPS se font avec une transition douce et couvrent le morceau écouté sans l’interrompre. Enfin !

La fonction intercom permet de converser jusqu’à quatre compagnons de route, et jusqu’à 1,6 km de distance. De plus, la technologie Universal Intercom permet au 10C de fonctionner en toute transparence avec les autres marques de casques audio Bluetooth du marché, ce que proposait déjà le Cardo Scala Rider Pack Talk.

Conclusion
Plutôt complet, d’excellente qualité et doté d’une autonomie plus que confortable, le Sena 10C s’avère remarquablement doté et il est évident que l’accent a été mis sur la simplicité d’installation. Il place dès lors place la barre assez haute et devient sans nul doute la nouvelle référence en matière de kit intercom caméra pour motard. Il faudra tout de même débourser 399€ pour cette petite merveille très complète, dont il devient vite difficile de se passer.

Caractéristiques techniques

Général

  • Temps de conversation : 17 heures
  • Durée d’enregistrement : 2 heures
  • Température de fonctionnement : – 10 ˚C – 55 ˚C
  • Dimensions :
    • Module principal : 107 mm x 60 mm x 31 mm
    • Haut-parleur : unité 36 mm – épaisseur 6,5 mm
    • Microphone sur tige : longueur 190 mm
    • Câbles entre haut-parleurs : longueur 555 mm
  • Poids du module : 94 g

Bluetooth

  • Profil casque (HSP)
  • Profil mains-libres (HFP)
  • Profil de distribution audio avancé (A2DP)
  • Profil de commande à distance audio/vidéo (AVRCP)
  • Bluetooth 4.1

Intercom

  • Distance d’utilisation : jusqu’à 1,6 kilomètres en plein air
    Prend en charge jusqu’à 4 motards

Audio

  • Advanced Noise Control
  • Codec SBC intégré
  • Liberté de contrôle du volume
  • Fréquence d’échantillonnage : 48 kHz max (DAC)
  • Codec bande large intégré (HFP)
  • Fréquence d’échantillonnage : 16 kHz max

Radio FM

  • Radio FM intégrée avec RDS AF (Système de radiodiffusion des données à fréquences alternatives)
  • Région radio : monde
  • Caractéristiques de la fréquence radio : 64 – 108 MHz
  • Mémoire de 10 stations préréglées avec fonction de recherche automatique

Optique

  • Champ de vision : 125 degrés
    Ouverture f/2,0

Vidéo

  • 1080p : 30 ips
  • 720p : 60 ips

Photo

  • 3,5 MP (3:2)
  • Rafale : 10 images successives

Mode accéléré

  • Prise de vue unique en 1/10 secondes

Sortie TV

  • Micro HDMI

Batterie

  • Temps de charge : 3,5 heures
    Type : lithium polymère

Mémoire externe

  • Cartes mémoire MicroSD jusqu’à 32 Go (64Go testés avec succès…)
Prev1 of 2Next
Audiophile passionné d'informatique et de mobilité depuis une bonne vingtaine d'années, j'ai débuté avec un Psion (certains se souviennent du 5ème Site et de EpocBoulevard entre 1997 et 2002) et ai possédé à peu près tout ce qui s'est fabriqué comme PDA, pour finalement switcher sur les produits Apple... Geek? Oui! Vieux? Pas tant que çà quand même... Mobian? Assurément et définitivement!

5 Comments

  1. Fab

    29 mai 2016 at 9 h 21 min

    Il me semble que le 10U peut aussi être utilisé sans la télécommande

    Extrait du mode d’emploi :
    “Le 10U se pilote essentiellement via la commande Bluetooth à distance
    sur guidon. Les deux sont jumelés en usine et sont prêts à fonctionner
    immédiatement. Si la commande à distance sur guidon est déchargée,
    vous pouvez utiliser les boutons du casque pour utiliser toutes les
    fonctions. Le guide de fonctionnement des boutons du casque est
    expliqué dans les tableaux situés à la fin de chaque section”

    • Gérald Aubard

      2 juin 2016 at 6 h 44 min

      Je confirme, mais après avoir essayé, c’est nettement moins facile de s’en servir… Donc mieux vaut ne pas oublier ou perdre sa télécommande…

  2. CHATELAIN

    12 décembre 2016 at 15 h 35 min

    comment cela se passe-t-il pour la communication entre pilote et passager? Faut-il nécessairement 2 télécommandes ?

    • Gérald Aubard

      13 décembre 2016 at 7 h 36 min

      Non, les boutons situés sous le casque sont suffisants

      • CHATELAIN

        13 décembre 2016 at 9 h 33 min

        Bonjour, merci pour votre réponse si rapide
        MC

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Scroll Up

Recevez le meilleur de l'actualité mobile tous les matins directement dans votre boite email !

Ne manquez plus un de nos articles! Avec la newsletter gratuite de WeAreMobians, nous vous envoyons tous les matins les meilleures articles publiés la veille. Nous nous engageons à ne JAMAIS diffuser/vendre ou louer notre base de données à des sociétés tierces.

  • Le meilleur de WeAreMobians tous les matins
  • Pas de spams... JAMAIS
  • Soyez prévenu en premier de nos concours
  • La newsletter est rédigée avec des bits recyclés et écologique
  • Bonne lecture :)