[Test] Baladeur audiophile Lotoo PAW 5000, un numéro gagnant !

lotoo_logo

Lotoo… Cette marque chinoise peu connue du grand public fait partie intégrante du groupe Infomedia, une société hightech chinoise qui conçoit, produit et commercialise du matériel de radio et télé diffusion depuis plus de 10 ans. L’entreprise fabrique aussi des modèles pour le légendaire et néanmoins suisse Nagra…
La marque nous a confié son baladeur audiophile d’entrée de gamme : le PAW 5000.

lotoo_paw_5000_42

Ce DAP (Digital Audio Player) a été présenté lors du festival Son & Image 2015 mais sa diffusion est encore restreinte et c’est bien dommage.
Ouvrons la boite. Celle-ci contient outre le baladeur, un étui avec brassard, un câble USB 3.0,  une documentation traduite en français et une carte de garantie. C’est succinct, mais utile et les sportifs apprécieront de pouvoir courir en rythme avec un vrai son.

Le PAW 5000 avec sa coque plastique gris anthracite, offre un look un peu rétro d’un baladeur des années 2000, mais très pro avec sa molette crantée, ses 4 boutons noirs, et son bouton de mise sous tension en métal doré !
Les dimensions de 98 x 55 x 18 mm sont très contenues, notamment par rapport à la concurrence, souvent plus volumineuse. L’écran Oled, non tactile, de 2″ (5 cm) offre une résolution de 160 x 128 pixels, se pilote avec les boutons et la molette.
Le Lotoo propose une connectique très riche et complète avec une sortie symétrique en mini-jack 2,5 mm (4 pôles) pour des casques « balanced » (comme le Focal Elear), un port casque jack 3,5 mm et une sortie S/P-DIF (Sony/Philips Digital InterFace) mixte coaxiale et optique, le tout positionné sur la tranche supérieure du boitier. Terminons par le Bluetooth 4.0 qui permet de se connecter à une enceinte ou des intras sans fil, ou encore à un auto-radio. Bien vu !

Le flanc gauche reçoit les boutons de volume et celui du réglage du gain (Haut et bas) selon l’impédance du casque utilisé.. Le port micro-SD, situé sous l’appareil, reçoit des cartes SDHC ou SDXC jusqu’à 2To. En revanche, aussi étonnant que çà puise paraître, l’appareil ne dispose d’aucune mémoire interne ! Terminons le tour du propriétaire par la recharge de la batterie qui s’effectue par le port USB 3.0 placé quant à lui sur le flanc droit.

Côté technique, ce DAP est équipé d’un DSP (Digital Sound Processing) Blackfin 514 de ADI, en amont du DAC (Digital to Analog Converter) Burr Brown 1792 signé Texas Instrument. Ok, çà ne vous parle pas nécessairement, mais c’est du sérieux capable de lire out type de fichiers audio Hi-Res (PCM jusqu’à 32 bits/96 kHz et DSD64 2,8 MHz, FLAC, WAV, AAC, ALAC, MP3, WMA, M4A, CUE et APE et plus encore…).

Découverte
Après une charge complète de la batterie qui demande environ 2 heures, il faut copier sa musique sur la carte micro SD et l’insérer dans le baladeur, ou copier la musique depuis l’ordi connecté via le port USB 3.0. Chaque insertion d’une carte mémoire provoque la mise à jour de la base de données.

Reste à se familiariser avec l’interface maison du Lotoo et sa navigation un peu déroutante de prime abord. L’accès aux répertoires se fait depuis la touche Music/Fn, et la sélection de l’album ou de la piste se fait depuis la molette.  On s’y fait finalement très vite. Afin d’économiser la batterie, l’écran du Lotoo se met rapidement en veille (réglable de 30s à 5mn) et il faut alors appuyer sur le bouton on/off doré afin de rallumer l’écran et pouvoir naviguer dans l’interface, voir mettre la musique en pause.  On se serait passé de cette double manipulation.

L’écran LIST affiche le répertoire qui contient tous les albums ou morceaux, les couvertures des albums, et 3 playlists paramétrables. Pour ajouter un morceau à une des 3 playlists, il suffit de naviguer vers le morceau choisi et le sélectionner d’un appui long sur la bouton situé au milieu de la molette.

S’il existe bien un dossier ALL qui donne accès à tous les morceaux, ceux-ci se voient alors classés par nom… Si vous avez opté pour un nommage commençant par le numéro de piste, ils seront alors tous affichés par leur numéro ! Mieux alors préférer un nommage par artiste-album-N° de piste-piste…
Une fois dans un dossier, il est possible de « remonter » d’un cran ou d’un niveau de menu depuis la touche Retour arrière.

lotoo_paw_5000_47

Le Lotoo PAW 500 dispose d’un certain nombre de réglages parmi lesquels un égaliseur paramétrique (PMEQ) et un algorithme propriétaire ATE (Acoustic Timbre Embellisher). ATE utilise la technologie DSP pour appliquer des filtres de qualité studio au PAW 5000. Notons que les PMEQ ou ATE peuvent être utilisés indépendamment l’un de l’autre, mais en même temps. En plus des réglages natifs, l’utilisateur peut créer jusqu’à 6 profils spécifiques, et même en importer. Chacun devrait y trouver son compte.

En plus d’être un baladeur audiophile, le Lotoo PAW 5000 offre un réglage qui conviendra aux joggers, puisqu’il permet d’ajuster le time-stretching d’une piste (sans modifier sa hauteur tonale) de plus ou moins 20% afin de l’adapter au rythme de la course !

L’écran affiche le niveau de batterie depuis une icône et en pourcentage (comme sur un smartphone), le niveau sonore des canaux gauche et droit, le temps écoulé et restant de la piste en cours, le type de lecture (répétition d’une piste, d’un dossier ou lecture aléatoire), et bien sûr le nom et le type du fichier lu.
L’écran se met en veille après un délai réglable afin d’économiser la batterie, et il faut un appui de 3 secondes pour éteindre ou allumer l’appareil.

lotoo_paw_5000_36

Terminons ce tour d’horizon par le Bluetooth (A2DP), inédit – à notre connaissance – sur un baladeur audiophile, mais bien pratique pour faire profiter plusieurs personnes de la musique, ou encore de pouvoir utiliser mes intras fétiches NeckMaster Elite signés Adibla.

lotoo_paw_5000_37

A l’écoute

Si le Paw 5000 n’est pas le plus puissant des baladeurs, il s’est avéré parfaitement capable « d’envoyer du lourd » dans l’ensemble des casques avec lesquels nous l’avons testé (Plantronics BackBeat Pro+, Parrot Zik 2.0, une série d’intras Klipsch – R6i, XR8i, X12i, intras Focal Sphear, intras Bluetooth Adibla NeckMaster Elite, Bose QC et même l’enceinte Bluetooth Riva S !
A noter qu’en Bluetooth, le niveau de volume ne peut se régler que sur le casque, les intras ou l’enceinte.

Ce baladeur autorise une bonne dizaine d’heures de lecture musicale, pour 2 heures de charge.

Le Lotoo PAW 5000 est un baladeur particulièrement neutre, sans coloration, et offre une excellente restitution. Il est toujours possible de passer par les réglages de l’égaliseur ou de l’ATE pour accentuer certaines fréquences, mais son écoute « sortie » de la boite nous a séduit. Ceci dit, en mode Headphone, la guitare de Stevie Ray Vaughan dans le sublime » Tin Pan Alley » sonne parfaitement et ce réglage s’avère parfait et donne de la chaleur à la voix du chanteur.
Même constat sur l’étonnante version de Roxanne par Musica Nude. La contrebasse est d’une parfaite présence, sans artefact. Que dire de Money for Nothing de l’excellent Brother in Arms de Dire Straits… C’est net, précis, voire ciselé. Take Five de Dave Brubeck est littéralement à grimper aux rideaux avec une présence du piano et du saxo qui sont bien placés devant la batterie… Un bonheur !

Les aigus ne sont jamais agressifs, les mediums bien définis et même un peu chaleureux, et les basses précises même si on pourrait leur reprocher un peu de rondeur. D’une façon générale, ce baladeur se révèle précis et très agréable à écouter, y-compris en Bluetooth avec les NeckMaster Elite d’Adibla avec lequel il se marie parfaitement, et pour lequel il n’est pas besoin de recourir à l’égalisation.

Je pourrais continuer ainsi longtemps à vanter ce baladeur particulièrement polyvalent, mais le pompon revient au prix de ce petit baladeur au poids plume : 299€ ! A ce prix, ne cherchez pas plus loin, c’est le seul à offrir de telles prestations, et du Bluetooth. Seule la navigation dans les menus est perfectible et serait (largement) à revoir…

p_20161022_122026_vhdr_auto

 

Caractéristiques techniques

  • Processeur : ADI Blackfin 514 DSP
  • Convertisseurs : DAC compatible 24 Bits / 96 kHz et DSD 2.8 MHz
  • Ecran : LCD 2″ (5 cm), résolution 220 x 176 pixels)
  • Dimensions (L x H x P) : 98 x 55 x 18 mm
  • Poids : 110 grammes
  • Autonomie : 10 heures (charge 2 heures)
  • Connectivité : Casque 3,5 mm (asymétrique) / Casque TRRS 2,5 mm (symétrique) / Ligne S/P-DIF (Mini-jack & Optique partagés),Bluetooth (A2DP)
  • Stockage : micro SDHC / micro SDXC (jusqu’à 2To)
  • Puissance de sortie casque : 2 x 100 mW (16 ohms)
  • Distorsion harmonique totale + bruit (THD+N) : <0,007% (20 Hz-20 kHz)
  • Formats audio : DSD (DFF/DSF/ISO) / FLAC / WAV / APE / OGG / AAC / ALAC / MP3 / WMA / M4A
  • Égaliseur paramétrique (PMEQ) : Classic, Pop, Rock, Techno, Dance, Headphone, Jazz, Full Bass + 6 modes personnalisables
  • Filtres ATE (Acoustic Timbre Embellisher) : Brighter, Sweet, Dental, Style 701, Style 990, Diffuse field (Near field) and Diffuse field (Far field)

Audiophile passionné d’informatique et de mobilité depuis une bonne vingtaine d’années, j’ai débuté avec un Psion (certains se souviennent du 5ème Site et de EpocBoulevard entre 1997 et 2002) et ai possédé à peu près tout ce qui s’est fabriqué comme PDA, pour finalement switcher sur les produits Apple…
Geek? Oui! Vieux? Pas tant que çà quand même… Mobian? Assurément et définitivement!

1 commentaire

  1. Pingback: Lotoo Paw Gold, quand le son nomade excelle - WeAreMobians - WeAreMobians

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Scroll Up